Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Chanson du jour

Veneziano
avatar 14/08/2016 @ 18:11:42
Voici Satory Pop Century, d'Etienne Daho :

https://www.youtube.com/watch?v=ga0Q4-X_Z9I

Tistou 26/08/2016 @ 14:28:19
L'imbécile, de Miossec
dans "La mélancolie"

Le temps d'une chanson tout est possible
Ne te moque pas de moi ne te trompe pas de cible
Si je te prends dans mes bras serait-il possible
Que tu ne me refuses pas, ai-je demandé l'impossible

Le temps d"une chanson on peut devenir inadmissible
Fracasser tous les lampions et en perdre l'équilibre
Le temps d'une chanson on peut commettre l'irréversible
Se retrouver la tête en bas et barboter dans le sordide

Le temps d'une chanson on peut devenir combustible
On peut même prendre feu pou devenir enfin crédible
Le temps d'une chanson tout est possible
On peut finir les bras en croix, on peut même croire en l'invisible

[Refrain]
C'est une chanson un peu fragile
Que j'ai écrite pour toi
Ne l'abandonne pas
C'est trop facile
C'est une chanson un peu débile
Pleine de tralala
Ne l'écrase pas
Je ne ferai plus l'imbécile

Le temps d'une chanson on peut demander l'impossible
Je ne suis quand même pas rat serais-je devenu si nuisible
Un animal qui ne sent pas bon pas vraiment comestible
Qui traînait dans les bas fonds, tu sais tu m'es irrésistible

[Refrain x2]
Je ne ferai plus l'imbécile

https://youtu.be/1KBNI1r6zr4

"C'est une chanson un peu fragile
Que j'ai écrite pour toi
Ne l'abandonne pas
C'est trop facile"
On ne t'abandonne pas, cher. On ne t'abandonne pas.

Tistou 23/09/2016 @ 23:02:21
Hypernuit, de Bertrand Belin
dans "Hypernuit"

Il entoure de la maison
Hypernuit hypernuit
Celui bien nommé la bête
Le mal grandi celui même
Il entoure de la maison hypernuit
Hypernuit
Celui bien nommé la bête
Celui qui
Buvait le lait au pis même
Celui-là même qui
Se souvient d’un jour derrière
Bien enfui
Bien qu’enfui
Il n’a rien oublié
Du jour entre tous cruel
Au bout duquel
Il a vu sa maison brûler
Puis tomber
Là il revient pour se venger
De tout un village
De tout un village
Hélas je suis là
Je suis là

Il entoure de la maison
Hypernuit hypernuit
Il n’a rien oublié
Du jour entre tous cruel
Au bout duquel
Tout est parti tout en fumée
Dans le ciel
Là il revient pour se venger
De tout un village
De tout un village
Hélas je suis là
Je suis là
On lui était tombé dessus
Hypernuit hypernuit
Et fait passer le goût des fleurs
Le goût des fleurs le goût des fleurs le goût des fleurs le goût des fleurs.

Glauque, oui, cette histoire ... normal qu'on ne voit rien. Hypernuit ! Mais il faut voir la bête en concert ...

Tistou 23/09/2016 @ 23:03:34
Hypernuit, de Bertrand Belin
dans "Hypernuit"

Il entoure de la maison
Hypernuit hypernuit
Celui bien nommé la bête
Le mal grandi celui même
Il entoure de la maison hypernuit
Hypernuit
Celui bien nommé la bête
Celui qui
Buvait le lait au pis même
Celui-là même qui
Se souvient d’un jour derrière
Bien enfui
Bien qu’enfui
Il n’a rien oublié
Du jour entre tous cruel
Au bout duquel
Il a vu sa maison brûler
Puis tomber
Là il revient pour se venger
De tout un village
De tout un village
Hélas je suis là
Je suis là

Il entoure de la maison
Hypernuit hypernuit
Il n’a rien oublié
Du jour entre tous cruel
Au bout duquel
Tout est parti tout en fumée
Dans le ciel
Là il revient pour se venger
De tout un village
De tout un village
Hélas je suis là
Je suis là
On lui était tombé dessus
Hypernuit hypernuit
Et fait passer le goût des fleurs
Le goût des fleurs le goût des fleurs le goût des fleurs le goût des fleurs.

Glauque, oui, cette histoire ... normal qu'on ne voit rien. Hypernuit ! Mais il faut voir la bête en concert ...

J'avais oublié le lien ...

https://youtu.be/bvpp6zASpbI

Tistou 01/10/2016 @ 17:16:44
Quelque part en France, de Luke
dans "Pornographie"

Tiens, ça fait plaisir de te voir
ça fait longtemps que t'es pas venu
Alors tu danses toujours avec les stars à Paris
Comment vont les trous du cul ?

