Fanou03
avatar 04/12/2020 @ 23:49:46
Effectivement on ne trouve pas toujours, comme le fait remarquer Malic, beaucoup d'informations sur les écrivains "populaires" de "second plan". C'est à peu près le cas pour Adrien Sobra (vrai patronyme de Marc Agapit) à l'exception d'une remarquable étude disponible en ligne sur le site des "Les Polarophiles Tranquilles". L'étude est disponible ici, pour ceux que cela intéresse, au format pdf, et s'aère très complète et intéressante: http://polarophile.free.fr/dossiers/…

Patman
avatar 09/12/2020 @ 17:23:31
Marc Agapit était l'un des piliers de la collection "angoisse" chez Fleuve Noir ... des petits romans format poche qui faisaient rarement plus de 200 à 250 pages... toute une époque !

Fanou03
avatar 10/12/2020 @ 09:01:29
Marc Agapit était l'un des piliers de la collection "angoisse" chez Fleuve Noir


L'étude des "polarophile" fait la même analyse que toi Patman. Elle décrit une collection "Angoisse" un peu hésitante sur le parti pris éditorial et médiocre sur le plan des histoires, jusqu'à l'arrivée de Marc Agapit:

"Surtout, son inlassable contribution à la série «Angoisse» tire la collection vers le haut et la justifie pleinement dans son orientation fantastique. La qualité de son œuvre est telle qu’aujourd’hui encore, Marc Agapit est considéré comme le plus beau fleuron de la collection, l’emportant même sur B.R. Bruss et Kurt Steiner – qui n’étaient pourtant pas avares d’imagination côté phénomènes surnaturels !"

Fanou03
avatar 17/12/2020 @ 10:53:36
Pour les amateurs: un livre sur la collection "Angoisse" et le dessinateur Michel Gourdon: https://litteraturepopulaire.1fr1.net/t5658-les-an…

Malic 19/12/2020 @ 11:52:37
Merci Fanou d'avoir évoqué cet auteur et cette collection. Je mettrai quelques mots sur mon ressenti de l'un et de l'autre dès que j'aurai un moment ( en début de semaine prochaine sans doute.)

Fanou03
avatar 19/12/2020 @ 23:00:28
Merci Fanou d'avoir évoqué cet auteur et cette collection. Je mettrai quelques mots sur mon ressenti de l'un et de l'autre dès que j'aurai un moment ( en début de semaine prochaine sans doute.)


J'attends ton retour avec plaisir, Malic ! Je ne sais pas si tu as vu mais en fait j'ai découvert cet auteur grâce à sa seule semble-t-il excursion en SF, qui m'avait un peu interpellé ("Portes sur l'inconnu", http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/59246)

Malic 06/01/2021 @ 11:52:26
Si je connais depuis longtemps la bibliographie de Marc Agapit/Adrien Sobra, par contre je n’ai jamais lu de lui que des romans de la collection « Angoisse ». Quand j’étais ado, ses couvertures m’impressionnaient : illustrations de Gourdon aux couleurs froides, à dominantes bleu et vert, parfois ponctuées de rouge sang, lettrage déchiqueté des titres, le mot « Angoisse » lui-même et le logo de la collection, une tête de mort entre deux tours de château médiéval. Logo qui annonçait clairement la vocation gothique. Ça, c’était pour la première période de la collection. A mi-parcours elle adoptera une présentation plus sobre et débarrassée du logo.

Bien que déjà attiré par la SF et le fantastique, ce n’est qu’une dizaine d’années plus tard que j’ai lu mon premier « Angoisse », sans doute retenu jusque-là par le côté morbide de cette littérature. Ce premier pas, c’était – coïncidence savoureuse ou prédestination, ce titre – « L’appel de l’abîme » de Marc Agapit, qui me narguait dans le bac des livres d’occasion d’une librairie, comme le héros nargue la vieille mendiante sur l’illustration de Gourdon. Et là, pour le morbide, j’ai été servi. Une histoire captivante mais d’une horreur insidieuse et perverse. Par la suite j’ai lu quelques dizaines de volumes de la collection, dont une bonne proportion d’Agapit, au gré de mes trouvailles chez les bouquinistes et dans les librairies d’occasion. Mes préférés de cet auteur se situent surtout dans sa première période : « Agence tous crimes », « Greffe mortelle », « La nuit du minotaure », « La ville hallucinante », « Ecole des monstres », « La bête immonde », « Piège infernal », et sans doute encore quelques-uns que j’oublie. Par contre je n’ai pas accroché à certains et je les ai parfois même abandonnés avant la fin. L’étude des « Polarophiles », qui fait ressortir la cohérence et l’originalité de l’univers de cet auteur, donne envie de s’y replonger. Je vais relire quelques titres pour éventuellement en faire la critique sur CL, comme j’ai commencé à le faire pour les polars de G.J. Arnaud. Et aussi lire enfin « Les santons du diable », qui passe pour l’un des meilleurs et qui dort encore dans ma bibliothèque. A l’époque de sa sortie, en 1968, ce roman avait eu l’honneur de figurer dans une chronique littéraire du Journal « Le monde », qui soulignait l’originalité de l’auteur. J’ai retrouvé l’article sur internet, mais pas pu le lire en entier n’étant pas abonné. Et je compte charger sur tablette « Nuits rouges » qui semble intéressant, et qui est à peu près introuvable ou alors à un prix prohibitif.

Qu’on apprécie ou non Agapit, il était ressenti aussi bien par le lecteur moyen que par de plus intellectuels comme un auteur à part dans la collection.


Les caractéristiques plus ou moins récurrentes qui me restent en mémoire de mes lectures de Marc Agapit : une vision très sombre de l’humanité, une omniprésence du mal, des névroses, de la perversité et des perversions, le diable et ses suppôts, les démons sardoniques, des histoires cycliques, des distorsions temporelles, une façon bien particulière de réécrire des mythes ou des œuvres préexistantes, classiques ou non. Pour le style : simple, des récits souvent au présent ou, ce qui est plus rare en littérature au passé composé (Exception la plus célèbre, « L’étranger » de Camus). A mes yeux l’usage de ce temps renforce l’impression de crédibilité et de proximité. Quand il m’est arrivé d’écrire sur des forums d’écriture des histoires fantastiques ou à hauteur d’enfant, j’ai souvent été influencé par le style d’Agapit.

J’ai ressorti le Numéro d’ « Horizons du fantastique » où figure une interview ( la seule ?) d’Agapit, réalisée dans sa propriété des hauteurs de Nice où il menait « une existence discrète, paisible et solitaire ». Ses réponses éclairent un peu la genèse de ses romans mais n’en disent que très peu sur l’homme, ni d’où lui vient cette vision si pessimiste de l’humanité. Sans doute tenait-il à garder son mystère. Et je cite les derniers mots de la présentation par l’interviewer, à propos de l’environnement de l’auteur : « la seule note insolite se situe à l’intérieur de la demeure de Marc Agapit. En effet, faisant face à la porte d’entrée, un buste de Méphistophélès au sourire diabolique, figé dans le plâtre peint en rouge, captive le regard de l’invité.

Je poursuivrai par mon ressenti plus général de la collection « Angoisse ».


Fanou03
avatar 11/01/2021 @ 12:05:58
Merci Malic pour ton retour sur Marc Agapit, c'est très intéressant de te lire !

Cyclo
avatar 11/01/2021 @ 16:44:22
Personnellement, dans cette collection, j'ai lu des livres de :

B.R. Bruss (alias Roger Blondel)
Kurt Steiner
Alphonse Brutsche (alias Jean-Pierre Andrevon)
G. J. Arnaud
Pierre Suragne (alias Pierre Pelot)

Beaucoup d'écrivains y publiaient sous pseudonymes..
Que de bons souvenirs ! J'avais entre 18 et 30 ans, et je regrette que ce genre de collections populaires n'existe plus guère. Car on passait de bons moments !

Fanou03
avatar 11/01/2021 @ 18:48:30

Que de bons souvenirs ! J'avais entre 18 et 30 ans, et je regrette que ce genre de collections populaires n'existe plus guère. Car on passait de bons moments !


L'équivalent n'existe plus aujourd'hui ?

Malic 11/01/2021 @ 19:34:21
A noter que depuis quelques années des nostalgiques du Fleuve noir de l'époque ont lancé les éditions "Rivière blanche" - titre transparent ! ils rééditent des ouvrages d'auteurs des années 50/70 et aussi des romans originaux mais dans l'esprit de l'époque, avec des couvertures et des illustrations également référentielles. Je ne peux pas dire ce que ça vaut, je n'en ai pas lu.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier