La Vengeance du wombat et autres histoires du bush de Kenneth Cook

La Vengeance du wombat et autres histoires du bush de Kenneth Cook
(Wombat Revenge)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Myrco, le 5 février 2012 (village de l'Orne, Inscrite le 11 juin 2011, 68 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 097ème position).
Visites : 1 806 

Humour garanti pour lecture récréative...

...à déguster les jours de déprime.A travers 14 historiettes cocasses,plus ou moins rocambolesques, Kenneth Cook nous balade dans l'univers mythique de l'outback australien (bonne occasion d'enrichir ou revisiter ses connaissances géographiques).

Vous prenez les ingrédients suivants:
-une faune humaine pittoresque et souvent brute de décoffrage, chercheurs d'opales manipulateurs ou criminels potentiels, trafiquants de viandes interdites, petits escrocs, aborigènes filous et piliers de bar en tous genres motivés par l'odeur de l'argent ("Il faut savoir que l'Australien authentique est animé d'une étrange passion pour l'alcool") ou autres "fous furieux qui infestent les zones les plus reculées d'Australie" quand il ne s'agit pas d'universitaires passionnés encore plus fous que les autres;
-une faune animale tout aussi pittoresque de bestioles apparemment inoffensives (buffles, wombats, kangourous et autres marsupiaux) voire plus inquiétantes ou carrément dangereuses (serpents, crocodiles ou requins...).

Vous ajoutez le narrateur (en l’occurrence, notre écrivain qui manie l'autodérision à un stade avancé) pleutre pathologique et un peu naïf sur les bords, peu adapté physiquement et psychologiquement à se coltiner à quelque situation inconfortable que ce soit, encore moins dangereuse, du moins est ce l'image qu'il se plait à nous donner de lui.

Vous mélangez le tout:
-vous faites en sorte que notre écrivain rencontre des exemplaires de cette faune humaine, le plus souvent dans les pubs car là-bas "en été, on a le choix entre traîner dans les bars ou mourir d'insolation" et puis "Refuser un verre du Mauvais Côté du Darling est toujours dangereux. Refuser un verre d'un homme armé est carrément suicidaire";
-vous confrontez le même à la faune animale déjà évoquée via les précédents ou simplement parce que notre homme plutôt gentil et candide ne sait pas refuser un service à un copain ou un animal en difficulté;

et vous avez tous les éléments du comique de situation dont notre écrivain ne peut qu'être la victime désignée.

Vous saupoudrez le tout d'une bonne dose d'humour ravageur et vous avez la recette de la nouvelle humoristique à la Kenneth Cook.

Je ne chercherai pas à vous raconter une seule de ces histoires, leur drôlerie reposant souvent en partie sur le caractère inattendu et le rythme vif de leurs rebondissements et je ne voudrais vous priver d'aucun des effets que vous réserve l'art consommé de notre conteur.

Seul bémol: le caractère un peu trop modélisé (à quelques exceptions près) de la recette,qui m'amène à vous conseiller de distiller un peu ces nouvelles dans le temps plutôt que les consommer dans la continuité.

En ce qui concerne la dernière nouvelle qui justement rompt ce schéma (comme la précédente d'ailleurs) et semble régler un compte avec certains universitaires,n'est-elle pas un clin d'oeil malicieux au lecteur à propos de la prétendue véracité de ces anecdotes néanmoins "plus vraies que nature" comme l'annonce la 4ème de couverture?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La vengeance du wombat [Texte imprimé], et autres histoires du bush Kenneth Cook traduit de l'anglais (Australie) par Mireille Vignol
    de Cook, Kenneth Vignol, Mireille (Traducteur)
    le Livre de poche / Le Livre de poche
    ISBN : 9782253161790 ; EUR 6,10 ; 11/01/2012 ; 207 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ca en "bush" un coin...

6 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 40 ans) - 15 mai 2012

K.C. nous raconte dans cet opus encore et encore ses aventures extra-ordinaires sans parvenir à nous lasser. D'accord la trame est toujours la même et certes on peut légitimement se poser la question de l'authenticité de certaines anecdotes...il n'empêche. Le style narratif, l'auto-dérision et le dépaysement sont autant de gages de passer un très agréable moment. J'ai cependant été moins enthousiasmé que par le "koala tueur", sans doute la conséquence de ce qui est évoqué plus haut. A lire cependant pour décompresser et à lire absolument avant de partir en pays d'Oz...

Wombats agressifs, koalas explosifs et piliers de bar plus-que-bizarres

8 étoiles

Critique de Mithrowen (La Chaux-de-Fonds, Inscrite le 23 août 2011, 28 ans) - 7 avril 2012

Je suis tout à fait d'accord avec la critique principale !

Les histoires sont toutes plus loufoques les unes que les autres et l'auteur ne manque vraiment pas d’auto-dérision !

Cependant, le seul défaut c'est le côté un peu formaté des histoires. Elles ont en général toujours la même structure: l'auteur qui rencontre un personnage loufoque, qui cède naïvement à une requête et qui finit dans de beaux draps...

Donc, vaut mieux en lire une de temps en temps sinon cela devient lassant.

Forums: La Vengeance du wombat et autres histoires du bush

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Vengeance du wombat et autres histoires du bush".