Sorceleur, Tome 2 : L'épée de la providence de Andrzej Sapkowski

Sorceleur, Tome 2 : L'épée de la providence de Andrzej Sapkowski
(Miecz przeznaczenia)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Isad, le 13 juin 2015 (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 583ème position).
Visites : 1 807 

Aventures à sens moral

Cette suite de 6 nouvelles montre le héros, un sorceleur qui parcourt les routes à la recherche de monstres à tuer pour assurer sa subsistance ou qui agit comme messager, aux prises avec quelques dilemmes. La difficulté de faire un choix et d'en appréhender les conséquences est souvent présente.

Les histoires jouent avec les apparences des personnages sous lesquelles il s'agit de percer la réalité de leurs actes.

On peut s'arrêter au récit de ces aventures hautes en couleur. Cependant, elles mettent aussi l'accent, à un second niveau, sur les dessous secrets des actions ou des êtres qu'il s'agit de percer à jour afin d'en comprendre et d'en dévoiler les ressorts, montrant ainsi les zones grises qui existent entre le bien et le mal.

Une citation : « La vérité est un éclat de glace. » (p. 106)

IF-0515-4339

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'épée de la providence [Texte imprimé] Andrzej Sapkowski traduit du polonais par Alexandre Dayet
    de Dayet, Alexandre (Traducteur)
    Milady
    ISBN : 9782811205072 ; EUR 7,60 ; 20/05/2011 ; 464 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Terriblement prenant

8 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 37 ans) - 28 mars 2019

Un deuxième tome dans la même lignée que le premier, voilà ce que nous offre Andrzej Sapkowski. Même système de nouvelles en lien, un personnage central toujours aussi charismatique, une histoire prenante, de l’action, une touche d’amour et d’amitiés, le tout saupoudré de brins d’humour savamment dosés, telle est la recette de cette épée de la providence.
A noter l’apparition du deuxième personnage majeur, une demoiselle de haute naissance et au caractère bien trempé : Ciri.
Cette lecture est on ne peut plus prenante, et pourtant je ne suis pas un grand amateur de fantaisie. Ceux qui aiment l’univers de Game of thrones, par exemple, me semblent de bonnes proies pour cet univers qui n’a rien à envier à la création de George R.R Martin. Et à la différence de ce dernier, Sapkowski possède, lui, une belle plume. Du moins la traduction est bonne et les romans ne sont pas truffés de coquilles…
Pour résumer un deuxième volet de la saga du sorceleur agréable à lire, prenant et particulièrement distrayant. Force est de constater que la tentation d’enchaîner avec le troisième tome est forte… très forte…

Recueil transitoire.

9 étoiles

Critique de Goupilpm (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 62 ans) - 14 août 2017

L'épée de la providence est le second volume de la saga du Sorceleur, et le dernier à être composé d'histoires courtes à peu près indépendantes.
Même si les histoires se veulent globalement indépendantes, il y a malgré tout un fil qui relie certaines d'entre elles au volume précédent et à la grande saga qui suit, en particulier la nouvelle éponyme.

Ce deuxième opus abandonne le détournement de contes de fées qui apportait beaucoup de sel aux histoires du « dernier vœu ». Les intrigues restent intéressantes et bien écrites, mais on a malgré tout l'impression que l'univers du Sorceleur se fond désormais dans la masse de la Fantasy générique. Cela dit, ce qu'on perd en originalité, on le gagne en développement des personnages qui prennent pas mal d'épaisseur.

Ce deuxième recueil de nouvelles permet de retrouver les nombreux personnages qui font partie du quotidien du héros : Jaskier le poète, la magicienne Yennefer son amante,... mais aussi la reine Calanthe à qui le Sorceleur avait fait promesse de revenir dans six ans. Ce deuxième opus va mettre en marche le destin de la saga qui suit.

Et comme les personnages sont nombreux, je conseillerais donc de ne pas trop attendre entre la lecture des différents volumes, de manière à ne pas se perdre dans les méandres de l'intrigue.

Tout comme dans Le dernier vœu on suit le héros dans ses diverses quêtes, mais Géralt ne comprend plus ce monde. Un monde où les monstres sont de moins en moins nombreux, et où le mal prend une autre forme. Un monde où les vices des humains créent certains monstres et où le regard des hommes méprisent les Sorceleurs tout en requérant leurs services.

Dans cet opus et, malgré son entraînement et le danger qu'il côtoie au quotidien, le héros laisse transparaître des émotions qui ne sont pas sensées faire partie de sa vie. Le personnage nous apparaît plus humain mais aussi plus tiraillé, en proie au doute. Lors d'une de ses périlleuses missions dans la forêt des dryades, il va faire connaissance avec une petite princesse au caractère bien trempé. Elle est sa Providence, et il est la sienne. Mais peut-il vraiment s'attacher ? Alors Geralt s'en va... mais le Destin a bien des façons de réunir les personnes...

En terme de contenu, le livre est, comme toujours, aussi rempli de dialogues que le précédent et ceux qui s'attendent à trouver de l'action risquent d'être forts déçus, l'auteur dans le prologue à la saga s'attache plus à présenter les psychologies de ses personnages. Risquent également d'être déçus les aficionados du jeu qui s'attendent à trouver dans ce livre Tris de Merigold, en raison de sa présence sur la couverture, quoiqu'elle est mentionnée dans la dernière nouvelle ; mais ne vous inquiétez pas, sa présence est réservée pour la "saga du Sorceleur".

Ce recueil constitue une sorte de transition entre les histoires plutôt légères du premier tome et la saga épique qui suit. Un roman très intéressant qui change des standards de la fantasy actuelle, une histoire qui ne sent pas l'eau de rose à toutes les pages, et un univers bien sombre qui permet de passer de bon moments. Du début à la fin, j'ai été happé par non seulement l'histoire, mais aussi par le style d'écriture de Sapkowski. Un livre pour tous les adeptes de fantasy, mais pas seulement ! Les dernières nouvelles avant la grande saga du Sorceleur !

Forums: Sorceleur, Tome 2 : L'épée de la providence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sorceleur, Tome 2 : L'épée de la providence".