La Terre des mensonges de Anne Birkefeldt Ragde

La Terre des mensonges de Anne Birkefeldt Ragde
( Berlinerpoplene)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Marvic, le 25 mai 2010 (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 12 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 650ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 6 606 

Secrets de famille

Un roman norvégien , traduit dans plus de 15 langues, couronné, adapté au théâtre et à l'écran qui raconte une sombre histoire familiale.

La première partie nous présente les trois frères.
Margido, entrepreneur de pompes funèbres, Erlend décorateur homosexuel et Tor, éleveur de porcs resté à la ferme. Nous partageons un épisode de leur vie, pendant la période de l'Avent, chacun vivant dans des milieux on ne peut plus différents, et aucun détail de chaque profession ne nous sera épargné, que ce soit du métier de croque-mort à celui d 'éleveur.

La deuxième partie est consacrée à la mère, véritable matriarche qui a une attaque cérébrale, ce qui oblige Tor le frère ainé à appeler ses deux frères et sa propre fille de 37 ans qu'il n'a vue qu'une seule fois dans sa vie.
On assiste donc à des premières rencontres entre ces hommes et leur nièce dont ils ignoraient l'existence. Difficilement crédible est la relation tonton -nièce qui s'établit d'emblée entre le plus jeune des frères, Erlend qui a 40 ans et sa « petite » nièce de 37 ans.

La troisième et dernière partie, où tous vont se retrouver après la mort de leur mère, dans la ferme familiale, réunis par Torunn leur fille et nièce pour un repas de Noël un peu spécial. On va découvrir aussi qui est ce père considéré depuis des années comme « l'idiot » de la famille.
Même si les deux pages de prologue auraient dû nous mettre sur la voie, c'est avec beaucoup de surprise qu'on découvre le secret de cette famille à la fin du roman.
Une histoire pathétique, dont je n'attendais pas la fin mais desservie par une traduction souvent approximative .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  la ferme

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sans plus

3 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 47 ans) - 3 février 2019

J'ai été déroutée par le début de l'histoire et tous ces détails macabres dans les premiers chapitres, d'ailleurs j'ai bien failli arrêter le livre à ce moment-là. Finalement la deuxième partie est meilleure, c'est plus fouillé. Par contre un hayon de voiture n'est pas la même chose qu'un haillon, n'en déplaise au traducteur! J'ai relevé plusieurs erreurs de ce genre dans la traduction, phrases mal construites ou autres. Ca m'a vraiment dérangée.Dommage, l'histoire en elle-même tenait la route, sauf la fin qui m'a paru trop étrange aussi.

magnifique

9 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 46 ans) - 17 décembre 2018

Que dire, j'ai adoré. Les personnages sont attachants, il se lisait comme un petit gâteau de Noël, on ne pouvait pas s'arrêter.
Et la fin avec le secret de famille est vraiment inouïe. Je suis restée sans voix. J’ai hâte de lire la suite.

Moments de vie d’une famille norvégienne

7 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 55 ans) - 17 novembre 2015

Un achat au hasard, avec regrets, je suis tombée sur le 2ème tome, ce qui explique ma difficulté à entrer dans l’histoire, je vais lire tout de même le premier tome. Une fois cette entrée en matière un peu difficile, je me suis laissée embarquer dans les différentes vies des membres de cette famille peu ordinaire ou ordinaire au sens où la famille idéale n’existe pas. La mélancolie domine dans ce récit et il se termine sur un fait non dévoilé, dérangeant et en même temps obligeant à lire le tome suivant. Un moment de lecture agréable

Une saga norvégienne

8 étoiles

Critique de Odile93 (Epinay sur Seine, Inscrite le 20 décembre 2004, 65 ans) - 4 mai 2014

Une ferme perdue dans la campagne norvégienne, une famille disloquée à nouveau réunie autour d'une mère mourante.

L'auteure nous raconte avec moult détails la vie de chacun: elle s'est beaucoup documentée. Cela rend l'histoire plus vraie.

Beaucoup de descriptions permettent de s'immerger dans l'histoire.

Le fait d'aller sans arrêt d'un personnage à l'autre donne un certain rythme à l'histoire qui parait cependant s'essouffler quand tout ce petit monde (vers la fin) se retrouve à la ferme.

L'histoire du secret, auquel je n'ai rien compris au départ (qui est qui?) est expliqué dans le tome 2.

Une lecture agréable, on en redemande.

Saga familiale nordique

8 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans) - 19 août 2013

On dit que certaines cochettes, lorsqu’elles mettent bas leurs petits, mangent parfois une partie de leur portée : le stress, la fatigue, la peur de ne pas pouvoir les nourrir et les élever, …
Là-haut en Norvège, à la ferme des Neshov, la mère n’a pas vraiment tué ses fils.
Non, pas tout à fait.
L’ainé est croque-mort de l’autre côté de la colline et depuis des années ne met plus les pieds à la ferme.
Le cadet s’est enfui à Copenhague pour mener une vie d’artiste … et d’homo.
Le troisième enfin est resté à la ferme : il élève des cochons et préfère s’enfermer dans la porcherie avec ses bêtes qu’il soigne avec amour plutôt que croiser la mère ou le père à la cuisine.
L’un de ces trois frères a eu une enfant, il y a bien longtemps, une petite-fille dont personne n’a plus jamais entendu parler. Même pas son père.
Des trois fils, c’est apparemment le seul à avoir connu une femme, Cissi.
Juste une fois.
Une fois de trop.
Car disons le franchement, il ne fait pas bon grandir dans les somptueux paysages glacés de Norvège.
Voici donc La terre des mensonges, le premier volume d’une trilogie de Anne B. Ragde qu’on a déjà croisée plusieurs fois.
C’est presque Noël, la mère des Neshov est gravement malade et va mourir.
Pour tout le monde, c’est l’occasion redoutée de se retrouver ici.
Même la lointaine ‘petite-fille’ Torunn (elle a la quarantaine désormais) sera du voyage depuis Oslo et va (re)trouver son père et ses oncles dans ce village près de Trondheim.
L’occasion redoutée par tout le monde de raviver les souvenirs, les traumatismes d’un passé écrasant qui les a vu grandir sans amour dans l’ombre du grand-père Tallak.
L’écriture d’Anne B. Ragde est toujours aussi fluide et limpide.
Son histoire est forte. Voilà un excellent roman qui n’a peut-être pas le souffle épique et historique de la Tour d’arsenic (plus récent) mais qui reste de la même veine.
On regrette un petit peu l’accumulation de certains clichés, sur le couple homo au Danemark ou sur la misère de la ferme norvégienne, bien loin désormais de l’abondance du passé. Mais cela ne suffit pas à gâcher cette belle lecture d’une très sombre histoire de famille où bien sûr l’on est avide de découvrir peu à peu les secrets du passé, ceux de la naissance de Torunn et ceux plus terribles encore qui expliquent qu’aujourd’hui le père est tant haï et méprisé par ses fils.
Et qu’il se laisse faire.
L’écriture fluide et facile de A. B. Ragde aidant, au fil des pages on finit par se prendre de sympathie pour cette fratrie mal née et pour la petite dernière de la famille.
Allez, on attaque la suite : La ferme des Neshov, dont on reparlera bientôt.

Très insuffisant

4 étoiles

Critique de Didoumelie (, Inscrite le 5 septembre 2008, 47 ans) - 14 juillet 2013

Je ne me retrouve pas dans les critiques que je lis sur ce site.

Je viens de finir le premier tome, et l'histoire n'est pas suffisamment intéressante pour que je puisse avoir envie de lire le tome 2.

L'écriture est très moyenne, je dirais assez banale et sans effets. Ce qui pourrait passer au second plan, si l'histoire et l'intrigue avaient été à la hauteur. Ce n'est pas le cas.
Je ne me suis pas sentie emportée en Norvège, les scènes décrites dans la porcherie ou encore dans la cuisine crasseuse de la ferme pourraient tout aussi bien se passer dans n'importe quelle ferme de France ou de Navarre.

Pour tout dire, j'ai eu le sentiment de lire un livre "Harlequin" amélioré, très léger, trop même...
Tout est cousu de fil blanc, les personnages manquent cruellement de densité, le tout servi sur des soi-disant mensonges et secrets de famille en arrière-plan, mais qui sont assez communs voire insignifiants, en tous les cas pas suffisamment palpitants pour donner envie de lire la suite...

Ne vous arrêtez pas à la fin...

7 étoiles

Critique de LFC (, Inscrit le 11 juillet 2005, 34 ans) - 2 mai 2013

Tout à fait d'accord avec Alice-chx. La fin, la révélation du "secret" est assez ridicule.
Ceci dit, mis à part cette fin plus que décevante, le roman est plutôt agréable et intéressant. Il nous plonge dans le quotidien de norvégiens, loin de l'image d’Épinal que nous nous faisons de ce pays de fjords et de grands espaces dédiés à la contemplation et la méditation. D'ailleurs, le livre s'ouvre sur le suicide d'un adolescent dont l'enterrement est mené par un des frères Neshov qui dirige les pompes funèbres, c'est dire...
Les personnages sont très travaillés. La (longue) première partie de "présentation" des protagonistes de l'histoire permet de poser les bases d'une histoire qui ne peut être comprise sans entrer le plus profondément possible dans la tête des personnages, dans leur âme presque
La seconde partie est également intéressante avec les différentes retrouvailles ou rencontres de ces hommes et de cette femme qui ne se sont plus vus depuis des années voire qui ne se sont jamais rencontrés.
Je dirais que le livre est très maitrisé, trop parfois et qu'il laisse sur notre faim

Un livre norvégien qui mérite le détour !

8 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 47 ans) - 13 août 2012

Une histoire de famille comme il n'y en a pas partout ! Trois frères : c'est à se demander si quelque chose les a uni une fois dans leur vie à part ... leur mère. Mais voilà sans prévenir leur mère va mourir. Et là, l'équilibre si fragile qui existait jusque là, n'est plus. Et tout part dans tout les sens, chacun se raccroche là où il peut ... Je m'arrête là pour ne rien dévoiler de plus !
C'est un très beau roman, où j'ai peut-être eu un peu de mal à rentrer mais je suis heureuse d'avoir passé ce petit moment de faiblesse (qui je pense était aussi dû à ma lecture précédente ... pas facile des fois de changer de livre ...). L'ambiance est telle que nous la connaissons dans les livres scandinaves et qui moi me plaît beaucoup : cela me rappelle un peu Kallentoft avec ses saisons et Johan Theorin avec "l'écho des mort". Cela se traduit notamment par des journées courtes, le froid scandinave et une façon de s'exprimer que je trouve assez germanique (que je retrouve dans le goût des pépins de pommes" de Katharina Hagena.

Bon enfin, voilà, un premier tome assez agréable que je vais continuer avec les deux autres !

Le Père Noël a oublié la ferme des Neshov

8 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 43 ans) - 30 mai 2012

Au départ, il y a 3 frères que tout sépare, et qui ne se sont pas vus depuis longtemps. L'ainé s'appelle Tor, il gère la ferme familiale, et vit avec sa mère, Anna, et son père, surnommé " le vieux ", " l'idiot ". Le second, Margido, est célibataire et gère une petite entreprise prospère de croque-morts. Quant à Erlend, il coule une vie de luxe et de beauté en s'occupant avec audace des vitrines commerçantes de Copenhague et en éclusant du champagne avec son compagnon, Krumme.
Enfin, il y a Torunn, la fille de Tor, qu'il n'a vue qu'une fois ou deux, en passant, et qui n'a jamais mis les pieds dans la ferme des Neshov. Elle gagne sa vie en tant que formatrice en éducation canine.
Et puis un matin, quelques jours avant Noël, Anna, la matriarche de tout ce petit monde, ne se lève pas. Quand il est temps de l'amener à l'hôpital suite à une attaque, ces gens que tout oppose vont se retrouver pour la première fois les uns en face des autres.

J'ai beaucoup aimé ce livre, sauf les 3 dernières pages.
Tout d'abord, j'ai apprécié la découverte des univers des protagonistes principaux, de leurs métiers, de leurs relations, de leurs façons de vivre. J'ai beaucoup aimé les confrontations des personnages, autour du lit d'hôpital de cette vieille femme qu'à part Tor tout le monde déteste. La description des métiers de chacun est (parfois trop !) précise, le récit un peu loufoque, parfois triste ou franchement drôle. Je suis vraiment entrée facilement dans l'univers des personnages. Par contre, les toutes dernières pages relatent " le mensonge " auquel fait référence le titre du livre et j'ai trouvé que finalement, cette révélation " explosive " n'apportait pas tant que ça à l'histoire, qui aurait pu continuer différemment ou plus finement.

Bien mais...

7 étoiles

Critique de Alice-chx (Chamonix, Inscrite le 16 juin 2010, 29 ans) - 26 décembre 2011

Partie étudier cette année à Trondheim c'est par hasard que je suis tombée sur ce livre avant de partir.
J'ai réellement aimé lire le livre sur les lieux! Les descriptions sont très bien écrites et j'ai particulièrement apprécié la première partie consacrée à décrire les différents personnages. Néanmoins, je trouve que l'histoire s’essouffle un peu lorsque toute la petite famille est réunie.
Je n'ai pas aimé ce qui devait normalement être l'apogée du livre, la révélation du "secret". Je l'ai trouvé tiré par les cheveux et j'ai du relire la page au moins quatre fois pour essayer d'y comprendre quelque chose. Quel dommage.
Ce livre se lit tout de même très bien, et l'auteure arrive bien à nous faire visualiser les scènes.
Ma mère a adoré et a acheté les deux autres tomes, je vais les lire en espérant que la magie du début va réopérer.

Ce livre n'est pas incontournable mais je le conseille aux amoureux, comme moi, de la Norvège!

Saga familiale

8 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 68 ans) - 13 janvier 2011

Le début d'une saga familiale, construite très méthodiquement, à travers la vie de trois frères évoluant dans des milieux très différents. Le décès de la mère les amène à rétablir des contacts et à dévoiler un secret de famille.
Les descriptions très précises nous amènent à toucher de près la "vraie" vie quotidienne contemporaine dans ce pays.

Forums: La Terre des mensonges

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  La Terre des mensonges 1 Guenille 18 octobre 2010 @ 13:40

Autres discussion autour de La Terre des mensonges »