W.E.S.T, Tome 6 : Seth de Xavier Dorison (Scénario), Fabien Nury (Scénario), Christian Rossi (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 20 janvier 2012 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 49 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 420ème position).
Visites : 1 756 

A l'WEST, que du nouveau

Une véritable claque que ce sixième et dernier album de cette série, les auteurs ayant décidé de faire une longue pause. Une réussite aussi bien scénaristique que graphique est au rendez-vous pour nos trois auteurs. Christian Rossi nous propose des planches d'une beauté à couper le souffle, sans parler d'une superbe couverture. Et que dire de Dorison et Nury qui, dans cette course poursuite entre l'équipe de W.E.S.T. et Morton Chapel, entre Chapel lui-même et sa fille, nous font retenir notre respiration jusqu'au final. L'action va crescendo et les scénaristes, à l'image d'un certain Greg, avec "Bruno Brazil" n'hésitent pas à malmener leurs personnages. Un excellent album qui conclut un diptyque où, comme les précédents, la politique du président américain n'est jamais très éloignée de l'action de l'équipe W.E.S.T. Avec W.E.S.T, les auteurs ont su renouveller le Western, à l'image de ce qu'ont fait Boucq et Jodorosky avec "Bouncer"

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

FIN?

7 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans) - 11 septembre 2014

Revenue à la vie, Megan, la fille de Morton Chapel, est maintenant possédée par le démon Seth. Morton qui a déjà vécu cette épreuve, des années plus tôt avec Madeleine, la mère de Megan, sait donc qu’il n y a qu’un seul moyen de se débarrasser de ce démon…. Sacrifier sa fille!..

Bien que gravement blessé et divaguant entre la vie et la mort, Chapel se lance donc à la poursuite de sa fille, partie en direction de Valeria City, dans la région des Appalaches, où Seth est apparu pour la première fois. Cette ancienne ville minière, ainsi baptisée du nom de Valeria, la grand-mère de Megan, est la propriété de Johan Verhagen, le grand-père de Megan, toujours bien vivant, et qui veut absolument se venger de Morton, dont il a mis la tête à prix, car il le tient pour responsable de la mort de sa fille…

Morton ne peut même plus compter sur l’équipe du WEST qui pourtant le recherche activement… Mais pas tout à fait pour les mêmes raisons, puisque si une partie de ses anciens collaborateurs veulent l’aider et aider sa fille, l’autre a reçu l’ordre du Président des Etats-Unis de se débarrasser une fois pour toutes de lui…

Une course poursuite infernale s’engage alors entre tous les protagonistes, dont l'enjeu est la vie de Megan, et la mort de Morton…

Encore une fois Xavier DORISON et Fabien NURY nous offrent ici un scénario riche en rebondissements et très complexe. L’intrigue est très fouillée et en surprendra plus d’un. La psychologie des personnages est cette fois-ci poussée à son paroxysme (ah… les larmes de Morton !...)… et on comprend d’ailleurs bien mieux certaines scènes et réflexions des deux précédentes séries... J’ai par contre beaucoup moins apprécié la façon bien trop évidente des auteurs pour faire comprendre au lecteur que ceci était le dernier épisode du WEST. Je n’en dirai pas plus, pour ne pas créer de « spoiler », mais ce procédé est tellement gros et amené par de si grosses ficelles qu’on ne peut malheureusement pas le rater !...

C’est toutefois le graphisme et le dessin de Christian ROSSI qui fait la magie de l’album, ainsi si le découpage et le cadrage restent toujours des plus classiques, et les couleurs toujours dans les ocres avec des touches de gris pour les ombres, les planches sont, elles, il faut le reconnaître, d’une stupéfiante beauté, dessinées avec un minimalisme certain dans les détails, parfois même sans phylactères, mais toujours très consciencieusement. Et je dois reconnaître que malgré quelques erreurs, même les visages sont très réussis dans ce volume.

J’ai un seul regret ici, c’est que ce volume représente certainement le dernier épisode de la série, car bien que les trois auteurs ont dit juste vouloir prendre « une longue pause », et faire « autre chose », (pour Xavier DORISON c'est la série HSE : Human Stock Exchange, déjà critiquée sur CL...), je reste malheureusement convaincu que cette « pause » est définitive et que ceci est certainement le dernier volume de WEST que j’aurais l‘occasion de lire !

Forums: W.E.S.T, Tome 6 : Seth

Il n'y a pas encore de discussion autour de "W.E.S.T, Tome 6 : Seth".