Cyclo
avatar 21/07/2021 @ 21:42:27
Je suis étonné que personne n'ait ouvert un forum sur le passe sanitaire obligatoire, en particulier pour la culture ; cinémas, théâtres, spectacles en général, musées, mais aussi bibliothèques : notre "cher" président pense-t-il que les Français lisent trop ?

Pour ma part, je suis doublement vacciné par obligation (je ne le cache pas) pour aller à Venise prochainement, mais je suis tout à fait opposé à l'obligation pour tous.
Tous ces vaccins me semblent avoir été pondus tellement vite qu'il n'est pas possible que les examens cliniques soient vraiment achevés. Nous servons tous de cobayes à très grande échelle. Rappelons qu'un vaccin classique, surtout, empêche la contagion et la transmission du virus dont il est censé protéger. Ce qui n'est pas le cas de ceux contre le covid. Ça ne signifie pas qu’il ne faut pas les employer durant cette période, c’est évident : ça veut dire qu’il faut les employer avec mesure, surtout pour les personnes fragiles et à risque.
Et obliger les cafetiers et restaurateurs à contrôler les entrées et les identités, est-ce normal ? Est-ce leur métier de faire ce qu'on peut appeler du flicage ? Alors qu'on ne contrôle pas les entrées dans les métros et RER surchargés !

Où va-t-on ?

Saule

avatar 22/07/2021 @ 08:56:22
Le pass sanitaire n'est-il pas un moyen détourné d'encourager les gens à se faire vacciner ? On pourrait même dire leur forcer la main, en rendant la vie de non-vacciné difficile. Exiger un pass sanitair pour aller au resto ou aller dans une église c'est aller trop loin et puis comme tu dis qui va faire le controle ? Le curé à l'entrée de son église ? A la limite on peut l'accepter pour les discothèques ou les concerts à l'intérieur qui sont des haut lieux de contamination mais pour un resto c'est abuser. Si ça permet d'enlever son masque pendant le film ce serait déjà ça de gagner..

Malheureusement les gens n'ont pas tous compris que la vaccination était surtout un effort collectif, il ne s'agit pas de se protéger soi-même mais d'arriver à une immunité de groupe. Il y a pas mal de craintes au sujet du vaccin qui essaiment de divers milieu d'extrême droite, il y a une défiance vis-à-vis des "experts" et vis-à-vis des institutions, et puis les réseaux sociaux font malheureusement souvent apparaitre le pire chez l'homme et influencent beaucoup de gens.

On ne parle pas de pass sanitaire en Belgique pour l'instant.

Martin1

avatar 22/07/2021 @ 09:27:14
Merci Cyclo pour ce message qui m'indique que tout le monde n'a pas perdu la boule.
Je trouve normal et sain que la médecine scientifique élabore des vaccins contre cette maladie infectieuse.
Et il est tout à fait possible que le vaccin proposé soit efficace, je ne pense pas le contraire.
J'ai remarqué, comme Saule et d'autres, les biais cognitifs (statistiques mal interprétées, comme l'avait fait remarquer Yokyok sur un autre forum) et la désinformation inévitable qui influencent ceux qui craignent ce vaccin et se renseignent sur des sources alternatives.

Mais que voulez-vous! Faut-il donc conduire les gens vers le progrès en les muselant et en leur tapant les flancs avec un bâton?


Je trouve proprement scandaleux que le gouvernement exige unilatéralement la participation de tous les Français, y compris les moins intéressés par le sujet, à l'expérimentation de ce vaccin, surtout quand le virus combattu ne présente aucun danger létal pour une part non négligeable de la population.
Ce qu'on demande aux restaurateurs n'est ni plus ni moins que de discriminer une partie de leur clientèle.
Ce qu'on demande aux policiers, c'est-à-dire de réaliser des contrôles sur les terrasses ou de poursuivre d'éventuels fraudeurs, est honteux quand on sait déjà le manque de moyens dont ils disposent pour faire leur véritable travail contre la délinquance dans les banlieues urbaines.

L'obligation vaccinale n'est pas une décision médicale, pas plus que le masque ou que le confinement. Ce sont des décisions politiques car elles impliquent l'ensemble de la société. Comme depuis le début de la crise, le gouvernement fonce tête baissée dans des mesures sanitaires brutales et à l'efficacité discutable, au nom d'un soi-disant bien commun, accusant sans vergogne ceux qui sont à travers de son chemin d'être des individualistes et des égoïstes. Mais dans le même temps, il ne daigne pas prêter attention à d'autres facettes de ce même bien commun : la relation de confiance qui doit exister entre un peuple et les forces de l'ordre, la liberté de chacun à participer ou non à une expérimentation médicale, les interactions sociales entre vaccinés et non-vaccinés. Je pourrai parler aussi (mais dans des aspects antérieurs de la crise du covid) de l'éducation, de la culture, de la vie sociale de nos aînés, de la santé psychique des étudiants, de la conduite des sépultures, de nos libertés fondamentales, de la protection des données personnelles, du bilan financier de nos agriculteurs, de notre besoin légitime de divertissement... Toutes ces choses font partie du bien commun, tout autant que la santé. Non, les opposants aux mesures sanitaires ne sont pas des individualistes.

En outre, alors qu'il avait clairement annoncé qu'il n'y aurait pas de vaccination obligatoire, Macron prouve qu'il a de drôles de manières de tenir sa parole avec ce passe sanitaire discriminatoire, qui en pratique, contraint chacun à se faire vacciner. Il fait partie de ces politiciens innombrables qui n'ont aucune parole mais ont le culot de tenir des discours lénifiants sur la confiance et la solidarité républicaines.

A partir du moment où les personnes à risque sont largement vaccinées, il devient difficile de convaincre un jeune de l'utilité de son propre vaccin et de son exposition à des effets indésirables possibles dont il ne sait rien.

Enfin, le fait que le vaccin soit conçu par des manipulateurs de la génétique, qui sont poussés pour la première fois sur le devant de la scène, entretient des craintes et des questions très sérieuses sur la nature exacte de la société que nous allons créer demain, au nom inviolable et sacré de l'accès à la santé pour tous. On a le droit d'admirer l'électronique et regretter amèrement les conséquences des écrans sur la société ; de même on a le droit d'admirer les outils spectaculaires du génie génétique (c'est mon cas) et de craindre avec effarement les conséquences que ses progrès pourraient avoir sur la société.

Voilà, en substance, les pensées que m'inspirent la situation actuelle.

Ludmilla
avatar 22/07/2021 @ 10:13:12
Le pass sanitaire n'est-il pas un moyen détourné d'encourager les gens à se faire vacciner ?
Sans aucun doute (et d’ailleurs c'est efficace)
qui va faire le controle ? Le curé à l'entrée de son église ?

Présenter un passe sanitaire ne sera pas exigé pour se rendre dans un lieu de culte. Selon les services du premier ministre, cités par Le Figaro, « les lieux de culte bénéficiant d'une protection constitutionnelle, ils ne sont pas concernés par le passe sanitaire ».

Ludmilla
avatar 22/07/2021 @ 10:23:07
Les lieux de culte ne sont concernés que " lorsqu'ils accueillent des activités culturelles et non cultuelles"

Saint Jean-Baptiste 22/07/2021 @ 10:29:10
Je pense que le seul moyen d’enrayer l’épidémie est le vaccin obligatoire.

Yokyok
avatar 22/07/2021 @ 11:01:16
J'ai l'impression qu'une bonne partie des personnes plutôt en faveur de l'obligation vaccinale pensent que le vaccin réduit la transmission du virus (donc sa circulation, donc l'apparition de nouveaux variants) :
il ne s'agit pas de se protéger soi-même mais d'arriver à une immunité de groupe. (Saule)

Tandis que nombre de ceux qui s'y opposent pensent que ce n'est pas le cas
Rappelons qu'un vaccin classique, surtout, empêche la contagion et la transmission du virus dont il est censé protéger. Ce qui n'est pas le cas de ceux contre le covid. (Cyclo)

Yokyok
avatar 22/07/2021 @ 11:03:59
* Remplacer "en faveur d'une vaccination à grande échelle" à la place de "en faveur de l'obligation vaccinale" dans ma première phrase

Patman
avatar 22/07/2021 @ 11:26:39
Le passe sanitaire est un grignotage de plus des libertés dans ce pays... État d'urgence permanent depuis 2015 avec des lois de plus en plus réductrices de liberté. Le passe sanitaire n'est rien d'autre qu'obligation vaccinale déguisée... à moins de vivre à l'écart de tout, ne jamais voyager, ne jamais aller au resto/théâtre/cinoche, ne jamais sortir de chez soi, il est désormais impossible de vivre sans cet ausweiss... Certes on est pas encore en dictature comme le clament certains, mais on en est plus très loin !

Saule

avatar 22/07/2021 @ 11:57:22
Mais j'ai du mal à associer obligation vaccinale et dictature, l'obligation vaccinale c'est une politique sanitaire, faut pas confondre avec la restriction des libertés. D'ailleurs c'est justement pour restaurer les libertés (évennement public, etc.) qu'on parle d'une obligation vaccinale.

Colen8

avatar 22/07/2021 @ 12:10:24
Sans être médecin, voici ce que j'ai compris.
A 2% de létalité à ce jour la Covid-19 l'est 10 fois que la grippe (0,2%).
L'immunité des vaccins innovants à ARNm est étudiée depuis 2003, raison pour laquelle ils ont pu être disponibles si vite contre la Covid-19.
Leur ARNm est une synthèse chimique protégée dans une enveloppe de lipides et stabilisée par du saccharose, dont les effets sont de :
a. mimer la protéine S (Spike) de l’enveloppe du coronavirus
b. stimuler les anticorps de l’organisme afin de combattre le coronavirus en cas de contamination
c. se dégrader rapidement après avoir conféré l’immunité attendue, sans pénétrer le noyau de la cellule humaine contenant l’ADN ni effet négatif sur la fertilité
d. rester efficace sur les mutations bêta et delta présentes sur la même protéine S du virus, le delta étant deux fois plus contagieux que les précédentes.
La pandémie en France, c’est :
a. plus de 110 000 décès prématurés (juillet 2021)
b. -8,3% de PIB en 2020, soit 170 milliards d’euros de manque à gagner,
c. le creusement du déficit budgétaire à près de 200 milliards d’euros,
d. la dette publique atteignant les 3 000 milliards d’euros
e. des millions de chômeurs en plus, des faillites de secteurs entiers de l’économie
f. des difficultés croissantes d’insertion professionnelle et des souffrances psychiques grandissantes avec le temps pour les jeunes.
Les restrictions sanitaires prendront fin dès lors qu'une immunité collective sera acquise. On voit qu'elles régressent quand les contaminations et leurs conséquences hospitalières sont à la baisse.

Patman
avatar 22/07/2021 @ 12:19:30
Mais j'ai du mal à associer obligation vaccinale et dictature, l'obligation vaccinale c'est une politique sanitaire, faut pas confondre avec la restriction des libertés. D'ailleurs c'est justement pour restaurer les libertés (évennement public, etc.) qu'on parle d'une obligation vaccinale.


Quand il faut montrer patte blanche pour s’asseoir à une terrasse ça s'appelle comment ? Pas de Piquouze, pas de Binouze ! ... Demander à des cafetiers et des restaurateurs de jouer aux flics, c'est quoi ? Autoriser les gens à s'entasser comme du bétail dans le métro pour aller trimer mais leur refuser de prendre un TGV pour aller en vacances, tu appelles ça "la liberté" ?
Perso j'ai mon passe sanitaire depuis un moment déjà... on ne m'a pas "obligé" à proprement parler, on m'a juste fait comprendre au boulot que si je voulais être en présentiel tous les jours je devais y passer, sinon c'était télétravail 4 jours par semaine...

Minoritaire

avatar 22/07/2021 @ 13:07:05
Mais j'ai du mal à associer obligation vaccinale et dictature
Si j'en juge par le nombre de vaccins obligatoires en France, la dictature est établie depuis belle turlurette. :-)

Bookivore

avatar 22/07/2021 @ 13:56:01
Je pense que le seul moyen d’enrayer l’épidémie est le vaccin obligatoire.


je suis entièrement d'accord.

Martin1

avatar 22/07/2021 @ 13:57:32

La pandémie en France, c’est :
a. plus de 110 000 décès prématurés (juillet 2021)
b. -8,3% de PIB en 2020, soit 170 milliards d’euros de manque à gagner,
c. le creusement du déficit budgétaire à près de 200 milliards d’euros,
d. la dette publique atteignant les 3 000 milliards d’euros
e. des millions de chômeurs en plus, des faillites de secteurs entiers de l’économie
f. des difficultés croissantes d’insertion professionnelle et des souffrances psychiques grandissantes avec le temps pour les jeunes.


à Colen8, tu mets dans le même sac les conséquences de la pandémie et les conséquences de la réaction gouvernementale. Allons bon... Le covid serait surpris d'apprendre qu'il crée des souffrances psychiques sur les jeunes... Drôle d'idée que d'estimer la gravité d'une maladie en mesurant la violence du traitement !

Patman
avatar 22/07/2021 @ 15:11:54
au fait Macron, il a son passe sanitaire pour aller au Japon ????

Ludmilla
avatar 22/07/2021 @ 15:27:09
au fait Macron, il a son passe sanitaire pour aller au Japon ????
Comme il a eu le covid en décembre 2020 et été vacciné le 1er juin 2021, date de l'ouverture de la vaccination à tous les Français âgés de 18 ans et plus (source LCI), il devrait l'avoir.

Colen8

avatar 22/07/2021 @ 18:29:06
85% est à ce jour la proportion d'adultes (52 millions en France) ayant soit :
- reçu une première injection de vaccin,
- été contaminée avec diagnostic ou sans (cas asymptomatiques).
Bientôt immunisés, ne soyons pas surpris s'ils sont dans leur ensemble favorables au passe sanitaire et à la vaccination maximale.

Kalie
avatar 22/07/2021 @ 20:32:08
Je pense que le seul moyen d’enrayer l’épidémie est le vaccin obligatoire.



Oui. D’après les scientifiques (a priori pas d’autre choix que de leur faire confiance : je ne suis pas épidémiologiste), vaccinés nous avons moins de risques de développer une forme grave de la maladie et dans le cas d'une infection de ne transmettre le virus en moyenne qu'à 1 personne contre 6 pour les non-vaccinés. La vaccination diminuerait donc la circulation du virus et le risque que ne se développent d'autres variants de plus en plus coriaces.

J’ai été choqué par la prise de parole d’une jeune aide-soignante très remontée qui ne voulait pas entendre parler de vaccination sur sa personne (elle a peur de quoi d'une petite fièvre le lendemain ?) en disant que c'était son corps, avec en sus un chantage au travail (je préfère démissionner plutôt que de me faire vacciner…), ne pensant pas une seconde aux personnes qu’elle côtoie (toute ses phrases était à la première personne). Je n’ai jamais vu autant d’égoïsme. QU'ELLE AILLE VIVRE SUR UNE ILE DESERTE !

Quant à ceux qui pleurent sur une atteinte à leur liberté chérie, c’est justement pour retrouver les habitudes d’avant qu’il faut se faire vacciner en nombre. Et puis qu’est-ce que la liberté ? Dès la naissance on ne peut pas faire ce que l’on veut (rouler à 200 km sur la route en voiture, se promener nu comme un vers dans la rue…).

Martin1

avatar 22/07/2021 @ 21:59:03
J’ai été choqué par la prise de parole d’une jeune aide-soignante très remontée qui ne voulait pas entendre parler de vaccination sur sa personne (elle a peur de quoi d'une petite fièvre le lendemain ?) en disant que c'était son corps, avec en sus un chantage au travail (je préfère démissionner plutôt que de me faire vacciner…), ne pensant pas une seconde aux personnes qu’elle côtoie (toute ses phrases était à la première personne). Je n’ai jamais vu autant d’égoïsme. QU'ELLE AILLE VIVRE SUR UNE ILE DESERTE !


Donc je résume, Kalie, avoir peur des effets indésirables possibles d'un vaccin = être égoïste.
Ne pas vouloir perdre son taf = être égoïste. (soit dit en passant, elle n'est pas du tout la seule dans ce cas, même dans le privé les bureaux font du zèle).
Avoir des opinions différentes de toi et vouloir prendre une bière en terrasse = être égoïste.
Ne pas se soucier "des autres" personnes à risque, qui sont dans les faits pratiquement tous déjà vaccinés = être égoïste.
D'ailleurs ce couplet n'est pas nouveau : Vouloir sortir prendre une bière ou rencontrer des amis en période de confinement signifiait être égoïste, faire la bise, montrer son sourire, prendre une bouffée d'oxygène masque en bas = égoïsme, égoïsme, égoïsme.

Pour ma part, je te répondrai clairement : Ce monopole auto-proclamé du bien collectif, je le conteste. Cette accusation d'égoïsme, je la nie. Je la considère comme malsaine, méprisante, culpabilisatrice et obsessionnelle.

Page 1 de 27 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier