Le féminisme n'a jamais tué personne de Florence Montreynaud

Le féminisme n'a jamais tué personne de Florence Montreynaud

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Essais , Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Veneziano, le 22 octobre 2011 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 40 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 367 

Histoire d'un engagement

Florence Montreynaud, créatrice des Chiennes de garde, mais également historienne et écrivaine, vient expliquer, presque justifier sa démarche féministe, ancienne de quarante ans. Y recourir tient du plaisir, mais également de la nécessité : il s'agit de démontrer que le féminisme relève d'un objectif d'humanisme et de concorde, n'ayant pas pour but d'annihiler la féminité et de montrer une hostilité aux hommes, détenteurs malgré eux d'un système de domination.

Cette brève présentation de son engagement tend à prouver le bien-fondé de sa démarche, pacifique et bénéfique pour l'ensemble de la société. Elle permet de combattre, en peu de mots, des idées reçues, des clichés, voire des fantasmes négatifs. Elle est au moins aussi utile qu' Indignez-vous, de Stéphane Hessel.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le féminisme n'a jamais tué personne

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le féminisme n'a jamais tué personne".