La grève des bàttu, ou, Les déchets humains de Aminata Sow Fall

La grève des bàttu, ou, Les déchets humains de Aminata Sow Fall

Catégorie(s) : Littérature => Africaine , Littérature => Francophone

Critiqué par Carmen, le 25 mai 2011 (Inscrite le 15 mai 2011, 72 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 944ème position).
Visites : 3 081 

quand des mendiants font grève

Un vrai bijou, une gourmandise sucrée-salée qui se laisse dévorer en quelques heures ! Pour évoquer le problème social universel de la misère et de la mendicité, Aminata Sow Fall nous offre un roman où l’humour et l’ironie côtoient le malheur et la douleur.
Elle nous démontre avec beaucoup d’humour que les mendiants, ces exclus de la Bonne Société de la Ville (Dakar ?), sont en fait un mal nécessaire puisqu’ils permettent, pour quelques pièces, un poulet et deux ou trois noix de kola, de se blanchir de ses péchés ou d’acheter la bonne grâce des esprits bienfaisants. C’est ce que découvre à ses dépends Mour Diaye, le Directeur du Service de Salubrité Publique quand les mendiants, chassés de la Ville par les agents de son service, décident de faire grève et de ne plus revenir

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Charité bien ordonnée

7 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 43 ans) - 1 mai 2013

L'ambitieux directeur du Service de la Salubrité Publique de la ville, Mour Ndiaye, n'a plus qu'une obsession, au nom de la modernité et du développement touristique: faire disparaître du paysage urbain les mendiants qui viennent assaillir les passants. Il compte sur son bras droit, Kéba Dabo, un homme efficace et intègre, qui, de par son passé familial, abhorre toute forme de mendicité. Les mendiants, chassés et battus, se réfugient dans une maison à la périphérie de la ville. Oui mais voilà ! Dans la tradition africaine, l'offrande au mendiant est incontournable pour voir se réaliser certains vœux... Et peut-être que Mour Ndiaye, pour accéder au poste rêvé de la vice-présidence du pays, aura besoin des mendiants plus vite qu'il ne le croit ! Mais ceux-ci risquent de se montrer peu coopératifs...

C'est un très bon récit que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. L'auteur l'a construit comme une fable contemporaine, en y mélangeant beaucoup de réalisme mais aussi d'humour. Et sur un sujet a priori pas très sexy (les mendiants en Afrique, bof !) on sourit beaucoup à la lecture de ces pages, d'une fraîcheur intacte. La narration est bien construite, ainsi que la psychologie des personnages. Avec une écriture un peu sèche peut-être, mais vigoureuse et pleine de vivacité, l'auteur amorce, mine de rien et sans juger la société africaine, plein de réflexion sur l'articulation entre la modernité et la tradition.

Forums: La grève des bàttu, ou, Les déchets humains

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La grève des bàttu, ou, Les déchets humains".