Situations, V: Colonialisme et néo-colonialisme de Jean-Paul Sartre

Situations, V: Colonialisme et néo-colonialisme de Jean-Paul Sartre

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités , Sciences humaines et exactes => Histoire , Sciences humaines et exactes => Philosophie

Critiqué par Radetsky, le 15 février 2012 (Massieu, Inscrit le 13 août 2009, 74 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 381 

Le colonialisme comme aliénations croisées

L'ensemble de l'ouvrage est bâti sur un pivot central : la guerre d'Algérie. Cet épisode de l'histoire de France forme le paradigme par lequel Sartre va analyser la genèse, les interactions, les issues inévitables de l'emprise réciproque du fait colonial sur les mentalités croisées du colonisateur et du colonisé. L'un, bloqué sur sa volonté de domination de l'autre (par laquelle il engendre dialectiquement et inévitablement les conditions de son prochain renversement), crée les conditions chez celui-ci de la révolte et du basculement vers une radicalisation de ses propres valeurs, avec le risque de les voir se substituer progressivement, en tant qu'exacerbation, vers une régression politique, ce que l'avenir confirmera tragiquement.
Le mouvement de balancier de l'histoire, saisi successivement par Sartre au travers d'évènements et de personnages emblématiques, illustre dans des sphères géographiques distinctes des situations qui forment une suite de tableaux qui peuvent former la trame historique de l'évolution du colonisé vers les conditions de sa libération.
Le volume réunit un ensemble de textes parus successivement dans divers journaux ou revues, au gré des évènements politique.

L'ouvrage considère pour commencer la Chine, qui, à peine sortie de l'ère coloniale suivie de la dictature du Kuomintang et de la guerre civile, entreprend une forme de désaliénation en retrouvant, sous le pouvoir encore spontanément désordonné du jeune parti communiste, des valeurs collectives ouvertes à tous les possibles.

Sartre aborde ensuite la guerre d'Algérie avant la décolonisation, en déconstruisant minutieusement le processus colonial, avec ses effets délétères sur les esprits s'enfonçant radicalement dans un antagonisme dont l'unique issue ne peut être que l'indépendance des Algériens. L'état d'esprit de la population française fait l'objet pareillement d'analyses appropriées, que ce soit du côté des opposants à la guerre, des prises de positions collectives de soldats, des réactions des pouvoirs.

Le retour au pouvoir de de Gaulle, d'abord perçu par Sartre comme une manoeuvre destinée à prolonger le statu quo, est l'occasion de diatribes acerbes contre la forme du pouvoir personnel dans lequel notre auteur voit s’ouvrir le tombeau des libertés publiques tout comme le renoncement d'un peuple las à toute volonté politique autonome. On sait que le pessimisme de Sartre n'aura pas été entièrement justifié, mais les textes sont rédigés dans l'urgence de la situation du moment.

Enfin l'ouvrage se conclut par l'éloge, sous la forme de biographies politiques développées , de deux personnalités emblématiques de l'anticolonialisme : Patrice Lumumba et Franz Fanon. Le processus de décolonisation du Congo ex-Belge est bien analysé, où se croisent les compromissions intéressées des forces locales et le hiatus prononcé d'un esprit comme celui de Lumumba entre son statut social et symbolique local et les constantes culturelles de son pays et ses propres origines sociales.
Quant à Fanon, son parcours intellectuel est la vivante illustration de la contradiction qu'entretient le colonialisme, soi-disant porteur de valeurs "civilisatrices", avec ses pratiques concrètes.

Il va sans dire que les processus par lesquels les pays colonisés vont acquerir leur indépendance contiennent en germe, de par la promotion ou l'élimination de tel ou tel groupe ethno-politique local, les conditions de nouvelles dépendances à l'égard des puissances ex-coloniales. C'est là encore le produit de cette aliénation croisée dont seules des politiques radicales (ainsi chez Lumumba) peuvent entraîner l'éradication. Et les analyses de Sartre en font bien comprendre la difficulté pratique.

Un ouvrage majeur pour la compréhension de ce que pouvaient être dans la réalité les apports "positifs" de la colonisation.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Situations, V: Colonialisme et néo-colonialisme

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Situations, V: Colonialisme et néo-colonialisme".