Marvic

avatar 06/11/2017 @ 18:35:49
Conclusion ... oui mais juste ma conclusion ... mon interprétation de la chose ... le bon souvenir ne chasse pas le mauvais ... il le complète ... car ce qui fait le savoir d'un homme ... c'est aussi bien les bonnes que les mauvaises expériences vécues !
http://critiqueslibres.com/i.php/forum/…

« - C'est quand que j'aurai 4 ans ?
-encore 6 dodos Thomas ! Mais avant tu vas retourner à l'école ! »
Pas de souci cette année ; Thomas est un grand ! Il retrouve la même maîtresse mais il sera chez les Moyens donc les « grands » de la classe. Et puis il adore l'école, ou plus exactement les récréations ; quand Virginie ouvre la cabane de la cour et qu'il devient un«  vrai motard » sur un tricycle.
Mais cette année, ils sont petits les tricycles de l'école.
« - Non Thomas, tu as grandi ! Tu n'as plus 3 ans ! 
- Dans 5 dodos, j'aurai 4 ans, dit Thomas en montrant fièrement ses doigts.
5 – 4 – 3- 2- 1- C'est le grand jour ! L'anniversaire de Thomas.
Papa, maman, mamies, papys, parrain et marraine, tout le monde est prêt à immortaliser le grand moment des bougies.
Puis arrive l'avalanche de paquets. Enfin, une petite avalanche mais un très gros paquet qui intrigue le petit bonhomme. Papa vient à son aide pour sortir...un VRAI vélo ! Sans petites roues.
Thomas n'a qu'une hâte, c'est de « faire le motard » sur son beau vélo. Mais dans son enthousiasme, il n'a pas réalisé qu'il n'y avait plus de stabilisateurs.
Catastrophe! Une chute le jour même de ses 4 ans. Thomas retient ses larmes et regarde son gros bobo. Il hésite...entre le confort et la sécurité d'un vélo de bébé ou la fierté  d'un vélo de grand.
C'est encore papa qui vient à son secours.
« Allez mon grand, je te tiens ! »
Alors Thomas repart. Il appuie sur les pédales pas trop rassuré...il penche un peu, il vacille, ne va pas très droit..
« Appuie sur les pédales, regarde devant toi, garde ton équilibre, tu es un vrai champion », encourage maman.
Et Thomas oublie sa chute, oublie sa peur, trop heureux d'agrandir un peu son monde, d'avoir réussi.

Il y a bien longtemps que Thomas a changé de vélo. Il est même passé au VTT. Plus facile avec les copains. L'équilibre sur deux roues, il maîtrise ! Il y a longtemps aussi que l'école ne lui fait plus peur. Sauf que...cette année, c'est la rentrée en 6° qui va précéder ses 10 ans.
Hâte et appréhension, fierté et stress, sentiments contradictoires qui accompagnent les grands changements.
Et plus de gros paquet après le gâteau. Une enveloppe. Des sous ? S'interroge Thomas.
Pas tout à fait.
« Bon pour un stage de voile de 5 jours »
Thomas écarquille les yeux de bonheur. Où, quand, comment ??
Ses parents répondent à toutes ses questions et Thomas ne compte plus les dodos mais les semaines avant le début du stage. 5 – 4 ….
Thomas enfile (enfin) la combinaison. Contact froid et désagréable. Puis le gilet de sauvetage qui lui donne une allure d'alien. Cela commence mal ; il faut pousser les Optimist dans l'eau, reliés les uns aux autres , il voit le fond, cela le rassure ; mais quand même, la houle secoue les coquilles de noix, et Thomas commence à regretter sa console, les parties de foot avec les copains. Le moniteur l'encourage...et détache les embarcations. Le jeune garçon maîtrise sa panique en se concentrant sur les conseils donnés. Et puis, la voile prend exactement le vent, doucement, tranquillement, instinctivement, Thomas ajuste, dirige la barre et sent le bateau glisser sur l'eau. Une sensation délicieuse, apaisante, d'équilibre entre lui, l'eau et le vent.

Et Thomas continuera son apprentissage de la vie, entouré, rassuré et encouragé pour avoir toujours le courage et l'envie d'avancer malgré ses peurs, ses appréhensions, en montagne, dans l'air, jusqu'au jour où….
5 – 4- 3 – 2 – 1 – Décollage….

Evaetjean
avatar 06/11/2017 @ 20:47:36
Jolie suite et chouette départ de ton texte initial ! 2 en 1 ! Bravo Marvic !!

SpaceCadet

avatar 07/11/2017 @ 04:37:44
J'ai cru un moment que tu faisais une fixette sur le prénom, mais... non, pas du tout! Une suite qui n'était pas donnée et que tu nous sers fort habilement en mode fictif tout en restant bien dans l'esprit du texte d'origine! Etonnant!

Pieronnelle

avatar 07/11/2017 @ 14:52:04
Oh joli Marvic ! Jouer sur le mot "équilibre", s'en servir pour l'intégrer dans son propre texte, c'est malin, plein d'imagination ! Et puis partir d'un texte généraliste pour en faire un personnalisé et tout à fait dans l'esprit c'est vraiment original et recherché. Tu fais de super décollages Marvic et dans de beaux vaisseaux :-) merci !

Martin1

avatar 08/11/2017 @ 23:32:26
Merci Marvic! Bonne idée de retomber sur tes pattes en usant de ton propre texte!

Guigomas
avatar 09/11/2017 @ 17:45:51
Très jolie pirouette Marvic, j'avais aimé ton premier texte qui m'a rappelé les grosses réunions de famille de mon enfance, ces 'cousinades' géantes à la champagne et cette double suite est très élégante.

Lobe
avatar 09/11/2017 @ 23:49:29
Une histoire d'apprentissages, où tu nous remémores que le nouveau n'est pas toujours une partie de plaisir au départ. Et effectivement, il faut faire la navigation, dans son ressenti et ses souvenirs, entre tout "l'inconfort" qu'il y a à se frotter à des situations non maîtrisées, et tout ce qu'elles recèlent de nouvelles sensations. Alors oui, équilibre, enthousiasme, et... peur au panier. Ça me fait du bien de lire ceci, surtout dit ainsi, sur les traces de cet attachant Thomas.

AmauryWatremez

avatar 10/11/2017 @ 09:56:05
Jolie narration de deux récits parallèles se rejoignant à la fin

Nathafi
avatar 11/11/2017 @ 09:50:37

Bien vu Marvic ! La tâche n'était pas aisée, c'est une belle idée de nous raconter quelques épisodes de la vie de Thomas ! Le vélo sans roulette, c'est toujours une grande aventure :-)
Tout cela servi avec l'émotion d'une maman et le regard bienveillant d'une instit'.
Viens te joindre à nous plus souvent !!!

Tistou 11/11/2017 @ 19:14:32
Quand 5-4-3-2-1 vient se joindre à des considérations beaucoup plus généralistes.
Marvic nous démontre qu'on peut toujours rebondir même derrière un texte qui laissait peu de place a priori à l'imagination. C'est très habilement pensé, finement réalisé. Ca m'a fait penser au Tistou de la "grande époque" (laquelle ?!) qui n'avait de cesse de détourner les contraintes pour prendre des contre-pieds (déformation rugbystique).
A relire les dernières phrases du texte initial de XooHooX mises en exergue en tête de ce texte, on réalise comnien on est en plein dedans.

"ce qui fait le savoir d'un homme ... c'est aussi bien les bonnes que les mauvaises expériences vécues !"

Si cette expérience pouvait donner à XooHooX l'dée qu'on peut passer par de la fiction pour faire passer des idées ... et faire la suite par exemple du texte de Nathafi !

Et pompon sur le bonnet Marvic en profite pour nous faire une suite, même pas déguisée, de son propre texte initial ! Très fort.

Marvic

avatar 17/11/2017 @ 11:46:14
Merci à tous pour vos commentaires élogieux !
Non, non, je ne fais pas de "fixette" sur Thomas :-)
D'ailleurs après la lecture de SpaceCadet, je me suis interrogée sur ce prénom dans ma vie privée. Personne si ce n'est un élève...qui était toujours dans la lune !!
Rebondir sur le texte de XooHoox ne m'a pas paru difficile puisqu'il laissait place à tous les possibles.
Et, oui, Nathafi, j'ai comme à mon habitude, utilisé mes souvenirs de maman et d'instit !
Sauf pour le stage de voile où je n'y connais rien, c'est juste l'observation fréquente de ces cours de voiles où les petits marins m'attendrissent.
Quant à me joindre à vous, oui, si c'est en différé (clin d'oeil à Tistou !)

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier