Antinea
avatar 10/08/2009 @ 18:29:47
Je n'aime pas ressasser le passé pour parler des problèmes d'aujourd'hui, il faut aller de l'avant.


Que du bons sens !
Prenons l'exemple franco-allemand... Tout est dit.


J'ai réfléchi à cette intervention et je trouve extrêmement bizarre l'acharnement de certains à vouloir me faire taire. On n'a plus le droit de parler du passé soudainement comme si c'était un sujet tabou. Que faites-vous alors de tous les historiens qui ne font que cela "ressasser le passé" ! Ce sont tous des gens qui n'ont pas de "bon sens" ?

Aller de l'avant sans mémoire et sans connaître l'histoire de son pays et la lutte que les nôtres ont menée... c'est cela qui n'a pas de sens à mon avis. Et les problèmes d'aujourd'hui découlent presque tous du passé il me semble...



Loin de moi l'idée de te faire taire, je n'ai pas ces prétentions.

Je manifestais mon accord avec Nance, c'est tout. Cela dit je suis d'accord que pour aller de l'avant il faut avoir réfléchi sur son passé et que donc il faut le connaître, d'où l'utilité des historiens. Sinon, on en serait à en vouloir aux italiens d'avoir tué les gaulois...

Je ne connais pas Mr Falardeau, alors je ne peux pas juger.

Stavroguine
avatar 10/08/2009 @ 19:03:04
J'oubliais la sublime Linda, la femme de Bob, avec ses shorts orange et jaune ! Un modèle d'élégance féminine et de grâce !


Short jaune et orange ? Modèle d'élégance ?

Dirlandaise

avatar 10/08/2009 @ 20:54:38
c est vrai que c était comique ce film mais il nous fait réfléchir aussi
ca c est falardeau

as tu écouter le discours d elvis quand il fait la seance de photo


elvis andro


Salut Elvis Andro ! (Yeahhhh !) ;-)

Bien sûr que je l'ai écouté ce discours d'Elvis. J'ai même reproduit des phrases dans mon message précédent.

Une scène très drôle est aussi celle dans l'avion quand Linda tente d'expliquer à un autre passager qui ils sont, enfin de quelle nationalité ils font partie. C'est bien Pierre Falardeau ça ! Je vais le réécouter ce soir et essayer de prendre en note ce dialogue. Je sais que M. Falardeau a toujours dénoncé les différentes appellations utilisés par les fédéralistes pour désigner les québécois et là, il se laisse aller à fond.

J'ai aussi trouvé ce site avec des critiques du film. Il faut lire celle du français tout pincé et outré par la vulgarité du film. C'est à mourir de rire. Il se définit comme un amoureux de la culture québécoise et ses amis gaspésiens lui ont recommandé ce film. Héhéhé ! Tout un choc pour notre pauvre cousin français aux fesses serrées. Le choc falardien a été terrible ! Le contraste entre sa critique et celles des québécois est assez significative de sa non-compréhension du contexte. Il en est presque touchant... Pauvre lui, il a dû subir un choc post-traumatique c'est sûr !

http://cinemamontreal.com/aw/crva.aw/…

Signé : Elvis Dirlandaise

Dirlandaise

avatar 10/08/2009 @ 20:59:10



Loin de moi l'idée de te faire taire, je n'ai pas ces prétentions.

Je manifestais mon accord avec Nance, c'est tout. Cela dit je suis d'accord que pour aller de l'avant il faut avoir réfléchi sur son passé et que donc il faut le connaître, d'où l'utilité des historiens. Sinon, on en serait à en vouloir aux italiens d'avoir tué les gaulois...

Je ne connais pas Mr Falardeau, alors je ne peux pas juger.


Excuse-moi Antinea, j'avais mal décodé ton message. Cela m'arrive de temps en temps de me tromper sur le fond, enfin assez souvent même. ;-)

Andro2
avatar 10/08/2009 @ 22:56:46
oup excuse moi c est vrai pour le discours de elvis



elvis andro
c est vrai que c était comique ce film mais il nous fait réfléchir aussi
ca c est falardeau

as tu écouter le discours d elvis quand il fait la seance de photo


elvis andro


Salut Elvis Andro ! (Yeahhhh !) ;-)

Bien sûr que je l'ai écouté ce discours d'Elvis. J'ai même reproduit des phrases dans mon message précédent.

Une scène très drôle est aussi celle dans l'avion quand Linda tente d'expliquer à un autre passager qui ils sont, enfin de quelle nationalité ils font partie. C'est bien Pierre Falardeau ça ! Je vais le réécouter ce soir et essayer de prendre en note ce dialogue. Je sais que M. Falardeau a toujours dénoncé les différentes appellations utilisés par les fédéralistes pour désigner les québécois et là, il se laisse aller à fond.

J'ai aussi trouvé ce site avec des critiques du film. Il faut lire celle du français tout pincé et outré par la vulgarité du film. C'est à mourir de rire. Il se définit comme un amoureux de la culture québécoise et ses amis gaspésiens lui ont recommandé ce film. Héhéhé ! Tout un choc pour notre pauvre cousin français aux fesses serrées. Le choc falardien a été terrible ! Le contraste entre sa critique et celles des québécois est assez significative de sa non-compréhension du contexte. Il en est presque touchant... Pauvre lui, il a dû subir un choc post-traumatique c'est sûr !

http://cinemamontreal.com/aw/crva.aw/…

Signé : Elvis Dirlandaise

Dirlandaise

avatar 11/08/2009 @ 06:03:21
oup excuse moi c est vrai pour le discours de elvis



elvis andro


Tu es tout excusé voyons ! Entre Elvis...

Elvis Dirlandaise ;-)

Ignace72 17/08/2011 @ 04:41:37
Ce qui serait intéressant, c'est de trouver le film en France.
En tout cas, je suis d'accord avec Dirlandaise.

Dirlandaise

avatar 17/08/2011 @ 18:29:20
Ah cela me rend nostalgique de revoir cette discussion. J'essaie de ne plus trop penser à monsieur Falardeau car il y a des blessures qui ne se cicatrisent pas vraiment et il suffit de gratter un peu la mince couche qui s'est formée sur la douleur pour que celle-ci reviennent en force et j'ai tellement pleuré cette perte que je n'ai plus de larmes à verser pour soulager la souffrance qui risque de remonter en force.

Dommage que le film "Octobre" ne puisse se trouver en France mais c'est un film avant tout fait pour les Québécois car il relate un épisode marquant de notre histoire. On ne peut l'apprécier pleinement sans vraiment comprendre toutes les implications émotives et surtout, les motivations politiques et sociales qui ont déclenché cette crise d'Octobre.

Un grand film, un film coup de poing à voir et revoir.

Dirlandaise

avatar 17/08/2011 @ 18:30:09
Correction : revienne...

Dirlandaise

avatar 17/08/2011 @ 18:37:38
Un extrait du film sur l'enlèvement :

http://www.tagtele.com/videos/voir/4257

Spirit
avatar 17/08/2011 @ 18:39:31
Dirlandaise,
Quand tu parles d'un peuple opprimé, d'une société où les plus faibles sont broyés et d'un monde où les plus faibles sont tellement différents, tu parles bien des Indiens d'avant Jacques Cartier, n'est-ce pas ?


...merci JSB, j'adore...j'y pensais justement et j'y avais fait allusion sur un autre fuseau ou je ne n'avais pas eu plus de réponses...mais tout le monde te dira que les Indiens trust les allocations et les aides et en plus ne payent pas d'impôt comme les autres...

Dirlandaise

avatar 17/08/2011 @ 18:41:16
La bande annonce du film... excellent !

http://www.tagtele.com/videos/voir/4324

Dirlandaise

avatar 17/08/2011 @ 18:54:24
On nous ressort toujours l'argument des Indiens. Cela dans le but de nous faire accepter notre sort sans discuter. Cela non plus ne marche pas...

Spirit
avatar 17/08/2011 @ 20:42:24
On nous ressort toujours l'argument des Indiens. Cela dans le but de nous faire accepter notre sort sans discuter. Cela non plus ne marche pas...


...dire cela comme ça c'est un simple échappatoire, en fait l'idéal serait de lier les deux causes mais on ne mélange sans doutes pas "les torchons avec les serviettes"...

Saint Jean-Baptiste 17/08/2011 @ 22:45:33
On nous ressort toujours l'argument des Indiens. (...) Cela non plus ne marche pas...
Vous subissez le sort que vous avez fait subir aux Indiens.
Il n’y a pas d’arguments à faire valoir, en fait, c’est la loi du plus fort !

Saule

avatar 17/08/2011 @ 23:07:16
Je ne suis pas sur de voir le rapport entre le sort des indiens et celui des québecois ? Et puis je n'ai jamais trouvé que la loi du plus fort était la meilleure, ni qu'elle légitimait n'importe quelle domination ?

Dirlandaise

avatar 18/08/2011 @ 18:01:09
On nous ressort toujours l'argument des Indiens. (...) Cela non plus ne marche pas...
Vous subissez le sort que vous avez fait subir aux Indiens.
Il n’y a pas d’arguments à faire valoir, en fait, c’est la loi du plus fort !


J'aurais bien besoin de relire mon histoire du Québec mais il me semble que les Français colonisateurs n'ont pas exterminé en masse les Indiens comme aux USA. Au contraire, une sorte de collaboration s'est instaurée entre les nouveaux arrivants et les premières nations. Il y a eu des frictions bien sûr mais rien de comparable à ce qui s'est passé chez nos voisins du Sud.

Le sort des Indiens au Québec n'est quand même pas si désolant qu'on pourrait le penser. Ils ont droit à beaucoup de privilèges et ils ont retrouvé leur fierté depuis un certain nombre d'années. Ils revendiquent plus qu'avant et certains chefs sont des personnalités admirées du grand public comme par exemple Max Gros Louis, un homme merveilleux qui a énormément contribué à redorer l'image des autochtones parmi la population. Je vais quelquefois au village Wendake tout près de Québec pour admirer les chutes Kabir-Kouba, terme signifiant "la rivière aux mille détours" et me promener dans les sentiers pédestres. Les Indiens ont une culture incroyablement belle et fascinante. Je les admire.

http://www.chutekabirkouba.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Gros-Louis

Dirlandaise

avatar 23/08/2011 @ 05:12:56
Je fais remonter ce fil car je l'aime bien... ;-)

Non sérieusement, voici un autre film québécois à voir si jamais vous ne l'avez pas encore vu. Il s'agit du film "Les ordres" de Michel Brault, un film majeur sur la Crise d'Octobre et ses conséquences sur la vie de citoyens ordinaires, arrêtés arbitrairement et détenus pendant quelques semaines sans raisons valables ni accusations précises, ceci dans le cadre de la loi spéciale sur les mesures de guerre.

http://telequebec.tv/cinema/film.aspx/…

Quelques scènes m'ont presque tiré des larmes. Un des détenus, écoeuré de la nourriture fade et insipide qu'on lui sert en prison, mange des chips (croustilles) arrosées d'une boisson gazeuse. Il est tellement content qu'il en pleure et en tremble de joie en enfournant de grosses poignées dans sa bouche. Jean Lapointe est un comédien fabuleux !

Un autre prisonnier est amené dans le sous-sol de la prison où on lui fait croire qu'il sera fusillé. Les policiers le mettent en joue et tirent mais ce sont des balles à blanc. Très cruel et inhumain comme traitement.

Un homme est menotté et amené devant ses deux enfants dont un bébé qu'il doit laisser seul car les policiers l'obligent à attendre dans l'auto patrouille l'arrivée de sa femme.

Un film très important sur Octobre.

Début Précédente Page 4 de 4
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier