Débézed

avatar 21/10/2009 @ 16:04:44
Et quelqu'un qui lit Jacques Le Goff va de faire ami avec notre médiéviste Dbz.


... et nous recommencerons la dispute de Valladolid !


Très bonne remarque très cher(e) Débézed que je dois probablement associer à l'acronyme Dbz, et que je suis honoré de rencontrer si tôt ce matin. Avez-vous des propositions d'autres acronymes pouvant faire office de Bartolomé de Las Casas, de Ginès de Sépulvéda voire même d'Amérindiens (mais probablement peu prolixes) en quête de gloire ? Cela étendrait mes interlocuteurs ici-bas...

Bien à vous


J'ai croisé un Torquemada mais c'était il y a bien longtemps quand j'étais encore étudiant et qu'Isabelle qu'on appelait alors la catholique, purgeait la péninsule ibérique de tout de qui ne ployait le genoux devant le dieu de la sainte église romaine.

En ce temps là, le dominicain était déjà moins mendiant et mieux installé dans la vie séculaire.

Jean Potoki et Charles Robert Maturin, si je ne me trompe, ont un peu rafraîchi ma mémoire défaillante au cours d'années plus récentes

Torquemada

avatar 21/10/2009 @ 16:38:12


C’est que, précisément, vous devriez élargir un peu vos références. Nous avons sur Cl un côté antique, "grand siècle" si vous préférez, dont les dictionnaires modernes ne donnent qu’un pâle reflet : si vous tenez vraiment à jouer les disciples de Domitien, c’est de ce côté que vous pourriez vous tourner, du côté des vieux dictionnaires..
Ou alors faudra-t-il que nous fassions tout à votre place ??

Smokey, mon chou, pourrais-tu, s’il te plaît, t’occuper de cette question subalterne ? C’est tout de même bien toi qui as ramené sur CL ce "plussoyer", on ne sait d’où ? (c’est vrai, souvent on se demande où tu vas traîner..).

De toute façon, cher Torquemada, on peut être un mot bien né sans être au dictionnaire ! M***** alors !! :o)


Très cher(e) Provis,

Excepté pour son physique ingrat, je trouve assez plaisant d’être « rapproché » de feu Domitien, en particulier pour ses principales qualités que sont la méfiance et la cruauté. Pour revenir à notre propos, j’adhère pleinement au verbe « grand siècle », mais je suis loin d’être persuadé (donc je doute) que l’objet du délit qui nous oppose figure explicitement dans ces vieux grimoires que vous évoquez, puisque vous ne pouvez me préciser une quelconque référence rigoureuse. Afin de remettre les choses dans l’ordre (comme aurait aimé feu Domitien), je crois qu’il est de votre devoir d’apporter foi à vos propos. Le tribunal statuera avec bienveillance sur le sérieux de vos propositions. Quant à votre verbiage de fin de message, je crois que ce type d’affirmation nous conduit tout droit vers les dérives que l’on connaît actuellement.

in cauda venenum

Smokey

avatar 21/10/2009 @ 18:31:14
Smokey, mon chou, pourrais-tu, s’il te plaît, t’occuper de cette question subalterne ? C’est tout de même bien toi qui as ramené sur CL ce "plussoyer", on ne sait d’où ? (c’est vrai, souvent on se demande où tu vas traîner..).


Bon, bein ok, mais j'ai l'impression de faire un cours d'ancien français là (dire que c'est ce que les étudiants feront dans 5 siècles...).:)
Le verbe "plussoyer" de ce nouveau "nouveau monde" qu'est internet. C'est un verbe du premier groupe.

Origine:

Le verbe "plussoyer" trouve ses origines il y a très peu de temps au sein même des forums de la toile. En effet, pour marquer leur accord avec les réponses de certains membres, certains geeks ont pris l'habitude d'écrire "+1" sous ladite réponse (et oui, écrire c'est long, il faut trouver des raccourcis). Ce "+1" se prononce donc "plussin".
C'est donc un néologisme qui signifie "donner son accord".

Évolution phonétique:

Le processus est le même que celui des mots latins qui subissent les transformations phonétiques de base en se "francisant".
Nous avons l'amuïssement de la consonne finale "n" en janvier et sa disparition en février.
La voyelle concernée (le i) subit diverses palatalisations et changements vocaliques pour réussir à se nasaliser en "oi", cela de février à avril.
Puis il y a dépalatalisation en avril, ce qui nous donne "oin", réduction de l'aperture quinze jours plus tard en "uen". Ce qui, inévitablement, engendre une monophtongaison de la diphtongue par fermeture du premier élément en la semi-consonne correspondante: "wen".
Enfin, il ya allègement de la nasalité en juin puisqu'en effet, en position implosive, elle s'efface. On se retrouve avec "oi".

Expressions synonymes:

- « ajoutez ma voix, je suis d’accord »;
- « je souscris à vos propos ».

Torquemada

avatar 21/10/2009 @ 19:09:09
Bon, bein ok, mais j'ai l'impression de faire un cours d'ancien français là (dire que c'est ce que les étudiants feront dans 5 siècles...).:)
Le verbe "plussoyer" de ce nouveau "nouveau monde" qu'est internet. C'est un verbe du premier groupe.

Origine:

Le verbe "plussoyer" trouve ses origines il y a très peu de temps au sein même des forums de la toile. En effet, pour marquer leur accord avec les réponses de certains membres, certains geeks ont pris l'habitude d'écrire "+1" sous ladite réponse (et oui, écrire c'est long, il faut trouver des raccourcis). Ce "+1" se prononce donc "plussin".
C'est donc un néologisme qui signifie "donner son accord".


Très cher(e) Smokey,

Je m'en tiendrai au texte en gras supra extrait de votre travail docilement accompli pour le compte de l'accusé Provis qui n’a visiblement pas le temps de se défendre et vous remercie de le conduire vous-même à l'échafaud.

vae victis !

Provis

avatar 21/10/2009 @ 19:18:23
C'est BEAU, Smoquette, je t'embrasse !!



Très cher(e) Provis,

Excepté pour son physique ingrat, je trouve assez plaisant d’être « rapproché » de feu Domitien, en particulier pour ses principales qualités que sont la méfiance et la cruauté. Pour revenir à notre propos, j’adhère pleinement au verbe « grand siècle », mais je suis loin d’être persuadé (donc je doute) que l’objet du délit qui nous oppose figure explicitement dans ces vieux grimoires que vous évoquez, puisque vous ne pouvez me préciser une quelconque référence rigoureuse. Afin de remettre les choses dans l’ordre (comme aurait aimé feu Domitien), je crois qu’il est de votre devoir d’apporter foi à vos propos. Le tribunal statuera avec bienveillance sur le sérieux de vos propositions. Quant à votre verbiage de fin de message, je crois que ce type d’affirmation nous conduit tout droit vers les dérives que l’on connaît actuellement.

in cauda venenum

Très cher Torquemada,

C’est seulement à votre penchant diptérosodomite que je faisais allusion, à l’instar de Domitien.
Et suivant votre pente naturelle, bien sûr vous réclamerez des sources :

Pour Domitien, voici son occupation favorite rapportée par Suétone (Vies des douze Césars):
Inter initia principatus cotidie secretum sibi horarum sumere solebat, nec quicquam amplius quam muscas captare ac stilo praeacuto configere; ut cuidam interroganti, essetne quis intus cum Caesare, non absurde responsum sit a Vibio Crispo, « ne muscam quidem ».


Vous êtes sa copie conforme : même les explications, vous cherchez à les instiller !
Source : fin de votre message à Saule, 21 octobre 2009, 17h22, CritiquesLibres, Internet.

Smokey

avatar 21/10/2009 @ 19:20:24

Très cher(e) Smokey,

Je m'en tiendrai au texte en gras supra extrait de votre travail docilement accompli pour le compte de l'accusé Provis qui n’a visiblement pas le temps de se défendre et vous remercie de le conduire vous-même à l'échafaud.


Mmmm...Mince, qui a échangé l'écrivain policier contre le pointilleux fils de Benoït XVI? Gagne-t-on au change? Là est la question...

Provis

avatar 21/10/2009 @ 19:27:55
Je m'en tiendrai au texte en gras supra extrait de votre travail docilement accompli pour le compte de l'accusé Provis qui n’a visiblement pas le temps de se défendre et vous remercie de le conduire vous-même à l'échafaud.

vae victis !
Il est préférable de faire faire par autrui très bien le jour même ce qu'on ferait soi-même très mal le lendemain, ou jamais.
(source : Alain Provis, CritiquesLibres, Internet)

Torquemada

avatar 21/10/2009 @ 23:12:12

Très cher Torquemada,

C’est seulement à votre penchant diptérosodomite que je faisais allusion, à l’instar de Domitien.
Et suivant votre pente naturelle, bien sûr vous réclamerez des sources :

Pour Domitien, voici son occupation favorite rapportée par Suétone (Vies des douze Césars):
Inter initia principatus cotidie secretum sibi horarum sumere solebat, nec quicquam amplius quam muscas captare ac stilo praeacuto configere; ut cuidam interroganti, essetne quis intus cum Caesare, non absurde responsum sit a Vibio Crispo, « ne muscam quidem ».


Vous êtes sa copie conforme : même les explications, vous cherchez à les instiller !
Source : fin de votre message à Saule, 21 octobre 2009, 17h22, CritiquesLibres, Internet.



Très cher accusé Provis,

Merci pour cette leçon de latin qui, je suppose doit me laisser sans voix (au même titre que la tirade verbeuse de ta novice au sujet du vieux Français). Comme Crispo mais cette fois-ci sans humour, je pourrais tout aussi bien répondre à la même interrogation du voyageur en précisant que feu Domitien affûte son style(t) acéré pour mouche(r) les impertinents.

si parva licet componere magnis

Provis

avatar 22/10/2009 @ 00:13:56
Très cher accusé Provis,

Merci pour cette leçon de latin qui, je suppose doit me laisser sans voix (au même titre que la tirade verbeuse de ta novice au sujet du vieux Français). Comme Crispo mais cette fois-ci sans humour, je pourrais tout aussi bien répondre à la même interrogation du voyageur en précisant que feu Domitien affûte son style(t) acéré pour mouche(r) les impertinents.

si parva licet componere magnis

"Très cher accusé" ! Quelle fourberie ! Voilà bien l'Inquisition !!

Vous laisser sans voix, ou sans yeux ??
Et la tirade verbeuse, c'est la responsabilité de son auteur, pas la mienne.

Ne commencez pas à vous plaindre, vous avez eu tout ce qu'il faut pour comprendre, et vous avez bien compris..
Avouez-le, c'est bien votre nature profonde, ce petit côté, disons.. tatillon ??
L'avouerez-vous ?? Ou faudra-t-il vous passer à la question ??


Vous avez eu tout ce qu'il faut pour comprendre, ce qui, hélas, n'est pas mon cas..

Qui est Crispo ?? Mon ignorance m'a forcé à recourir à internet, et en premier lieu j'ai obtenu :
Crespo, la société spécialisée dans les condiments et les produits à base d olives : olives vertes, olives noires, cornichons, huile, piments, câpres, ...
ça doit être un peu épicé, mais je pense néanmoins qu'il faut chercher ailleurs..

Crispo, de Vérone ?? Lequel ? (apparemment il y en a toute une ribambelle) Et pourquoi ?? Mystère..

Un peu crispant, tout ça .. :o)

Torquemada

avatar 22/10/2009 @ 00:48:56


J'ai croisé un Torquemada mais c'était il y a bien longtemps quand j'étais encore étudiant et qu'Isabelle qu'on appelait alors la catholique, purgeait la péninsule ibérique de tout de qui ne ployait le genoux devant le dieu de la sainte église romaine.

En ce temps là, le dominicain était déjà moins mendiant et mieux installé dans la vie séculaire.

Jean Potoki et Charles Robert Maturin, si je ne me trompe, ont un peu rafraîchi ma mémoire défaillante au cours d'années plus récentes



Très cher(e) Débézed,

En tant que descendant d’huguenots, on peut penser que Charles Robert Maturin a eu quelques griefs envers la machinerie inquisitoriale, mais je ne puis en parler davantage n’ayant pas entrevu ses œuvres. Concernant le premier nom que vous citez, doit-on comprendre Jean Potoki (sans « c ») dont je ne connais pas d’écrits sur l’inquisition. Si vous avez quelques informations à ce sujet, je suis preneur.

En qui concerne T. de Torquemada, il fut effectivement nommé par Isabelle de Castille à 63 ans mais fut particulièrement efficace dès sa promotion et le resta jusqu’à la fin de ses jours. Je ne crois pas avoir lu quelque part qu’il aurait eu une période de « laïcité » (vous parlez de vie séculière ?)

Bien à vous.

Torquemada

avatar 22/10/2009 @ 08:41:11



Jean Potoki et Charles Robert Maturin, si je ne me trompe, ont un peu rafraîchi ma mémoire défaillante au cours d'années plus récentes



Très cher(e) Débézed,

Mea culpa pour ce "c" que j'ai cru apercevoir dans votre missive à une heure probablement trop avancée de la nuit.

Bien à vous.

Torquemada

avatar 22/10/2009 @ 09:25:16
"Très cher accusé" ! Quelle fourberie ! Voilà bien l'Inquisition !!


Vous avez raison...je reprends : très cher condamné.

Vous laisser sans voix, ou sans yeux ??
Et la tirade verbeuse, c'est la responsabilité de son auteur, pas la mienne.


C'est bien là votre commande ?

Ne commencez pas à vous plaindre, vous avez eu tout ce qu'il faut pour comprendre, et vous avez bien compris..
Avouez-le, c'est bien votre nature profonde, ce petit côté, disons.. tatillon ??
L'avouerez-vous ?? Ou faudra-t-il vous passer à la question ??


On ne dit pas "passer à la question mais "soumettre" ! voir à ce propos le dictionnaire des Inquisiteurs reproduit par L. Sala-Molins. N'est pas Inquisiteur qui veut...

Vous avez eu tout ce qu'il faut pour comprendre, ce qui, hélas, n'est pas mon cas..

Qui est Crispo ?? Mon ignorance m'a forcé à recourir à internet, et en premier lieu j'ai obtenu :
Crespo, la société spécialisée dans les condiments et les produits à base d olives : olives vertes, olives noires, cornichons, huile, piments, câpres, ...
ça doit être un peu épicé, mais je pense néanmoins qu'il faut chercher ailleurs..

Crispo, de Vérone ?? Lequel ? (apparemment il y en a toute une ribambelle) Et pourquoi ?? Mystère..


Votre goût immodéré pour le "piquant" vous pousse à ne pas voir ce qui saute aux yeux. Allez plutôt du côté de Quintus Vibius...

in cauda venenum

Provis

avatar 22/10/2009 @ 09:52:01
Vous laisser sans voix, ou sans yeux ??
Et la tirade verbeuse, c'est la responsabilité de son auteur, pas la mienne.
C'est bien là votre commande ?
C'est ma commande mais la chaussure est faite pour vous, si elle vous blesse adressez-vous au cordonnier.
(en plus, je me réjouis qu'elle vous soit un peu douloureuse.. :o)..)


On ne dit pas "passer à la question mais "soumettre" ! voir à ce propos le dictionnaire des Inquisiteurs reproduit par L. Sala-Molins. N'est pas Inquisiteur qui veut...
Je dis ce qu'il me plaît.
Quid licet Provis non licet bovis.. :o)


Votre goût immodéré pour le "piquant" vous pousse à ne pas voir ce qui saute aux yeux. Allez plutôt du côté de Quintus Vibius...

in cauda venenum
Allez-y vous-même ! Ad patres te mittebo, Torquemada !!

Provis

avatar 22/10/2009 @ 09:59:41
Correction (avant passage de l'Inquisiteur.. :o)..) :

Quod licet Provis non licet bovis..

Farfalone
22/10/2009 @ 12:03:37

C’est seulement à votre penchant diptérosodomite que je faisais allusion, à l’instar de Domitien.



Torquemada l'Inquisiteur en sodomite. Délicieux. Sans doute un rapport au père (pardon Père) mal vécu. Enc....de mouches, il faut l'être pour trouver dans les Textes des raisons de faire cramer son monde..

Torquemada

avatar 22/10/2009 @ 20:41:08

Torquemada l'Inquisiteur en sodomite. Délicieux. Sans doute un rapport au père (pardon Père) mal vécu. Enc....de mouches, il faut l'être pour trouver dans les Textes des raisons de faire cramer son monde..


Augustin affirme que Dieu, voyant apparaître ce vice contre nature, faillit de pas s’incarner, et il ajoute que la sodomie est un péché incomparablement plus grave que coucher avec sa propre mère, et que par la sodomie on viole la société dont nous sommes et on la pollue par la perversion du désir. Il ajoute encore (et c’est là que vous êtes concernés très chers Provis et Farfalone) que nommer seulement ce vice est déjà la pire des turpitudes, car son seul nom pollue les lèvres de celui qui le prononce (version actualisée : qui le frappe sur son clavier) et les oreilles (version actualisée : les yeux) de celui qui l’entend (version actualisée : qui le lit ici-bas sur ce forum).

in cauda venenum

Smokey

avatar 22/10/2009 @ 22:14:16
Bon en tant que responsable provisoire de mon propre topic, on va éviter de faire peur aux nouveaux qui, s'ils lisent les interventions de Torquemada, ne risquent pas de mettre un orteil dans ce sujet...:)

Donc, panzani, papi et surtout le grand vicaire, ouvrez un topic "morts aux hérétiques" ou "vive les bûchers" pour vous lancer des diatribes dignes d'une guérilla dans les favelas de Rio. Remerciements distingués.

Provis

avatar 22/10/2009 @ 23:18:06
Donc, panzani, papi et surtout le grand vicaire, ouvrez un topic "morts aux hérétiques" ou "vive les bûchers" pour vous lancer des diatribes dignes d'une guérilla dans les favelas de Rio. Remerciements distingués.

Hé !

Sutor (cordonnier), ne ultra crepidam !

Provis

avatar 22/10/2009 @ 23:33:20
Il ajoute encore (et c’est là que vous êtes concernés très chers Provis et Farfalone) que nommer seulement ce vice est déjà la pire des turpitudes, car son seul nom pollue les lèvres de celui qui le prononce (version actualisée : qui le frappe sur son clavier) et les oreilles (version actualisée : les yeux) de celui qui l’entend (version actualisée : qui le lit ici-bas sur ce forum).

in cauda venenum
Je vous connais trop, Votre Eminence, pour avoir pris le moindre risque de ce côté-là.
Lisez bien, vous verrez que, en ce qui me concerne, il ne s'agit que de la plus discrète évocation ; vous seul, et Farfalone, avez écrit le mot.
Il ferait bon voir que vous me reprochassiez d'être jésuite !

Donc remballez votre ail et votre eau bénite..

Jiminy
avatar 02/11/2009 @ 18:00:46
Bonjour
Je suis arrivée sur CL depuis peu et assez par hasard mais je voulais juste dire que ça m'aidait beaucoup dans mes choix de lecture et ... voilà ! J'aurais aimé lancer un débat sur les livres électroniques, j'ai un exposé à faire dessus et il me faudrait l'avis d'intéressés et intéressées sur le sujet. Merci par avance !

Début Précédente Page 6 de 63 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier