Le profil de l'assassin de Christian Jacq

Le profil de l'assassin de Christian Jacq

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lilule, le 26 juin 2012 (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 46 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 715ème position).
Visites : 2 150 

L’Angleterre n’égale pas l’Egypte.

L’ex-inspecteur chef Higgins vit des moments paisibles dans sa demeure du XVIIIe siècle avec Trafalgar le chat et Mary la gouvernante. Quant le superintendant Scott Marlow vient le supplier de l’aider à dénouer une affaire grave. Une série de meurtres, quatre jeunes filles brunes ont été tuées de la même manière avec un rituel très particulier. Le superintendant précise qu’on lui a imposé une profileuse. Malgré une réticence l’ex-inspecteur chef Higgins se laisse convaincre.
Je peux dire qu’il est aisé à lire et que le dénouement est plutôt surprenant.
Mais je peux dire que suis plutôt déçue car dans ses romans qui ont pour cadre l’Égypte ancienne. L’aventure me faisait plus rêver ou plus intéressée car plus de détails.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le profil de l'assassin [Texte imprimé] Christian Jacq
    de Jacq, Christian
    J éd.
    ISBN : 9791090278172 ; EUR 13,20 ; 10/02/2012 ; 1 vol. (249 p.) p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

La profileuse, l'avocate et la psychiatre

6 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 30 ans) - 4 septembre 2019

Des enquêtes de l'inspecteur Higgins je n'avais lu que "L'assassin de la Tour de Londres" qui ne m'avait pas plus convaincu que cela. J'ai tout de même décidé de laisser une seconde chance à cette série avec ce tome et je trouve que celui-ci s'en sort quand même mieux, du moins dans sa première partie. En effet j'ai trouvé que l'enquête partait assez bien, l'intrigue est prenante et ça avance à un bon rythme puis, à partir du moment où un suspect est trouvé, on s'empêtre dans de laborieuses recherches pour contrer un alibi et l'apparition de Maître Lambswoll et du docteur Sigol, aussi désagréables l'une que l'autre, n'arrange pas la situation. De plus Higgins donne l'impression d'être omnipotent et de tout deviner assez vite mais laisse parfois de côté des choses assez évidentes.

La fin nous réserve par contre quelques surprises, mais est tout de même vite expédiée. C'est donc un roman assez correct, il se lit bien mais l'intrigue aurait pu être un peu plus vite pliée car la seconde partie donne vraiment l'impression de tourner en rond. Je ne regrette donc pas forcément de m'être plongé dans une seconde enquête de l'inspecteur Higgins mais cela ne m'a toutefois pas vraiment donné envie de me pencher sur d'autres ouvrages de cette série je dois bien le reconnaître.

Les nuques d’un (eunuque).

8 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 67 ans) - 16 avril 2017

De nouveau un coup de maître, avec « Le profil de l’assassin », où l’originalité tient sur la difficulté d’avoir suffisamment de preuves tangibles pour coincer le meurtrier et non pas de simples présomptions… qui ne permettent pas à Higgins de faire face à un prédateur aussi rusé qu’un renard qui avance à pas de loup pour briser la nuque de ces victimes . Une réussite !

Forums: Le profil de l'assassin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le profil de l'assassin".