Maupassant et les femmes de Guy de Maupassant

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

critiqué par Tistou, le 21 juin 2009 (Inscrit le 10 mai 2004, 60 ans)

La note : 8 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 835 

9 nouvelles

Il s’agit d’une compilation de nouvelles « trouvables » ou lues dans d’autres recueils. Des nouvelles centrées sur la femme évidemment, la femme dans l’oeuvre de Maupassant, plus sûrement la place de la femme dans la société où vit Maupassant.
(extrait du livret accompagnant le coffret) :

« … Les traits de mysoginie, évidents et revendiqués, ne sont après tout pas plus nombreux ni plus radicaux que les traits de misanthropie caractéristiques de ce regard sans concession porté sur ses semblables. A cet égard, les politiciens, les prêtres, les paysans, les professeurs, les journaliste ou les mondains ne sont guère mieux traités …/…
En fait, la femme occupe dans les récits une place centrale qui montre la fascination de Maupassant pour cet « autre » si mystérieux. Non seulement Maupassant s’intéresse à la femme, mais il lui témoigne une profonde compassion. De nombreux récits s’insurgent contre les souffrances que lui causent des hommes et une société qui l’oppriment.

C’est ainsi qu’un grand nombre de type féminin est passé en revue. La vieille fille, Lison, qui craque devant la manifestation de l’amour entre deux jeunes gens et qui révèle brutalement le sombre secret d’une vie renfermée (« Par un soir de printemps »). La femme amoureuse, jugée d’un rang indigne d‘épouser le hoberea u qui l’a « engrossée » et qui en mourra (« Histoire vraie »). La femme passionnée, folle d’amour, qui quitte situation mari en enfants pour suivre un jeune officier qui ne l’aime pas vraiment (pas du tout plutôt !) (« La passion »). La femme (et l’homme en l’occurrence) de condition modeste qui sacrifie toute sa vie future pour sauver son honneur après avoir égaré un bien précieux prêté (dans une nouvelle terrible « La parure »). La jeune femme libre et légère qui paiera cher sa liberté et sa légèreté (« Mouche ») …
Ah non ! Pas simple d’être femme en France en cette fin XIXème siècle !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Maupassant et les femmes