W.E.S.T, tome 5 : Megan de Xavier Dorison (Scénario), Fabien Nury (Scénario), Christian Rossi (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 9 septembre 2014 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 191 

DEBUT DU XXe SIÈCLE, DES FORCES OCCULTES MENACENT LES ETATS-UNIS

Au début de ce nouveau cycle, nous découvrons l’anglais Morton Chapel, le charismatique chef du "Weird Enforcement Special Team" (WEST), en train de suivre des séances de psychothérapie avec le Docteur Kathryn Lennox, elle aussi, rappelons-le, membre du WEST. Kathryn veut découvrir ce que cache vraiment le passé de Chapel et les raisons qui ont poussé autrefois celui-ci à tuer sa femme Madeleine et à faire interner sa fille unique, Megan…

Entrant dans le « jeu » de Chapel, elle découvre que celui-ci a tué Madeleine, pour la libérer de Seth, un esprit malfaisant qui s’était emparé de son esprit et qui allait l'obliger à tuer sa propre fille. Traumatisée par la vision de l’assassinat de sa mère par son père, Megan est depuis murée dans un état catatonique. D’après Chapel, elle est, elle aussi, possédée par l’esprit de Seth.

Contre l’avis de Chapel, et avec l’aide de son amant James, Kathryn, grâce à une séance d’hypnose, réussit à ramener Megan à la vie. Mais sa patiente ne reviens pas seule... Seth son alter ego démoniaque, à resurgi avec elle et sème la mort à New York...

Dans ce premier volume du troisième diptyque de la série, le scénario de Xavier DORISON et Fabien NURY, est toujours aussi bon et abouti. Non seulement on retrouve toute l’ambiance « Western-Politico-Fantastique » des précédents épisodes, mais en plus ce nouvel opus se révèle plus intimiste et développe beaucoup plus en profondeur l’aspect psychologique des différents membres du WEST et les relations, parfois très compliquées, qu’ils entretiennent.
On suit p. ex. Kathryn et Angel (enfin de retour dans la série…), dans leur profession et dans leur vie de tous les jours. On découvre enfin aussi le passé de Morton Chapel, plusieurs fois entrevu dans les précédents volumes de la série. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les amateurs de scènes d’action nerveuses, bagarres et autres fusillades n’ont pas été oubliés non plus !...

Le découpage et les dessins de Christian ROSSI, restent très classiques. Mais je trouve que son dessin s’améliore d’aventure en aventure, il devient plus complexe, plus abouti, plus précis, notamment au niveau des visages (ah… la belle moustache blanche de Morton !..), et les couleurs toujours aussi portées vers le jaune et le sépia, me semblent enfin plus douces (sauf les taches de sang rouge vif !...), plus adaptées à ce genre de récit… (Ou alors au bout de cinq volumes, je m’y suis habitué ?...), et leur rendu est parfois très étonnant. Leur beauté ne peut toutefois, en aucun cas, être mise en doute (voir notamment les magnifiques scènes de nus pg. 22-23).

Rien à dire de plus, WEST est sans aucun doute la meilleure BD du genre Western-Fantastique qu’il m’ait été donné de lire… Simplicité, sobriété, sensibilité, talent… que demander de plus à une BD ?... Que vous la lisiez peut-être ?...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Forums: W.E.S.T, tome 5 : Megan

Il n'y a pas encore de discussion autour de "W.E.S.T, tome 5 : Megan".