Le Capitaine Pamphile de Alexandre Dumas

Le Capitaine Pamphile de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Francophone

Critiqué par JEANLEBLEU, le 4 février 2006 (Orange, Inscrit le 6 mars 2005, 49 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 541ème position).
Visites : 2 564  (depuis Novembre 2007)

Très amusant !

Deux histoires parallèles: celle de l’auteur et de ses amis artistes (vie de bohème où les animaux occupent une part importante en tant que membres à part entière de la collectivité) et celle du Capitaine Pamphile (où tout est lié à l’argent, au profit, sans aucun sens moral et où les animaux occupent une place importante en tant que source de profit). Le lien entre ces deux histoires est assuré par des animaux (dont certains sont inoubliables tel Tom l’ours, ou Jacques Ier et Jacques II les singes).

Dès le début du roman, le ton (humoristique) est donné: le premier animal que nous rencontrons est la tortue Gazelle que l’auteur sauve d’une fin «culinaire» en l’achetant in extremis dans une épicerie alors qu’elle était convoitée par un Anglais voulant savourer une soupe à la tortue avant de mettre fin à ses jours…

Cette tortue causant trop d’ennuis au domicile de l’auteur, elle est donnée à un ami peintre (Decamps) qui possède déjà trois animaux: l’ours Tom, le singe Jacques Ier et la grenouille Melle Camargo… Plus tard, à l’occasion de soirées entre artistes chez Decamps, nous apprenons l’histoire de Jacques Ier qui a été ramené d’Afrique par un certain Capitaine Pamphile.

L’histoire de ce Capitaine Pamphile est ainsi narrée de soirée en soirée en parallèle à celle des artistes et de leurs animaux (qui finissent tous tragiquement). Le Capitaine Pamphile, sorte de d’Artagnan sans foi ni loi, a fait une fortune incroyable grâce à sa méchanceté, son imagination fertile, sa volonté sans faille, son courage et aussi grâce à la bêtise de ses contemporains. Cette fortune a été amassée au travers d’aventures de plus en plus extravagantes, du trafic d’ivoire à l’escroquerie financière internationale de grande envergure en passant par la traite des Noirs et par une mutinerie de son équipage…

L’intention de Dumas, dans ce "récit pour enfants", est de critiquer la société du profit «à tout prix» quelle qu’en soit la source (l’esclavage, les trafics en tout genre…). Les animaux occupent une place centrale dans ce roman (dès le premier chapitre avec la tortue Gazelle) et s’ils sont, en règle générale, sympathiques et drôles, ils subissent un vrai carnage. Les animaux «victimes» de cette société marchande sans foi ni loi viennent ainsi renforcer la critique satirique à laquelle se live Alexandre Dumas.

Le sujet global est donc grave (avec notamment une dénonciation de la traite des Noirs) mais l’ensemble est présenté sur un ton humoristique qui, loin d’atténuer l’effet de critique de la société, l’amplifie. Ainsi le fameux capitaine Pamphile apparaît presque sympathique malgré ses exactions (il a la truculence de d’Artagnan sans son sens de l’honneur bien sûr) ce qui contribue à faire comprendre au lecteur que l’horreur n’est pas simplement le fait de monstres très différents du commun des mortels (ce qui serait presque rassurant) mais peut aussi venir de personnes attachantes et proches. Les refuges ou alternatives à cette société pervertie sont pour Alexandre Dumas l’art et l’amitié.

Une belle œuvre de jeunesse écrite au moment de ses premiers succès au théâtre!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le capitaine Pamphile [Texte imprimé] Alexandre Dumas éd. présentée, établie et annotée par Claude Schopp
    de Dumas, Alexandre Schopp, Claude (Editeur scientifique)
    Gallimard / Collection Folio. Classique
    ISBN : 9782070426522 ; EUR 7,30 ; 11/12/2003 ; 373 p. ; Poche
  • Le Capitaine Pamphile suivi de UN Gil BLas en Californie
    de Dumas, Alexandre
    Librairie GEDALGE
    ISBN : SANS000011057 ; 01/01/1945 ; 331 p. ; 215 x 305 mm
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le capitaine Pamphile

9 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 36 ans) - 9 septembre 2017

Œuvre de jeunesse d'Alexandre Dumas, ce roman publié à l'origine dans un journal pour enfant , serait difficilement lu par ceux-ci aujourd'hui, non pas tant à cause de la violence, la mort des animaux, la scène de la vieille et de ses fils (je n'en dis pas plus mais ceux qui auront lu le livre comprendront) , il suffit de lire "les contes" de Perrault des frères Grimm et d'Anderson ("la petite sirène") et les "Fables" de la Fontaine, considérés depuis leur publication comme des récits pour enfabts, pour y voir des scènes similaires, mais surtout à cause du vocabulaire employé et des références.

On y trouve tout les ingrédients d'un roman d'aventures classique, des scènes de bataille navales, une mutinerie, des scènes de chasse mais traité sur un ton humoristique qui n'atténue ni sa violence ni la critique que l'auteur fait de son époque, l'esclavage, le profit à tout prix, la naïveté de certains.

Pamphile est clairement le genre de personnage qu'on adore détester, si son charisme et certaines de ses actions le rendent sympathique ( ou donnent en tout cas cette impression) c'est clairement un arriviste sans scrupules qui utilise son habileté et sa chance uniquement pour son profit personnel même quand il fait quelque chose de positif pour quelqu'un ce n'est jamais désintéressé, en même temps ceux qu'il floue sont tellement naïfs (c'est facile à dire car n'importe qui peut être victime d'une arnaque si elle est bien exécutée) et la manière dont Dumas les met en scène font que l'ont éprouve jamais pour eux une véritable compassion alors qu'on devrait normalement en ressentir, on est même plutôt content qu'ils se fassent rouler. Pamphile est à la fois le héros et l'antagoniste principal du roman là où dans d'autres romans de Dumas le héros est, même si il a une part sombre qui le rend complexe, un personnage positif.

Un livre que j'ai relu avec plaisir, qui mériterait à être mieux connu.

pour les enfants ? ?

5 étoiles

Critique de Krapouto (Angouleme Charente, Inscrit le 4 mars 2008, 72 ans) - 24 mars 2015

je veux bien croire que Dumas ait écrit ce livre pour les enfants, notamment à cause du style facile et certains côtés comiques, mais quant à dénoncer quoi que ce soit, avarice, cupidité, traite des noirs, etc.. ce doit être écrit à l'encre sympathique ( pas comme Pamphile) car tout lui réussit impunément. Un conte pour enfant aurait terminé avec une fin punitive et moralisatrice. Mais non, faites comme Pamphile !
je ne sais pas trop comment noter cet ouvrage. Ce n'est pas le Dumas que j'aime.

Moi pas avoir compris

4 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 39 ans) - 6 juillet 2006

J'adore Dumas, sans conteste. J'étais donc ravie de trouver un nouveau livre de lui que je ne connaissais pas du tout !!! Mais je crois que j'ai pas compris ce livre. Il se lit facilement certes, les personnages humains ou animaux sont simples, les anecdotes sont bien racontées mais voilà. En lisant les critiques précédentes j'ai peut-être un peu mieux compris l’intérêt du livre (notamment destiné aux enfants), mais pendant la lecture il m'a malheureusement laissée froide. C'est dommage, je vais me documenter pour me l'appréhender.

trop méconnu...

9 étoiles

Critique de C.line (sevres, Inscrite le 21 février 2006, 40 ans) - 13 mars 2006

Voilà un Dumas dont on devrait entendre plus parler.
Au départ écrit pour les enfants, ce petit livre est un vrai bonheur pour les adultes.
L'histoire est simple et très facile à lire : un groupe d'amis se trouve réuni et les aventures rocambolesques du capitaine Pamphile sont racontées : navigation, piraterie, commerce, colonies... une véritable épopée navale !
Mais les vrais héros sont les animaux.
Outre le lien qu'ils créent entre le capitaine Pamphile et cette micro société pseudo savante, pseudo artiste, pseudo humaine, ils sont ceux grâce à qui Dumas dénonce les vices des hommes.
Chaque animal va connaitre une fin tragique : mourant par le péché qui le caractérise !
Dumas dénonce habilement, tout en faisant sourire, une société pharisienne où chacun oeuvre en réalité pour son profit personnel (au détriment de ce qui l'entoure !)

Un petit livre qu'on lit d'une traite et qui vous fait passer un très bon moment !

Forums: Le Capitaine Pamphile

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Capitaine Pamphile".