La Ferme des Neshov de Anne Birkefeldt Ragde

La Ferme des Neshov de Anne Birkefeldt Ragde
(Eremittkrepsene)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Eoliah, le 17 décembre 2010 (Inscrite le 27 septembre 2010, 68 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 377ème position).
Visites : 3 412 

Suite de la saga familiale

Les trois frères Tor, Margido et Erlend dont nous avons fait la connaissance dans "La terre des mensonges" ont désormais des contacts plus fréquents. L'auteur nous fait partager la vie de chacun d'eux sans oublier Torun la fille de Tor qui prend de plus en plus de place dans l'histoire. Les derniers chapitres nous laissent deviner le tome 3 mais n'y aura-t-il pas de rebondissements?
Ce livre nous fait partager un quotidien très concret de milieux extrêmement différents avec beaucoup de réalisme et de finesse. Personnellement j'ai bien aimé.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  la ferme

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Moments de vie d’une famille norvégienne

7 étoiles

Critique de Ichampas (LAMBALLE, Inscrite le 4 mars 2005, 55 ans) - 7 février 2015

Un achat au hasard, avec regrets, je suis tombée sur le 2ème tome, ce qui explique ma difficulté à entrer dans l’histoire, je vais lire tout de même le premier tome. Une fois cette entrée en matière un peu difficile, je me suis laissée embarquer dans les différentes vies des membres de cette famille peu ordinaire ou ordinaire au sens où la famille idéale n’existe pas. La mélancolie domine dans ce récit et il se termine sur un fait non dévoilé, dérangeant et en même temps obligeant à lire le tome suivant. Un moment de lecture agréable

Les grosses ficelles marchent quand même!

8 étoiles

Critique de Odile93 (Epinay sur Seine, Inscrite le 20 décembre 2004, 65 ans) - 4 mai 2014

Oui, la fin est digne d'un feuilleton mais ma curiosité est aiguisée et j'aimerais quand même bien connaître la suite.

Un livre bien rythmé, les chapitres défilent sans que je me lasse.

L'insémination "à la maison" me semble cependant curieuse, peu crédible. Quand au dévouement extrême de Torunn, il est quand même très étonnant pour une jeune femme qui ne connaît son père qu'à un âge très avancé. Comment des liens forts peuvent-ils se nouer en si peu de temps?

Un bon gros livre pour les vacances. Avec sa suite...

Anna est morte, vive les Neshov !

7 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 43 ans) - 1 juin 2012

Nous revoici donc plongés dans l'histoire des héros que nous avions rencontré précédemment dans « La terre des mensonges ». Quoi qu’ils en disent et quoi qu’ils croient, leurs vies respectives sont chamboulées par le décès de la mère et la révélation du « mensonge ». Tor essaie tant bien que mal de vivre de la ferme sans avoir trop de contact avec le « père ». Margido se retrouve pris dans sa solitude, prêt à céder à ses démons. Erlend enfin déprime, persuadé que son compagnon ne l’aime pas autant qu'il l’aime lui. Toruun quant à elle file le parfait amour avec Christer.
Maintenant qu’elle s’est découvert une famille, les contacts entre ses membres sont plus fréquents et vont amener chacun à se repositionner dans sa vie.

J’ai un peu moins aimé ce livre que le précédent.
On est toujours autant immergé dans l’univers des Neshov. Mais ce tome est plus triste, plus nostalgique que le précédent. Il y a également moins de surprises, les protagonistes se connaissent. Pour moi, ce tome est avant tout et surtout la transition entre la découverte de l’univers de la ferme des Neshov et « L’héritage impossible », que je viens juste de terminer.

Saga Neshov Tome II

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 61 ans) - 9 février 2011

Anne Radge poursuit l'histoire de cette drôle de famille norvégienne. Nous l'avions quittée dans le précédent livre le lendemain de Noël, nous la retrouvons quelques jours avant la Saint-Sylvestre. Pas facile donc, de faire « l'impasse » sur la lecture de « Terre des mensonges ».
L'auteure nous épargne les très longues et très pointilleuses descriptions des occupations professionnelles des trois frères, mais certaines sont encore pesantes; (5 pages sur les préparatifs culinaires d'Erlend...)

Le début du livre reprend très calmement les routines des principaux personnages, mais rapidement le rythme s'accélère: Erlend, le décorateur homosexuel fortuné et son conjoint Krumme ont des désirs de paternité , Margido, le patron d'une société de pompes funèbres commet le péché de chair, Torunn, la nièce tombe amoureuse et finalement, Tor, l'éleveur de porcs, se blesse gravement, obligeant tous les membres de la famille à resserrer leurs liens, bon gré, mal gré.

Madame Radge termine ce livre en utilisant de bonnes vieilles ficelles: des gros points d'interrogation: la réalisation des projets d'Erlend et de Krumme, la décision de Torunn de reprendre ou pas l'exploitation de son père et surtout, que va-t-elle découvrir en entrant dans la porcherie, alors que son père a tenté de s'y suicider auprès de sa truie préférée?
Cela m'a rappelé la fin d'une série américaine , il y une trentaine d'années qui avait « scotché » des milliers de téléspectateurs! (Qui avait tiré sur JR????)
Une agréable lecture, mais moins fine que le premier tome, des événements moins crédibles, le ton s'orientant presque vers le loufoque.
Quant à la fin, je trouve que finir un livre à la manière d'un scénario de série télé ne fait pas preuve d'un grand respect pour le lecteur sur lequel l'auteure met une pression inutile pour qu'il attende (et achète!) le prochain volet de cette saga.

Forums: La Ferme des Neshov

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Ferme des Neshov".