Le jeune Staline de Simon Montefiore

Le jeune Staline de Simon Montefiore
( Young Staline)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par NQuint, le 8 septembre 2009 (Charbonnieres les Bains, Inscrit le 8 septembre 2009, 45 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 1 721 

Enfance d'un monstre

Des tonnes de livres ont été écrits sur Hitler, son régime, sa personnalité, son parcours de jeunesse (Emmanuel Carrere, "la part de l'Autre" par exemple pour citer ce "what if"). En ce qui concerne Staline, je ne sais pas si la littérature à ce sujet a été abondante mais en tout cas j'étais moi plutôt béotien sur Staline au pouvoir. Quant à sa jeunesse, c'était de l'ignorance pure et dure.
Voila chose réparée grâce à cet ouvrage très complet voire légèrement roboratif. Il parcourt la vie de Staline de sa naissance au XIXème siècle jusqu'à 1917. On a l'impression de parcourir un livre de contes et légendes tant on est dans le rocambolesque, le romanesque, les crapuleries succédant aux évasions et aux coups de mains. Le point d'orgue en est le célèbre Octobre rouge de 1917 qui, à la moulinette de Montefiore (et de l'histoire !) ressemble plus à une kermesse éméchée. Seules les dernières pages rappellent que cette kermesse n'est que l'introduction d'un long chapitre sanglant.
Un Staline complètement inconnu (pour moi) ressort du livre : un petit brigand géorgien, un ancien séminariste, un mystique, un fanatique, un violent, un quasi-psychopathe, un poète, un homme d'idée et de presse (d'une certaine presse disons). Mais encore un coureur de jupons (à la limite de la pédophilie lors d'un séjour en Sibérie), un leader charismatique, un père, un mari, un enfant exécrable. Pratiquement tous ceux qui ont connu Staline intimement ne sont pas morts de mort naturelle.
Enfin, aussi et surtout un homme sans état d'âme, paranoïaque, prêt à verser le sang, qui préfigure à souhait le dictateur à venir. On observe aussi en creux un portrait de Lénine qui donne à réfléchir. La dichotomie entre Lénine l'idéologue et Staline le dictateur responsable de la dérive du communisme est battue en brèche par une vision d'un Lénine radical voire sanguinaire et qui s'ingénie à s'acoquiner avec des brutes épaisses pour faire le sale boulot.
A lire pour découvrir l'enfance d'un tyran et la pré-histoire de l'URSS.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le jeune Staline

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le jeune Staline".