Ceux du Nord-Ouest de Zadie Smith

Ceux du Nord-Ouest de Zadie Smith
(NW)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Bluewitch, le 25 août 2014 (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 41 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 602ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 615 

NW

Par le titre, le roman est localisé, défini, posé sur la carte. Le Nord-Ouest, c'est celui de Londres. Willesden, Kilburn. Zadie Smith vient capturer, dans son premier chapitre, les pensées errantes d'une de ses protagonistes : Leah est rousse, blanche, et fait office d'exception dans sa communauté plus sombre de peau. Mi-trentenaire, occupant une fonction au-dessous de ses compétences, elle est mariée à Michel, mi-Africain, mi-Français. Elle observe son environnement et, encore pétrie de naïveté, donne de l'argent à une femme venue sonner à sa porte, prétextant un taxi à prendre pour voir sa mère malade. Cette femme qui entre dans son univers est, comme elle, allée à l'école de moyen niveau Brayton. Elles se reconnaissent et mesurent l'ampleur de la distance sociale qui les sépare.

Si le premier chapitre est consacré à Leah, le suivant l'est à Felix, jeune black qui croit s'en être sorti, en faisant du tri dans son existence, trouvant l'amour et un moyen de gagner sa vie. Puis vient Natalie, la meilleure amie de Leah. Malgré un environnement familial déplorable, elle semble avoir fait un pied de nez au destin en devenant avocate et en se mariant à un homme riche et séduisant. En filigrane, le junkie Nathan Bogle, autrefois coqueluche de son école.

Zadie Smith et son "réalisme hystérique" (concept qui caractérise une écriture contrastée, balançant entre descriptions quasi journalistiques et prose plus extravagante), évoquent ici une banlieue aux accents mixtes, dans ses ethnies comme dans ses niveaux de vie, où se mêlent les âmes égarées et les nouveaux riches confortablement installés. Assise entre ces deux chaises, une classe moyenne indécise. De toutes ces divergences, Leah et Natalie sont les symboles, ayant gardé comme lien leurs souvenirs communs davantage que leurs présents respectifs.

Regards pointus et hyperréalistes sur un quartier aussi multiculturel que multicolore, dans un roman où la structure s'échappe du conventionnel par quelques modifications typographiques (abandon des guillemets et autres tirets dans des passages où le dialogue et la pensée finissent par ne faire qu'un) ou une découpe ultra-factuelle (séquençage numéroté et titré d'événements anodins ou non). Pourtant, la prose de Zadie Smith ne se contente pas d'une narration linéaire, elle s'accroche bien à l'image et à l'exagération du trait lorsque le moment l'exige.

Etude sociologique, lit du féminisme et du questionnement ethnique (l'auteur, s'exprimant dans le Guardian au sujet de son roman, dira que les fins heureuses ne sont pas universelles, que certains sont toujours à la traîne et, généralement, ceux-là sont souvent des hommes noirs jeunes), "Ceux du Nord-Ouest" n'est pas vraiment animé par une intrigue saisissante. Il s'agit avant tout d'une loupe aiguisée, d'un plongeon dans la densité d'une vie londonienne où chacun porte plusieurs origines en lui.

Cette immersion se fait si bien en profondeur que l'on s'y perd parfois un peu. Il s'agit d'un roman ambitieux, que l'auteur imprègne de sa passion pour Joyce, Woolf et autres représentants du modernisme. Smith a la plume aiguisée, s'autorise des digressions, des évocations (dont certaines n'ont peut-être pas bien supporté la traduction) de références, des rapprochements-prises de distance avec ses personnages. Mais cela n'est pas toujours si simple à suivre et il faut garder le cap dans les méandres des cinq parties articulées chacune différemment.

Mais on ne pourra pas le nier, Zadie Smith est capable d'ouvrir d'incroyables portes sur l'intime du genre humain.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Immersion dans le Londres multiculturel

8 étoiles

Critique de Anonyme12 (, Inscrite le 27 février 2010, 11 ans) - 2 décembre 2014

Banlieue londonienne comme on ne connaît pas, multiculturelle, métissée où il y a de la bagarre, des existences foisonnantes ou bien des "tsunami gris", voici un livre riche et original à plus d'un titre, malgré quelques difficultés pour suivre le dénouement, comme signalé par Bluewitch.

J'ai abordé la lecture sur plusieurs plans (économique, spirituel, métaphysique, émotionnel) et apprécié la finesse d'écriture et l'acuité du regard de l'auteur, ce qui évite bien des écueils sur l'univers capitaliste (l'auteur est de gauche, fervente de Barak Obama), fournissant l'arrière fond de cette histoire.

Il s'agit (peut être) d'affirmer que ces femmes sont en recherche d'elles -mêmes, et sont le produit de leur propre histoire, si bien que l'on plonge dans une spirale (pas toujours infernale), à l'intérieur de laquelle les personnages sont pris de vertiges, de "gaieté" aussi, dans un univers très circonscrit.
"La curiosité anthropologique" de Natalie l'aidera à devenir une avocate d'affaires reconnue... Alors, attention, comment se faire une place tout en faisant une place aux autres...

Zadie Smith a placé la barre haut de manière subtile, et ça booste !

Forums: Ceux du Nord-Ouest

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Le "réalisme hystérique", pour vous, c'est... ? 4 Bluewitch 26 août 2014 @ 18:13

Autres discussion autour de Ceux du Nord-Ouest »