Madrapour de Robert Merle

Madrapour de Robert Merle

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Ald_bzh, le 25 janvier 2006 (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 39 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (43 000ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 166  (depuis Novembre 2007)

Je pense que je n'ai pas compris

Quatrième de couverture
----------------------------
A l'aéroport étrangement désert de Roissy-en-France, quinze personne s'embarquent dans un charter: destination Madrapour. Etrange avion qui n'a pas d'équipage, espace clos où chacun emporte les obsessions de notre époque. Admirable suspense, soutenu de bout en bout, et qui nourrit une réflexion sur "la roue du temps" à laquelle aucun être humain n'échappe.

On se retrouve dans un huis clos ou les personnages et le lecteur est passablement perdu. Aucune donnée du contexte n'est indiquée et on s'attend à avoir les réponses à la fin du livre, donc on avance, on tourne les pages !!! On observe les personnages et leurs petits drames de micro société. On suit les dialogues, les réflexions du narrateur. Et voilà le but de ce livre. Finalement il n'y a pas vraiment d'histoire, seulement une mise en situation qui entraîne des réflexions sur la Vie.
Je pense que je ne suis pas très sensible à cette philosophie, pourtant j'aime beaucoup les livres de Robert Merle mais celui-ci m'a laissée froide. Je n'ai pas compris le but du livre et n'en ai tiré aucune leçon.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Madrapour [Texte imprimé] Robert Merle
    de Merle, Robert
    Gallimard / Collection Folio
    ISBN : 9782070369720 ; EUR 4,34 ; 22/07/1977 ; 405 p. p. ; Reliure inconnue
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Déconcertant, mais oh combien extraordinaire !

10 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 61 ans) - 14 octobre 2011

Un intellectuel historien se retrouve dans un aéroport désert, puis dans un avion ou les sièges sont en rond !
Chaque passager va, selon sa propre histoire, vers une destination inconnue : Madrapour ! Une ville région (?) qui jusqu'alors, vivrait sans lien avec l'Extérieur.
Chacun va y chercher quelque chose, ne serait ce que le tourime ..
Ce microcosme reflète, dans une atmosphère confinée, la réalité de notre société : tous les milieux sociaux (mon seul reproche : manque le "prolétariat pur et dur", mais ce pan de notre société peut-il se permettre de prendre l'avion au débotté pour découvrir un monde inconnu ?) sont représentés et au dessus cet insaisissable et inexorable Sol (Déité , Destin ?) qui ordonne et coordonne même le terrorisme....
La fin, pour moi c'est ce qui fait la richesse de cet oeuvre : on se retrouve devant soi même ... avec les mêmes questions que Robert Merle lui même et ce n'est pas obligatoirement simple !

Combien de fois, avide, j'ai lu et relu ce livre, je ne sais pas, avec toujours l'espoir de comprendre la destinée humaine et peut être me retrouver moi même.....

La cacophonie du merle

2 étoiles

Critique de BastiennePhroche (, Inscrite le 15 septembre 2008, 40 ans) - 23 octobre 2008

Science-fiction mystico-philosophique? Roman sous ecstasy (vu l'époque où il a été écrit pourquoi pas...)? Ca commence de façon intrigante, la situation étant peu banale : des passagers qui se retrouvent assis en rond dans un avion dont chacun semble ignorer la destination. Mais la curiosité s'étiole vite face à l'inconsistance des dialogues de personnages eux-mêmes trop cliché. Je n'ai pas pu tenir au-delà de 70 pages. Pourtant je sortais de la lecture de Malevil, autrement plus passionnant sur ce thème cher à l'écrivain de l'individu dans son rapport au collectif.

Idem pour moi

2 étoiles

Critique de Maya (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 42 ans) - 29 janvier 2006

J'ai lu ce livre il y a un bon bout de temps, et je dois dire que moi non plus, il ne m'a pas fait un grand effet. Pourtant, en général, j'adore Robert Merle. Mais là, la réflexion philosophique m'a laissée totalement de côté. Je n'ai jamais réussi à entrer dans ce bouquin.

Forums: Madrapour

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Madrapour 5 DE GOUGE 16 octobre 2011 @ 21:24

Autres discussion autour de Madrapour »