La boutique obscure : 124 rêves de Georges Perec

La boutique obscure : 124 rêves de Georges Perec

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire , Littérature => Francophone

Critiqué par Lucien, le 11 juin 2002 (Inscrit le 13 mars 2001, 66 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 5 787  (depuis Novembre 2007)

La "voie royale"

Maupassant souhaitait que les romanciers réalistes soient plutôt désignés par le mot "illusionnistes". Georges Perec pourrait, quant à lui, prétendre au beau titre d'"explorateur".
On sait en effet qu'il a prêté sa plume aux entreprises les plus variées, explorant avec un égal bonheur des univers de mots (les siens et ceux des autres) mais aussi, de façon parfois détournée, cet obscur univers inconscient où gisaient, très profondément, les cadavres jamais enterrés de ses parents, les cadavres que nulle Antigone jamais ne pourrait amener au repos. Après plusieurs thérapies psychanalytiques - dont l'une avec Françoise Dolto elle-même -, Perec, pour tâcher de vivre avec le scandale de cette "disparition", cherche des traces d'eux - d'e - dans tout ce qu'il écrit (le sommet sera sans doute atteint avec "W ou le souvenir d'enfance") et en trouve, malgré lui, comme tout le monde, dans ce qui apparaît depuis Freud comme la "voie royale" vers la connaissance de l'inconscient : les rêves. C'est cet univers onirique qu'il explore ici, dans 124 récits de rêves : "Quelques-uns s'en souviennent, beaucoup moins les racontent et très peu les transcrivent." Pourquoi ne pas les transcrire, comme le firent avant lui Nerval ou les surréalistes? Les transcrire sans les trahir, c'est déjà plus difficile : "je me suis rendu compte que, très vite, je ne rêvais plus que pour écrire mes rêves."
Est-ce un hasard si le dernier rêve, daté d'août 1972, s'intitule "La dénonciation" et plonge ses racines dans la France occupée de 1941? "Les S.S. viennent nous arrêter. Ils ont des uniformes noirs et des casques très collants, sphériques, comme des masques. Ils s'apprêtent à arrêter aussi le patron, mais celui-ci me relève la tête et me désigne en montrant la cicatrice que j'ai sous le menton. Nous traversons la ville. [...] On nous met dans une pièce réservée aux monstres."
Des casques comme des masques, une cicatrice impossible à gommer, une pièce réservée aux monstres... la "boutique obscure" d'un enfant juif à qui le nazisme a volé ses parents...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La Boutique obscure [Texte imprimé], 124 rêves Georges Perec postface de Roger Bastide
    de Perec, Georges Bastide, Roger (Postface)
    Denoël
    ISBN : 9782207234815 ; 20,85 € ; 22/04/1988 ; 272 p. ; Broché
  • La boutique obscure [Texte imprimé], 124 rêves Georges Perec [postface de Roger Bastide]
    de Perec, Georges Bastide, Roger (Postface)
    Gallimard / Collection L'Imaginaire
    ISBN : 9782070131815 ; 9,20 € ; 25/11/2010 ; 260 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La boutique obscure : 124 rêves

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La boutique obscure : 124 rêves".