Les amandes amères de Laurence Cossé

Les amandes amères de Laurence Cossé

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Alma, le 21 décembre 2011 (Inscrite le 22 novembre 2006, - ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 799 

L’intellectuelle et la femme de ménage .

Edith, traductrice, entreprend pour faciliter la vie quotidienne de Fadila, sa femme de ménage, marocaine de 60 ans anaphabète , de lui enseigner les rudiments de la lecture, l’écriture, le calcul. En raison de l’âge de Fadila, l’apprentissage se révèle une tâche longue , ponctuée de moments de piétinement, de régression , d’oubli. Si l’apprenante semble avoir parfois avoir envie de lâcher prise, l’enseignante maintient le cap, même dans les moments de découragement et de remise en question de ses méthodes.

Les détails de l’apprentissage de ces savoirs fondamentaux , relatés à la 3e personne, du point de vue d’Edith pourraient paraître monotones et fastidieux, s’il n’étaient ponctués des moments de rencontre- partage entre ces 2 femmes que tout oppose : statut social, origine, éducation , lors desquels Fadila se découvre et livre ses souvenirs de femme que la vie n’a jamais épargnée. Elle semble concentrer en elle tous les malheurs liés à la condition féminine au Maroc, Mère Courage vaillante et digne à laquelle on s’attache.

Un roman, certes, mais plutôt, pour moi, un docu-fiction sans pathos, à l’écriture sobre, qui scénarise les problèmes d’intégration des immigrées, leur acculturation et les difficultés liées à leur alphabétisation .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les amandes amères

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les amandes amères".