Virgile

avatar 05/12/2010 @ 17:15:56
Contrairement à gnome je répond oui.

Mais j'attend évidemment ses arguments démontrant le contraire avec impatience. ;o)

Le rat des champs
avatar 05/12/2010 @ 17:23:46
Le mot "philosophie" vient de l'expression "ami de la sagesse". La sagesse est à la portée de tous me semble-t-il. Il y a de grands sages qui n'ont jamais fait d'études... Alors, deviendrais-je relativiste moi aussi?

Frunny

avatar 05/12/2010 @ 17:37:42
Moi aussi , j'ai pu apprécier ( ... ) la critique de Gnome sur L'Alchimiste. Elle dénote de beaucoup de suffisance me semble-t-il .
Savoir évaluer ce qui est ou n'est pas de la philosophie...... quelle audace !
Heureusement , Gnome a lu Oui-Oui....... ça me rassure.

Pour répondre à la question , la Philo ( comme beaucoup de choses ) est accessible au plus grand nombre ; il suffit d'y travailler.
Ne dit-on pas que chacun d'entre-nous philosophe sans le savoir ?

Oburoni
avatar 05/12/2010 @ 18:15:06
Ben c'est ce qu'il dit : il faut y travailler.

Non pas que la philo' soit uniquement accessible a une petite élite, cela c'est de la foutaise. Seulement, si l'écrasante majorité d'entre nous a le QI moyen nécessaire a la comprendre, force est de noter que cette compréhension require en effet un effort de base... Combien sont pret a le fournir, le dit effort ?...
Au final on voit le résultat : seule une minorité lis ses classiques (il cite Platon...), non pas parce qu'elle est une élite d'une intelligence supérieure mais bien parce qu'elle est moins feignasse lorsqu'il faut lire, penser et critiquer.

Je crois que c'est ce que Gnome veut dire : avec 2-3 bouquins assez légers on ne maitrise pas un sujet vaste et difficile -c'est valable pour tout.

Gabri 05/12/2010 @ 18:21:46
Mais Gnome n'a pas critiqué que l'Alchimiste, il est suffisant dans l'ensemble de ses critiques. Il est même "désespérément" à la recherche du talent chez Céline dans son Voyage au bout de la nuit...
Personnellement, ce n'est pas le contenu des critiques qui me dérange, mais plutôt la suffisance avec laquelle ces critiques sont rédigées... Gnome semble souffrir d'un léger complexe de supériorité...

Gabri 05/12/2010 @ 18:30:52
Et pour répondre à sa question, j'aime bien la philosophie mais Platon est relégué au fin fond d'une boîte dans le garde-robe, en souvenir de mes cours de philo au cégep. Je trouve extrêmement réducteur que de penser que ceux qui veulent lire de la philosophie, ou réfléchir sur certaines questions existentielles, ne peuvent le faire qu'en commençant par Platon ou par d'autres figures de la philosophie, qui sont moins accessibles, et disons-le, parfois franchement ennuyantes.

Saule

avatar 05/12/2010 @ 20:14:00
Il me semble aussi que la philo demande un effort, et il faut aussi y avoir accès (par les études, par le goût de la lecture, par le milieu familial). C'est le devoir de chacun de nous de "vivre philosophiquement", c'est à dire, de vivre en réfléchissant à notre condition d'être humain et au sens de notre vie.

Je veux bien croire que Coehlo soit plus accessible que Platon, et si Coehlo peut donner le goût à des jeunes adolescents de se poser des questions, tant mieux. En espérant que ces jeunes aillent plus loin après évidemment.

Veneziano
avatar 05/12/2010 @ 22:00:27
Saule exprime bien la chose. Oui, la philosophie est accessible à toutes et tous... qui le veulent bien, et opèrent la démarche de l'effort en ce sens. On prend vite conscience de ce qu'on se sait pas et de ses propres limites, ce qui est déjà, à mon sens, le commencement de la sagesse.

Aria
avatar 05/12/2010 @ 22:17:23
Oh que non, la philosophie est loin d'être accessible à tout le monde, à moins de trouver un "passeur", qui facilite sa compréhension.

Mon prof de philo m'en a dégoûtée à tout jamais !
Mais vous ne voulez pas dire que Coelho est un philosophe tout de même ? Celui-là, je le comprends. ;o))

Zampano

avatar 05/12/2010 @ 23:45:27
Les niaiseries de Coehlo sont tout sauf de la philosophie...!

Laventuriere 06/12/2010 @ 04:11:53
Oh que non, la philosophie est loin d'être accessible à tout le monde, à moins de trouver un "passeur", qui facilite sa compréhension.

Mon prof de philo m'en a dégoûtée à tout jamais !
Mais vous ne voulez pas dire que Coelho est un philosophe tout de même ? Celui-là, je le comprends. ;o))


Je copie ta réponse,Aria!
A tout jamais!(on a débuté l'année de philo par "Critique de la raison pure" de Kant...puis "L'idéologie allemande" de Marx..).
Mais,comme le dit Saule,chacun d'entre nous peut,se doit même de réfléchir au sens qu'il veut donner à sa vie.
Par contre,seuls les anciens Sages me semblent "lisibles",suffisamment clairs lorsqu'on veut aborder la "Sapiens"...
Je suis revenue,en relecture,à Sénèque,Epictète....De vrais Sages!Si classiques et si modernes!

Donatien
avatar 06/12/2010 @ 08:29:43
Je crois qu'il ya un problème de "méthode", principalement pour les autodidactes ,dont je suis. Certains m'on conseillé de commencer par Descartes dont l'oeuvre est rupture avec les "Anciens" et annonce les "temps modernes".
D'autres préconisent les "passeurs" , soit ceux qui ,sans jargonner, abordent les questions de base de la philosophie.
Pour moi, Michel Onfray ,avec ses cours à l'université populaire de Caen a permis d'entrouvir la porte, ses livres qui posent à la fois les questions modernes (écologie, avancées scientifiques,etc;;) tout en faisant régulièrement références aux Grecs qui restent les initiateurs .
Mais il est vrai, comme l'écrit Oburoni, qu'il faut la "passion" et la patience pour découvrir ces immenses territoires....Mais la récompense est au bout de la route, chaque étape est enrichissante.
De toute façon les problèmes de notre époque suscitent invariablement les réflexions, la recherche des causes et des effets, des solutions, l'exercice du doute, etc...
Je comprends que les étudiants qui n'ont pas la chance de suivre les leçons d'un prof. passionné et passionnant, trouvetn cettte matière pénible..
De nombreux "grands" romans posent des questions philosophiques mais de manière moins théorique ou "sèche". Voilà une bonne manière.
N'oublions pas la solidarité de "lecteurs philosophes" de CL, qui par leurs critiques et dans les forums abordent souvent ces thèmes.
Courage!
A+

Oburoni
avatar 06/12/2010 @ 09:59:12
Oh que non, la philosophie est loin d'être accessible à tout le monde, à moins de trouver un "passeur", qui facilite sa compréhension.

Mon prof de philo m'en a dégoûtée à tout jamais !


Moi c'est exactement le contraire :-)

En Terminale j'ai eu une excellente prof' (Mme Rouge, Lycée Madame de Stael a Montlucon).

Elle avait une méthode assez spéciale : elle introduisait le sujet en donnant juste le titre et, ensuite, elle posait des questions y relatant. Les 3/4 du cours étaient dédiés a ces questions, le reste a copier ce qui avait éte dit (complété par des références a des philosophes). Bref : c'était NOUS, les éleves, qui faisions le cours jusqu'a nous apercevoir, a la fin, que nos réflexions n'étaient pas différentes de celles des philosophes, soit-disant inaccessibles et élitistes (ils sont juste plus critiques et détaillés dans leur démarche).

Pieronnelle

avatar 06/12/2010 @ 10:58:53
En Terminale j'ai eu une excellente prof' (Mme Rouge, Lycée Madame de Stael a Montlucon).

Elle avait une méthode assez spéciale : elle introduisait le sujet en donnant juste le titre et, ensuite, elle posait des questions y relatant. Les 3/4 du cours étaient dédiés a ces questions, le reste a copier ce qui avait éte dit (complété par des références a des philosophes). Bref : c'était NOUS, les éleves, qui faisions le cours jusqu'a nous apercevoir, a la fin, que nos réflexions n'étaient pas différentes de celles des philosophes, soit-disant inaccessibles et élitistes (ils sont juste plus critiques et détaillés dans leur démarche).


Ca ne m'étonnes pas, en Bourbonnais les profs sont très "ouverts"
:-)))
Moi aussi j'ai eu un prof extraordinaire qui était aussi prof de Français ce qui était très enrichissant pour nous. Car ceux que la Philo rebutait en faisait un peu sans le savoir dans les cours de Français par les questionnements dans l'étude des livres. Il y a des profs comme ça qui ont le rôle de guide et dont l'enseignement vous accompagne tout votre vie....surtout quand on a envie de voler de ses propres ailes....

Pendragon
avatar 06/12/2010 @ 11:42:29
Juste une petite remarque en passant : il est toujours étonnant de constater que dans une réunion, si l'un des convives est spécialiste ("docteur es") en micro-biologie cellulaire de la puce de la souris et qu'il donne un avis pointu dans son domaine, personne ne va le contredire... mais qu'un psychologue ou un philosophe donne un avis pointu dans son domaine et tout le monde y va de son commentaire, surtout ceux (évidemment) qui n'ont jamais pris la peine d'étudier quoi que ce soit en la-dite matière !

Personnellement, je ne pense pas que la philo ne soit pas à portée de tous, elle est accessible, comme n'importe quel autre domaine... mais il faut étudier, lire, comprendre, discuter, comparer et ensuite recommencer à étudier... comme pour tout autre domaine !

Et vouloir faire de la philosophie de comptoir (ce qui revient à dire de la non-philosophie) comme Coelho, c'est un peu comme si je demandais à mon boucher de m'opérer de l'apendicite !

... ou alors il faut s'entendre sur les termes et si vous considérez que "philosopher" ce n'est que se poser des questions sur l'homme, alors oui, n'importe qui en est capable ! Mais dans ce cas, vous permettez que je vous laisse, j'ai une fusée à envoyer sur Mars, une tumeur du cerveau à ôter et une Victoire de Samothrace à finir...

P.

Veneziano
avatar 06/12/2010 @ 11:47:17
Oh que non, la philosophie est loin d'être accessible à tout le monde, à moins de trouver un "passeur", qui facilite sa compréhension.

Mon prof de philo m'en a dégoûtée à tout jamais !
Mais vous ne voulez pas dire que Coelho est un philosophe tout de même ? Celui-là, je le comprends. ;o))


Non, pour reprendre ce qu'a exprimé Zampano, c'est l'aimable et jolie niaiserie.

Saule

avatar 06/12/2010 @ 12:03:54
Excellent Pendragon ! 100% d'accord.

Avada

avatar 06/12/2010 @ 12:27:43
A partir du moment où on lit, même des romans, on fait de la philo : Doistoïevski, Gide, Kafka, Rousseau, Camus pour citer les plus évidents. N'importe quel auteur en fait. On fait également de la philo en lisant Balzac, Mme de Lafayette, Homère ou Sabato. D'ailleurs, les philosophes se servent de la littérature pour illustrer leur propos.

D'accord pour dire que Coelho est un imposteur. Mais il peut être, pour certains, un moyen d'aborder la philo qui n'est pas d'un accés facile. J'ai un copain qui s'est mis à aimer la musique classique grâce à Rondo Veneziano ;-).

Pieronnelle

avatar 06/12/2010 @ 12:51:47
qu'un psychologue ou un philosophe donne un avis pointu dans son domaine et tout le monde y va de son commentaire, surtout ceux (évidemment) qui n'ont jamais pris la peine d'étudier quoi que ce soit en la-dite matière !


Que faut-il faire alors Pendragon? Se taire comme devant le spécialiste "docteur es" en micro- biologie? La seule différence entre ces deux domaines c'est que celui de la psychologie et de la philosophie est un monde "ouvert" qui appelle la reflexion et le questionnement même si on n'est pas spécialiste et puriste. Et je ne pense pas que le "psychologue ou philosophe pointu" désire être écouté sans remarques et questions, car son domaine perdrait tout son sens.
Je crois comprendre que tu penses qu'on dévalue la Philosophie en ne l'a mettant pas au même "rang" que la Science. Mais je pense que c'est en mettant la Philosophie sur un piédestal qu'on empêche les gens de réfléchir et de s'ouvrir à un monde de questionnement (voir l'autre fil où la petite Chaly de 14 ans déclare ne pas être attirée car à priori elle pense ne pas pouvoir comprendre...)

Oburoni
avatar 06/12/2010 @ 12:55:56
Juste une petite remarque en passant : il est toujours étonnant de constater que dans une réunion, si l'un des convives est spécialiste ("docteur es") en micro-biologie cellulaire de la puce de la souris et qu'il donne un avis pointu dans son domaine, personne ne va le contredire... mais qu'un psychologue ou un philosophe donne un avis pointu dans son domaine et tout le monde y va de son commentaire, surtout ceux (évidemment) qui n'ont jamais pris la peine d'étudier quoi que ce soit en la-dite matière !

P.


C'est parce que la philo' traite de sujet qui nous concernent tous (Etat, société, métaphysique...). On a tous des avis plus ou moins valables sur la question, meme si la plupart peuvent etre des préjugés on est bien d'accord.

La science est différente.

1-Parce qu'il n'est pas simple de voir en quoi les retombées de la microbiologie, de la physique théorique ou de la genétique peuvent affecter nos vies (la pauvre vision réductrice dont la science est victime dans certains pays...!)
2- Il est de toutes facons impossible de discuter de ces sujets sans avoir recours au vocabulaire qui va avec, ce qui la rends inaccessible a tous ceux qui ne veulent pas s'éduquer sur le sujet.

C'est dommage, il y a des débats scientifiques bien plus intéressants que les foutaises de certains piliers de comptoirs...

Page 1 de 32 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier