Le crime de Lord Arthur Savile et autres contes de Oscar Wilde

Le crime de Lord Arthur Savile et autres contes de Oscar Wilde

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Saint-Germain-des-Prés, le 1 octobre 2002 (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 49 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 12 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (754ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 5 870  (depuis Novembre 2007)

La finesse au service de l'étrange...

Comme la lecture de ces quatre contes fut pleine de surprises !
Chacun nous prend à contre-pied à la faveur d’une pirouette faite à l’esprit rationnel.
Le deuxième conte est particulièrement savoureux. Comme son titre (« Le fantôme de Canterville ») l'indique, il s'agit de l'histoire d’un fantôme.
Monsieur le ministre Otis achète la demeure de Lord Canterville malgré l’avertissement du vendeur lui-même : elle est hantée…
Et effectivement, le fantôme se manifeste dès leur emménagement.
Mais tel est pris celui qui croyait prendre, le fantôme a tant à faire pour déjouer les facéties des jumeaux (adorables bambins par ailleurs), éviter les pièges tendus par le fils aîné et convaincre toute cette jolie famille de son caractère redoutable, tant à faire donc, qu’il déprime.
C'est drôle, fin, cocasse, tendre.

Dans le premier conte, Lord Arthur Savile se soumet volontiers à l’investigation d’un chiromancien.
Celui-ci blêmit à la vue des lignes de sa main, tremble comme s’il avait vu le diable en personne.
Dans le plus grand secret, il confie le contenu de sa vision à Lord Arthur, qui est lui-même horrifié.
C’est qu'il a une tâche à accomplir…
Un meurtre.
Mais les premières tentatives échouent, Lord Savile joue de malchance.
A nouveau, c’est un beau pied de nez que nous fait ici Oscar Wilde…

Les deux derniers contes sont trop brefs pour n’en rien dévoiler par un résumé, je me tairai donc.
Mais c'est de la même veine.
Quel bonheur que ce petit livre !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le Crime de Lord Arthur Savile [Texte imprimé], et autres contes Oscar Wilde traduit de l'anglais par Léo Lack
    de Wilde, Oscar Lack, Léo (Autre)
    Gallimard / Collection Folio
    ISBN : 9782070366743 ; EUR 4,10 ; 25/07/1975 ; 152 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Découverte après la lecture du dernier Nothomb

6 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 52 ans) - 23 mars 2016

Cette courte nouvelle classée dans la section« jeunesse » de ma bibliothèque est à la fois plaisante et originale. On savoure sans avoir le temps de se lasser d’un exercice littéraire du célèbre Oscar Wilde, bien connu pour sa vie scandaleuse.

Beaucoup trop court pour dire qu’on est face à une œuvre majeure, mais il faut admettre qu’on déguste les bons mots dans un style très britannique.
Amélie Nothomb s’est inspiré librement de cette nouvelle pour en faire un roman plus élaboré et qui n’est certainement pas un plagiat vu la tournure des événements. Elle donne une issue plus belge et donc plus surprenante que celle d’Oscar Wilde.

A déguster sans modération .

Un classique indémodable

8 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 8 mars 2016

Composé de quatre nouvelles, dont les deux principales sont le crime de Lord Arthur Savile et le fantôme de Canterville, ce petit livre se lit avec délice. L’écriture y est élégante et l’humour proéminent, ce qui m’a agréablement surpris.
Trop en dire sur ces nouvelles me semble pouvoir gâcher une bonne partie du plaisir de lecture et c’est pourquoi je n’insisterai pas trop sur leurs contenus. Cependant, bien que parues pour la plupart d’entre elles aux alentour de 1890 force est de constater qu’elles ont fort bien vieilli, à l’image d’un grand vin. Toutes les palettes du grand écrivain irlandais y passent : humour, élégance du style, ironie, émotion… On sent au travers des lignes une grande intelligence.
Un régal !

Oscar Wilde at his best !

10 étoiles

Critique de Millepages (Bruxelles, Inscrit le 26 mai 2010, 58 ans) - 11 mai 2014

Lord Arthur Savile a tout pour être heureux : né sous une bonne étoile, il n'a nul besoin de se tuer à la tâche pour mener la grande vie, est juste assez intelligent pour qu'un père de la haute société le juge assez bien pour marier bientôt sa fille, mais juste pas suffisamment lucide que pour se rendre compte du peu d'épaisseur de son existence.
Il vole de réception en réception, participe nonchalamment aux badinages et aux mondanités, lorsqu'un soir, lors d'une réception donnée par Lady Windermere, une rencontre avec le chiromancien Mr Podgers va bousculer sa vie d'insouciance : la lecture de sa main annonce...... un meurtre ! Non pas un meurtre sur sa personne, mais un meurtre qu'il est censé commettre lui, Arthur Savile !
Dès lors, il n'aura de cesse de tenter d'accomplir la terrible prédiction avant son mariage, qu'il retarde quelque peu dans le but honorable d'éviter tout tracas à Lady Sybil, sa promise.
Mais l'affaire n'est pas simple : malgré l' ingéniosité du Lord, tout ne se passe pas exactement comme prévu. Ne s'improvise pas meurtrier qui veut !
La suite est un petit régal d'humour noir et cynique, estampillé Oscar Wilde.
Pratique : l'édition folio bilingue permet de lire cette courte nouvelle en version originale tout en vérifiant de n'avoir rien manqué grâce à la traduction page par page.....

Excellent!

9 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 2 février 2011

Je suis charmée par cette nouvelle. Elle est pleine d'humour et l'aventure est super agréable à découvrir. On se laisse vraiment prendre au jeu. J'ai toujours beaucoup apprécié les citations d'Oscar Wilde. Ici, je plonge pour la première fois dans une de ses nouvelles et je suis très loin d'être déçue. C'est vraiment un GRAND écrivain!


(découvert en audiobook)

du grand Oscar Wilde

8 étoiles

Critique de Pounette (, Inscrite le 31 juillet 2008, 41 ans) - 25 mars 2009

Ce conte très facile et rapide à lire est très représentatif du talent d'Oscar Wilde. En effet il parvient a mêler l'étrange et l'ironie dans un cadre réaliste: le monde aristocratique anglais du 19° siècle.Je ne suis pas décue.A lire absolument

Wouh hou !

10 étoiles

Critique de Oburoni (Waltham Cross, Inscrit le 14 septembre 2008, 34 ans) - 15 décembre 2008

Pieds de nez aux superstitions, à la morale, au lecteur mais certainement pas à la bonne humeur, "Le crime de Lord Arthur Savile" est un délice ! Les tentatives de bras cassé du pauvre homme sont à se tordre, et la fin est renversante !

"Le fantôme de Canterville" est aussi un joyau. Le matérialisme américain à la rencontre d'un vieux fantôme anglais... Etonnant et détonnant ! L'art d'être cocasse...

"Le Sphinx sans secret" est l'histoire, racontée par son amant à un ami, d'une femme bien mystérieuse... Mystère ?

"Le Modèle Millionnaire" conte le problème du jeune Erskine, qui veut se marier mais dont le beau-père ne consentira à donner la main de sa fille qu'à la condition qu'il fasse fortune... et le jeune homme est fauché ! Heureusement qu'il a un ami peintre faisant le portrait d'un mendiant...

Quatre petites histoires ou idées, manière de les agencer et style sont toute une leçon d'écriture.

Du grand Wilde, en grande forme, pour notre grand plaisir !

Lord Arthur Savile’s crime

8 étoiles

Critique de Lincoln (, Inscrit le 23 septembre 2005, 58 ans) - 13 décembre 2006

Dans la série Oscar Wilde…
Contrairement à “The old man and the sea” que j’avais lu en Français il y a… il y a… bon, peu importe, j’ai découvert cette nouvelle de Wilde dans sa langue originelle. Un vrai plaisir que cette petite affaire à rebondissement, simple dans ce qu’elle narre mais joliment ficelée.
Lord Arthur qui essaie désespérément d’accomplir la prédiction d’un chiromancien pour accomplir son propre mariage. Une histoire insensée qui pourtant entraîne par son humour noir, par la façon de brosser le tableau d’un pan de la société anglaise, égratignant au passage l’aristocratie, la bourgeoisie, les ecclésiastiques, les artistes, les hommes politiques.
Sous-titrée “Étude sur le devoir” (A Study of Duty), cette nouvelle bouscule la bonne vieille morale victorienne en plaçant le protagoniste en situation d’échapper à toute morale, tout en commettant un acte immoral.

Le sens du devoir

8 étoiles

Critique de Mieke Maaike (Bruxelles, Inscrite le 26 juillet 2005, 44 ans) - 6 décembre 2006

Le jeune Lord Arthur a un sens bien particulier du devoir envers sa future tendre épouse, ce qui l’entraînera dans une logique loufoque aux valeurs quelque peu bousculées.

Une belle occasion pour Wilde de tenir des propos caustiques sur un ton badin et bourré d’humour, en s’en prenant avec subtilité tour à tour à la superficialité de l’aristocratie, à l’institution du mariage ou encore à une certaine forme d’honneur masculine : un homme ne peut pas remplir son devoir ? Bah, « il y a toujours bien une guerre dans laquelle un homme peut mourir, une bonne cause à laquelle un homme peut donner sa vie ».

le crime delord Arthur Savile

9 étoiles

Critique de Lecktése (, Inscrite le 5 avril 2006, 44 ans) - 19 avril 2006

Sublime!
Comment ne pas en rire...
Ce crime est peint avec tellement d'humour noir !
Dans la vie, il y a des priorités : entre se marier et commettre un crime , Lord Arthur préfère se débarasser d'abord de la pénible contrainte et ensuite il pourra alors vivre heureux aux côtés de sa femme .
quel délice!

Humour grinçant

8 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans) - 4 avril 2006

Quatre contes, pas forcément des surprises, dans la mesure où "Le fantôme de Canterville" a fait l'objet d'une publication séparée.
La nouvelle qui a donné son titre au recueil est drôle et puis quelque peu dérangeante! Commettre un crime parce que c'est ce que l'avenir nous prédit? Bizarre et intéressant à la fois. Wilde démonte avec subtilité les mécanismes de la logique et de l'action télécommandée.
Un Oscar Wilde en forme, son talent, sa verve et son goût subtil de l'association des mots, des détails, de quoi tenir en haleine un lecteur qui veut à tout prix savoir comment se termine l'histoire. Le nombre de pages permet de le lire d'une traite, de rester captivé de la première à la dernière ligne. Un humour grinçant que j'apprécie particulièrement.

Ironie et imagination

7 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 16 mai 2003

Un style volontairement superficiel, écrit avec un regard pétillant. On imagine bien Wilde donner des coups de coude complices à son lecteur invisible. C'est vrai qu'il met le doigt là où ça fait mal, avec désinvolture, certes, mais finesse.
Je suis peut-être moins enthousiaste que Saint-Germain, mais c'est certain que Wilde a la main mise sur la provocation indirecte et subtile dans ce recueil de nouvelles. Je le possède en Livre de Poche ce qui me donne la chance d'y voir en tout quatorze nouvelles et non quatre comme chez Folio. J'y donne ma préférence au "Portrait de Mr W.H." qui ne doit pas se trouver dans cette collection.
Dans ce "portrait", un homme explique à un autre l'origine d'un petit tableau en sa possession et évoque la passion d'un ancien ami pour l'énigme de Mr W.H., personnage mystérieux, destinataire des vers de Shakespeare dans ses Sonnets. Enigme à laquelle il prétendait avoir trouvé une solution...
L'auteur touche à tous les styles, au fantastique, au magique, à la fantaisie, au mystère, aux difficultés sociales,... C'est agréable, intelligent. Pourtant, je m'attendais à une autre relation avec ce recueil, plus de tiraillements, d'éclat... la fausse discrétion de Wilde m'aurait-elle laissée sur ma faim ?? Peut-être...

Forums: Le crime de Lord Arthur Savile et autres contes