Tu sais ici rien n'a changé tout est pareil qu'avant
Cryogénisés, on vit tous chez les morts vivants
On se fait tellement chier, ici c'est le pays de la rame, le pays sans arabe
Pour rallumer le feu on a voté pour la flamme, pour la femme
Mais on n'est plus des skinheads
On a laissé pousser nos cheveux
On est le premier parti de ceux qui s'emmerdent
On a poussé au milieu d'un centre commercial
Nourris à la pub et aux slogans du front national
Et puis la gauche et la droite nous ont tellement baisés
Qu'ils se sont barrés, le centre commercial a fermé, le FN est resté
On est la France invisible et la France de nulle part
On est la France indicible et la France du trop tard
Vous nous faites bien marrer avec votre main sur le cœur : Touche pas à mon pote
Mais nous on fait partie de la France qui est morte

[Refrain]
Quelque part en France
Ça pue la flamme, ça sent l'essence
Putain j'en ai mal au cœur
Ça pue la mort, ça sent la peur
Cher pays de mon enfance

On fait partie de cette France échangiste
Qui a échangé les vieux moches de droite contre les beaux gosses extrémistes
De la France qui a trop donné et qui voudrait reprendre
La France qui est à chier et que tu aimerais tellement comprendre
On fait partie de ceux qui ont été diabolisés qui sont maintenant divinisés
Galvanisés, qui font les kékés sur les marchés
La France de l'amour est dans le pré et de la haine et dans les urnes
Celle qui fait vingt-cinq pour cents les doigts dans le nez, ça fait mal aux burnes
La France des gros sabots et des croques-mitaines
Celle qui aimerait s'faire purifier par de jolies pluies diluviennes
On est la France qui n'aime pas trop les pédés
Font ce qu'ils veulent avec leur cul mais on va pas en plus les marier
On s'emmerde tellement qu'on fout notre merde à la gueule de l'époque
Comme un chien qui va voir son maître parce qu'il est si fier de sa crotte
On est la France des librairies qui ferment
On est la France des parkings qui ouvrent

[Refrain] (x2)
Quelque part en France
Ça pue la flamme, ça sent l'essence
Putain j'en ai mal au cœur
Ça pue la mort, ça sent la peur
Cher pays de mon enfance
Quelque part en France

Cher pays de mon enfance
Ça fait mal au coeur

https://youtu.be/edDWOGC5sAM

Il a le blues, Thomas Boulard, et pas qu'un peu. Ce CD tranche très nettement avec ses productions antérieures. Il se sent manifestement très mal et je ne sens pas d'espoir en lui au vu du concert d'hier "ça pue le mort, ça sent la peur".

Haut les coeurs !

Veneziano
avatar 08/10/2016 @ 18:13:18
Voici Parlons d'amour, d'Herbert Léonard :

https://www.youtube.com/watch?v=sFXSw4ltAJc

Veneziano
avatar 15/10/2016 @ 17:17:05
Voici Au bout de mes rêves, de Jean-Jacques Goldman :

https://www.youtube.com/watch?v=o3hX0DU1QoI

Veneziano
avatar 16/10/2016 @ 18:40:00
Voici Il me dit que je suis belle, composée par jean-Jacques Goldman et interprétée par Patricia Kaas :

https://www.youtube.com/watch?v=yOEXcfsDl6E

Veneziano
avatar 19/10/2016 @ 19:02:40
Voici Les Dessous chics, de Serge Gainsbourg, interprétés par Viktor Lazlo :

https://www.youtube.com/watch?v=tJ7W_IGXFNQ

Veneziano
avatar 20/10/2016 @ 19:43:21
Voici Le Lac, de Julien Doré :

https://www.youtube.com/watch?v=9UXSWGsjAUQ

Veneziano
avatar 21/10/2016 @ 17:52:25
Voici L'Anamour, de Serge Gainsbourg :

https://www.youtube.com/watch?v=yi-FZ37CLj0

Veneziano
avatar 22/10/2016 @ 18:47:24
Voici Musique, de France Gall :

https://www.youtube.com/watch?v=ELDrzy_cj6M

Veneziano
avatar 24/10/2016 @ 20:13:30
Voici Pour moi la vie va commencer, de Johnny Hallyday :

https://www.youtube.com/watch?v=kb-u6ypkYRk

Tistou 31/10/2016 @ 22:46:01
The Monsanto years, de Neil Young
dans "The Monsanto years"

You never know what the future holds in the shallow soil of Monsanto, Monsanto
On ne sait jamais ce que le futur couve sous la mince couche de terre de Monsanto, Monsanto.
The moon is full and the seeds are sown while the farmer toils for Monsanto, Monsanto
La lune est pleine et les graines sont semées tandis que le fermier tisse la toile de Monsanto, Monsanto.
When these seeds rise, they're ready for the pesticide.
Quand ces graines germent, elles sont prêtes pour les pesticides.
And Roundup comes and brings the poison tide of Monsanto, Monsanto
Et Roundup arrive avec la marée de poison de Monsanto, Monsanto.

The farmer knows he's got to grow what he can sell, Monsanto, Monsanto
Le fermier sait qu'il doit cultiver ce qu'il pourra vendre, Monsanto, Monsanto.
So he signs a deal for GMOs that makes life hell with Monsanto, Monsanto
Alors il signe un contrat d'OGMs qui fait de la vie un enfer avec Monsanto, Monsanto.
Every year he buys the patented seeds
Chaque année il rachète les semences brevetées
Poison-ready they're what the corporation needs, Monsanto
Poison-résistantes, c'est ça dont les entreprises ont besoin, Monsanto.

When you shop for your daily bread and walk the aisles of Safeway, Safeway
Quand tu achètes ton pain quotidien en avançant dans les allées sécurisées, sécurisées,
Find the package to catch your eye that makes you smile at Safeway, at Safeway
Trouve l'emballage qui attire ton regard et te fait sourire, sécurisé, sécurisé
Choose a picture of an old red barn on a field of green
Choisis l'image d'une vieille grange rouge sur un champ verdoyant
With the farmer and his wife and children to complete the scene at Safeway, at Safeway
Avec le fermier, sa femme et ses enfants pour finir le tableau sécurisé, sécurisé.

Dreams of the past come flooding back to the farmer's mind, his mother and father
Les rêves du passé resurgissent à l'esprit du fermier, sa mère, son père
Family seeds they used to save were gifts from God, not Monsanto, Monsanto
Les graines familiales qu'ils préservaient était un don de Dieu, pas de Monsanto, Monsanto.
Their own child grows ill near the poisoned crops
Leur propre enfant tombe malade à côté des cultures empoisonnées
While they work on, they can't find an easy way to stop, Monsanto, Monsanto
Tandis qu'ils continuent de travailler, sans savoir comment arrêter Monsanto, Monsanto.

Don't care now what the Bible said so long ago not Monsanto, Monsanto
Peu importe aujourd'hui ce qu'a dit la Bible il y a si longtemps, pas Monsanto, Monsanto
Give us this day our daily bread and let us not go with Monsanto, Monsanto
Donne nous aujourd'hui notre pain quotidien et ne nous soumet pas à Monsanto, Monsanto.
The seeds of life are not what they once were,
Les graines de vie ne sont plus ce qu'elles étaient,
Mother Nature and God don't own them anymore
Mère Nature et Dieu ne les possèdent plus désormais.

Il y a une tentative de traduction, intercalée. Pas de moi. Monsanto Years, et un nouveau CD revendicateur de Neil Young

https://youtu.be/LhuQXG1Vars

Veneziano
avatar 03/11/2016 @ 19:05:42
Voici Bébé comme la vie, de France Gall :

https://youtube.com/watch/…

Veneziano
avatar 09/11/2016 @ 20:07:06
Voici Seras-tu là, de Michel Berger :

https://www.youtube.com/watch?v=dtynruOfqwU

Veneziano
avatar 10/11/2016 @ 18:36:55
Voici Madame rêve, d'Alain Bashung :

https://youtube.com/watch/…

Veneziano
avatar 15/11/2016 @ 19:26:29
Voici C'est comme ça, des Rita Mitsouko :

https://youtube.com/watch/…

Veneziano
avatar 16/11/2016 @ 18:57:41
Voici Baby Lou, de Jane Birkin :

https://www.youtube.com/watch?v=UeFUyg9a9Gk

Tistou 28/11/2016 @ 23:00:45
Neige au soleil, de Bertrand Belin
dans "Hypernuit"

Je cours
Et toi tu cours devant
Je souffle
Je cours
Et toi tu cours devant

J’entends tu ris
Tu cours et tu ris
Comment peux-tu
Courir et rire autant

Tes pas se
Plaquent
Tapent battent
Comme le cœur de l’oiseau
Perdu sur le tarmac
En bas
De l’eau
Arrête la route
Tu ne peux pas aller plus loin qu’une route

Ton avance fond comme neige au soleil
Comme neige au soleil

Neige au soleil

Je jure qu’avant le soir je t’aurai touché la main
Avant le soir je t’aurai touché la main
Avant le soir je t’aurai touché la main
Méfie-toi
Tu n’en reviendras pas

Tu veux que je sois
Vif un puma
Tu veux que je lance
Mes hordes mon armée sur toi
En bas de l’eau arrête la route
Tu ne peux pas aller plus loin que cette route-là

Ton avance fond comme neige au soleil
Comme neige au soleil
Neige au soleil

Je jure qu’avant le soir je t’aurai touché la main
Avant le soir je t’aurai touché la main
Avant le soir je t’aurai touché la main
Méfie-toi
Tu n’en reviendras pas

https://youtu.be/wIswKmJfNlw

Il y a un ton, une atmosphère Bertrand Belin. A la fois douce, imprévisible et mystérieuse ...

Début Précédente Page 148 de 152 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier