Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux de Édith

Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux de Édith

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Blue Boy, le 3 mai 2024 (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 386 

Ma vie de pêcheur empêché

Edith Grattery, autrice-dessinatrice renommée, pense avoir eu une vie antérieure, et elle ne fut pas des plus faciles... Sans nous demander d’y croire, elle en a tiré un conte à la fois rugueux et délicat où chacun pourra décider ou pas d’en voir la magie…

L’histoire d’Edin, c’est un peu celle d’Edith…Ce jeune Suédois du XVIIIe siècle serait une ancienne incarnation de l’autrice, d’après une magnétiseuse que celle-ci aurait consultée pour des migraines chroniques… Tel est le point de départ de ce conte envoûtant qui nous fait voguer entre la Suède et la Normandie…

Premier titre des Editions Oxymore, créée par Mourad Boudjellal qui revient dans la BD après avoir renoncé à la politique et au sport, « Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle, coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux » de la talentueuse Edith, constitue une belle entrée en matière, avec un titre qui saura marquer les esprits par sa longueur, quand bien même il sera difficile à retenir… De plus, il se place sous la collection Noctambule, qui, tout comme Métamorphose, revient dans le giron d’Oxymore, après plus d’une décennie chez Delcourt depuis le rachat de Soleil, la maison fondée par l’homme d’affaires.

« Moi, Edin Björnsson… » nous plonge ainsi dans cette Scandinavie rurale du XVIIIe siècle, où les conditions de vie étaient difficiles, pour suivre le parcours d’ « Asticot », ce jeune garçon malingre à la destinée rocambolesque, pour qui tout avait plutôt mal commencé… Après avoir été témoin de la mort de son père, gravement blessé par un tourteau lâché par une mouette, le gamin dût travailler très tôt pour assurer la subsistance de sa mère à la santé fragile et de sa tante Tilda qui s’occupait du foyer. Engagé comme pêcheur alors qu’il rêvait d’étudier, le jeune Edin eut une vie aussi courte que mouvementée, comme le suggère assez bien ce titre en forme de condensé… jusqu’au « mari jaloux » qui constitue en fait le lien unissant Edith à son personnage, qu’il faudra chercher du côté de son « animal-totem », l’ours… Car en effet, ce récit intègre des éléments de chamanisme par le biais de la vieille guérisseuse du village, revêtue d’une peau d’ursidé, ce qui contribue largement au mystère du récit, charge au lecteur d’en raccorder les fils…

Une fois encore, le dessin d’Edith convainc par sa délicate simplicité et le rendu des atmosphères. Nous sommes littéralement immergés dans l’ambiance glaciale des contrées nordiques, qui dégagent une beauté à la fois rude et lumineuse, servie par une technique à l’aquarelle très maîtrisée et d’élégants clairs-obscurs qui sont un délice pour l’œil.

Derrière la narration bien construite, il serait sans doute vain d’y chercher un quelconque propos ou une morale de fable. « Moi, Edin Björnsson… » ne doit s’envisager que comme l’histoire extraordinaire d’un personnage ordinaire, dans un registre que l’on pourrait qualifier de « conte austère vaguement chamanique ». Si l'amateur de fantastique pourrait rester un brin frustré devant l’absence d’indices corroborant la vie antérieure de l’autrice, il devra se contenter de brefs propos en introduction : Edith nous rappelle, qu’avant d’être une prosélyte de ses propres croyances, elle est d’abord une « raconteuse en images » qui « laisse la porte entrouverte », et on ne saurait lui en vouloir ! Dès lors, il sera très facile de se laisser charmer par cet album à l’envoutante étrangeté, mais ne rentrant pas pour autant dans le genre fantastique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Moi, Edin Björnsson [Texte imprimé], pêcheur suédois au XVIIIe siècle, coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux un récit écrit et dessiné par Edith
    de Édith,
    Editions Oxymore / Noctambule (Toulon)
    ISBN : 9782385610135 ; 20,95 € ; 25/10/2023 ; 112 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moi, Edin Björnsson, pêcheur suédois au XVIIIe siècle coureur de jupons et assassiné par un mari jaloux".