L'Epée de Vérité, tome 08 : L'empire des vaincus de Terry Goodkind

L'Epée de Vérité, tome 08 : L'empire des vaincus de Terry Goodkind
( Naked empire)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Babsid, le 30 septembre 2008 (La Varenne St Hilaire, Inscrite le 8 mai 2006, 32 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (33 678ème position).
Visites : 3 661 

Mériter la victoire...

On retrouve nos héros un jour après les avoir quitté, à la fin du tome précédent. Ils peinent à sortir du désert entourant les Piliers de la Création. De plus, ils sont pistés puis attaqués par d’étranges oiseaux. Richard va de plus en plus mal. Il a été empoisonné et son don le quitte peu à peu. Néanmoins, il poursuit ses recherches sur les gens comme Jennsen et le lieu du même nom. Il découvre qu’ils ont été bannis au temps des Grandes Guerres. Bientôt, il retrouve ce peuple étrange mais trop tard pour éviter leur découverte par l’Ordre Impérial.

Du coup, plus au Nord, en Aydindril, Zedd et Adie sont impuissants et perdent la forteresse. A l’Est, Nathan a pris ses quartiers au Palais du Peuple et a fait enfermer Anna, la Dame Abbesse.

Au sein de ce peuple étrange, Richard et ses compagnons de route se retrouvent, une fois de plus, confrontés à l’esprit buté des gens et à des croyances aberrantes. Comme si cela ne suffisait pas, il doit vaincre une ignoble créature créée par les Sœurs de l’Obscurité. Le temps lui est compté et il devra faire preuve de courage, se dépasser pour sauver ceux et celle qu’il aime.
« Mourir demande moins d’efforts que vivre. Pour exister, il fallait combattre, souffrir, espérer… »

Dans peu de temps, Jagang lancera ses troupes à l’assaut de D’Hara. La révolution déclenchée par Richard dans l’Ancien Monde suffira-t-elle à le retenir ? Y-a-t-il un espoir ? Une solution ? Des gens ont-ils changé de camp?


Ce tome donne l’impression d’être une parenthèse dans le cycle de « l’Epée de Vérité ». Certes, il est beaucoup plus centré sur Kahlan et Richard que les derniers tomes parus. Certes, il apporte des réponses aux questions laissées en suspens sur les Piliers de la Création et leur rôle. Cependant, si l‘on met de côté la grande bataille qui se profile à l’horizon contre Jagang, au vu de son contenu, ce tome pourrait très bien clore le cycle.

Si l’écriture et l’univers de Terry Goodkind sont toujours aussi captivants, ce huitième tome manque de rebondissements à mon goût.
Je n’en attends pas moins le suivant avec impatience.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'empire des vaincus [Texte imprimé] Terry Goodkind traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-Claude Mallé
    de Goodkind, Terry Mallé, Jean-Claude (Traducteur)
    Bragelonne / Collection dirigée par Stéphane Marsan
    ISBN : 9782352942153 ; EUR 25,00 ; 19/09/2008 ; 642 p. ; Broché
  • L'empire des vaincus [Texte imprimé] Terry Goodkind traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-Claude Mallé
    de Goodkind, Terry Mallé, Jean-Claude (Traducteur)
    Éd. France loisirs
    ISBN : 9782298024524 ; 19,95 EUR ; 01/01/2009 ; 1 vol. (642 p.) p.
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Richard fait de la résistance

7 étoiles

Critique de Miss teigne (, Inscrite le 6 mars 2008, 37 ans) - 10 décembre 2008

Ce huitième tome manque de rebondissements, c’est vrai. Même si l’on retrouve avec grand plaisir nos personnages préférés, il est nettement plus concentré sur les politiques de l’Empire D’Haran, de l’Ordre impérial et de l’Empire des Bandakars. Richard tente TRES (voire trop) longuement de convaincre les Bandakars, adeptes d’un pacifisme aveugle, que l’usage de la violence se justifie parfois. Richard devient prêcheur et son discours n’est pas exempt de répétitions parfois agaçantes. Mais comment persuader autrement ceux à qui Goodkind donne un peu l’image de nigauds ? Les pacifistes acharnés trouveront donc la morale de ce dernier tome assez discutable.

Il se passe quand même certaines choses, heureusement. Ainsi, Richard vacille entre la vie et la mort les trois quarts du bouquin, victime à la fois de son don et d’un empoisonnement. S’ajoute à ce problème l’intervention inopinée d’un "Chapardeur", véritable aberration "scientifique" quasiment invulnérable. Longuet et répétitif par moments, je n'en accompagnerai pas moins Richard et Kahlan dans leurs prochaines aventures. Vivement le neuvième tome!

Forums: L'Epée de Vérité, tome 08 : L'empire des vaincus

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'Epée de Vérité, tome 08 : L'empire des vaincus".