Grain de grenade de Edith Wharton

Grain de grenade de Edith Wharton
( The ghost stories of Edith Wharton)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Féline, le 7 mai 2003 (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 39 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 138ème position).
Visites : 2 179  (depuis Novembre 2007)

Histoires de fantômes

On peut supposer, à en croire le prologue, qu'Edith Wharton a écrit ce recueil de nouvelles, pour exorciser une vieille peur des fantômes. A 9 ans, lors d'une convalescence suite à fièvre typhoïde, la petite Edith lit un livre pour enfants sur les fantômes, livre qui l'effrayera à un tel point qu'elle fera une rechute. Jusqu'à l'âge de 25 ans, elle n'osera pas dormir dans le noir ni même dans une pièce où se trouve un livre d'histoires surnaturelles!
Elle propose donc ici un recueil de six nouvelles mettant en scène des fantômes, enfin si on peut dire : une jeune femme qui joue au fantôme pour effrayer ses visiteurs ; un jeune marié qui dépérit suite aux visites de son ancienne fiancée, décédée un an auparavant (on suppose qu'elle serait devenue vampire) ; un vieil homme qui hante une demeure ancestrale; un veuf, remarié depuis peu, qui reçoit des lettres de son épouse décédée ; une femme qui refuse de vieillir, essaie de retrouver sa beauté, en croyant recevoir des messages de l'au-delà d'un amour de jeunesse ; d'étranges phénomènes qui se produisent dans une maison, suite à la rencontre de sa propriétaire avec une mystèrieuse inconnue le jour des Morts. Difficile de résumer ces nouvelles sans les raconter en détail, vous excuserez, j'espère, le laconisme de ce résumé.
Je n'ai pas été emballée par ce livre. L'écriture d'Edith Wharton (née en 1862) est un peu surannée et ces histoires de fantômes pas très crédibles. D'étranges phénomènes surviennent tout au long des différents récits, faisant monter une certaine tension, et nous laissant frustrés par l'absence de chutes, voire par des fins "en queue de poissons". La romancière crée des énigmes sans nous en donner la clé. Je ne suis pas spécialiste du genre, peut-être était-ce la coutume à l'époque où ont été écrites ces nouvelles. Ces histoires m'ont remis en mémoire les récits de fantômes que mon arrière grand-mère racontait à ma mère le soir lorsqu'elle était enfant pour l'effrayer. Histoires de revenants ou de malédictions soi-disant réelles qui lui étaient arrivées à elle ou à des proches. Mais tout n'est pas négatif. Edith Wharton excelle dans l'art de créer des ambiances et de planter des décors effrayants de vieilles demeures perdues dans des landes, comme seuls les romanciers de cette époque savaient le faire. Une lecture agréable, donc, mais un qui m'a un peu laissée sur ma faim. Peut-être suis-je trop rationnelle?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  The ghost stories of Edith Wharton

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Wharton et James !!!!

9 étoiles

Critique de Prince jean (PARIS, Inscrit le 10 février 2006, 43 ans) - 27 août 2007

Cher Jules, je crains fort de vous decevoir, mais il semble que ce cher Henry James avait d'autres inclinations ...

Je ne pense pas que l'on puisse dire que Wharton est un talent moindre que James, d'autres prétendent le contraire !
Wharton est un ecrivain americain de tout premier plan. Elle a d'ailleur montré, contrairement à James , qu'elle pouvait changer d'athmosphere. C'est le cas de son merveilleux roman 'ethan From' , une plongée chez les paysans, dans la neige, la solitude, ect..

Bien que d'un milieu different de celui de James (wharton etait multi milliardaire) ils etaient tres liés par une amitié sincere,
à la fin de sa vie, ayant qq difficultés à vendre ses livres, Wharton achetait des quantités de livres de James.

l'un comme l'autre sont de merveilleux conteur et de fins esprits.

Wharton et James...

6 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 7 mai 2003

Edith Wharton était la grande amie (si pas plus ? mais quelle importance...) du très grand auteur américain Henry James qui a fortement influencé Hemingway. James aussi a écrit des romans et des nouvelles dans lesquelles le fantastique jouait un très grand rôle. Notamment "Le tour d'écrou" et "Les dépouilles de Poynton". Comme lui, elle a aussi beaucoup écrit sur l'Europe où elle a vécu très longtemps et qu'elle connaissait donc bien. Par contre, on ne peut vraiment pas dire qu'elle avait la puissance et la finesse d'Henry James, bien qu'ayant un indiscutable talent. Entre les deux il n'y a vraiment pas à hésiter !...

Forums: Grain de grenade

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Grain de grenade".