La sacoche de Bahiyyih Nakhjavani

La sacoche de Bahiyyih Nakhjavani
( The saddlebag)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Asiatique

Critiqué par Saule, le 19 novembre 2003 (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (43 362ème position).
Visites : 1 968  (depuis Novembre 2007)

Etrange

Une caravane en route vers la Mecque emporte à son bord un religieux frustré, un pèlerin, un convoi nuptial escorté de soldats turcs, le cadavre d’un riche marchand qui veut (enfin voulait) se faire enterrer en terre sainte. Elle rencontre un bédouin féru de liberté, une tribu de brigands, un escroc indien déguisé en derviche. Et surtout une sacoche, bourrée de textes sacrés.

La sacoche va tomber dans les mains de différents personnages, à tour de rôle.
Des personnages souvent fantasques et qui font l'intérêt de ce livre : en particulier l'étrange fiancée du convoi nuptial, une belle adolescente qui a des visions d'anges et surtout son esclave, une juive noire au corps superbe mais au visage ravagé par la vérole qui vénère sa maîtresse. Autre spécimen intéressant dans la galerie de personnages : le religieux intégriste qui est en réalité un amoureux refoulé.
Voilà vraiment un roman étrange, un roman de voyage dans lequel on trouve des traces de mysticisme et de philosophie. Ma cote est un peu sèche, en effet le livre n'est guère passionnant et finalement sur le fond l'auteur ne fait qu'aborder les choses et nous laisse sur un goût de trop peu.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Bien essayé !

3 étoiles

Critique de Saint Jean-Baptiste (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 81 ans) - 11 février 2004

On a mis tous les personnages dans une même caravane en route pour La Mecque :
il y a un voleur sympa, une fiancée divine, un bandit affreux, un pèlerin, un roublard, un intégriste, un faux derviche, une belle esclave noire et pour corser le tout, un cadavre puant…
Le lien entre tous ces personnages est une sacoche qui passe de mains en mains, "symbole de toutes les quêtes et de toutes les révélations" (sic) …Excusez du peu !
Le récit nous invite à suivre les pérégrinations de ce petit groupe et elles sont extravagantes ! Elles auraient pu servir de scénario à un "Tintin à La Mecque". Malheureusement les personnages n'ont pas même l'épaisseur des amis de Tintin et Milou. …Et surtout, c'est moins drôle qu'un Tintin !
La mode est au mysticisme, à la philosophie, aux illuminations, aux métaphores et autres mystères divinatoires…!
Si vous aimez ce bouillon là, précipitez-vous ! Vous serez servis !

Forums: La sacoche

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La sacoche".