Le Couloir de la pieuvre de Olivier Descosse

Le Couloir de la pieuvre de Olivier Descosse

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Bookivore, le 25 avril 2011 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 641ème position).
Visites : 1 738 

Cabrera, première

"Le Couloir De La Pieuvre" (quel étrange titre ! Il donne vraiment envie de lire le roman) est le deuxième roman d'Olivier Descosse, et le premier de ce que l'on appelle désormais la trilogie Cabrera (constituée ensuite de "Miroir De Sang" et "Le Pacte Rouge"), trois romans mettant en scène Paul Cabrera, lieutenant de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) de Marseille, et amateur de motos et de boxe. Un type dans la trentaine, cheveux longs, perfecto, caractère bien trempé, allures de loubard.

Le roman se passe à Marseille, mais aussi à Porquerolles, Paris et en Polynésie-Française. Marseillais, Descosse rend un bel hommage à sa ville, sans oublier d'en citer les points noirs : quartiers mal famés, délinquance...

L'histoire est remarquable, même si le roman met un peu de temps à bien démarrer (à partir de la séquence du Stade Vélodrome, vers la page 120, c'est grandiose) : une jeune femme est retrouvée nue, noyée sur la plage de Porquerolles. Bouffée par les crabes. Cabrera est envoyé, officieusement, par Tomasini, son boss, pour assister à l'autopsie, qui se déroule dans des conditions inhabituelles. Dans le cerveau de la fille, une tumeur apparemment cancéreuse, mais le médecin légiste, une fois cette tumeur découverte, cesse l'autopsie brutalement. Peu après, le corps disparait brutalement, hors de la circulation. Tomasini apprend à Cabrera que la fille était sa fille, Céline (Cabrera comprend ainsi pourquoi son boss semblait si fébrile).
Cabrera, aidé par Meredith, la demi-soeur de la victime, et alors que Tomasini est assassiné par un mystérieux tueur de type océanien et que lui-même et Meredith sont violemment agressés par des tueurs de la même origine, va remonter la piste de ces tueurs aux corps tatoués de pieuvres. Apparemment, Céline savait quelque chose, qu'une officine gouvernementale pas vraiment officielle et assez teigneuse va tout faire pour garder secrète...

Un roman efficace, brutal, réaliste, un des meilleurs de l'auteur des "Enfants Du Néant". Pour fans du genre, c'est 500 pages de pur bonheur !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie Paul Cabrera

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Du solide

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 19 avril 2013

Il s’agit là du premier volume de la trilogie Paul Cabrera, lieutenant de la BAC de Marseille.
Aucune nécessité absolue de lire les romans dans l’ordre, les histoires étant indépendantes, cependant concernant l’évolution des personnages il paraît plus sage de respecter la chronologie.

Le style d’Olivier Descosse est direct, percutant, basé sur une action très présente avec beaucoup de mouvement et un très bon suspense.
Le scénario est plutôt complexe et agrémenté de plusieurs pistes, afin d'interroger et de maintenir sous tension le lecteur jusqu’aux derniers instants.
Quant à la fin justement, c'est un peu le point faible car elle est peu convaincante pour ne pas dire peu crédible, et nous laisse comme un goût d’inachevé.

Forums: Le Couloir de la pieuvre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Couloir de la pieuvre".