Je te hais: Tu ne le sais pas encore, c'est tout de Nadine Redlich

Je te hais: Tu ne le sais pas encore, c'est tout de Nadine Redlich

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Blue Boy, le 18 mai 2023 (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans)
La note : 3 étoiles
Visites : 611 

L'amour, pas toujours

Quand un éditeur vous propose avec enthousiasme un objet en le comparant à un coup de poing dans le ventre, on est forcément intrigué. L’objet en question, petit livre de 60 pages au format miniature, semble pourtant insignifiant. On n’est pas sûr d’avoir vraiment affaire à une bande dessinée, et pourtant il s’agit bien d’ « une juxtaposition de dessins articulés en séquences narratives ».

La lecture ne prendra guère plus de deux minutes, on est donc loin du pavé immersif dans lequel tout bédéphile digne de ce nom adore se plonger. N’étant sans doute pas la bonne cible, on ne va donc pas s’étendre sur les qualités de ce micro-livre, qui d’ailleurs n’en comporte qu’assez peu. Mais que peut-on bien raconter en 60 petites vignettes ?

Dans un dessin enfantin très moche qui semble avoir été produit sur un coin de table, selon un parti pris totalement assumé (il y a même des ratures dans le texte, plus ou moins voulues), l’autrice évoque de façon aléatoire les déboires annoncés d’une relation amoureuse. On sent bien la volonté d’y mettre de l’humour– et heureusement parce qu’on n’est loin d’une glorification de la vie de couple, et la façon dont l’envisage Nadine Redlich est même carrément glauque. Elle en a tout à fait le droit, et d’ailleurs aujourd’hui qui peut encore s’illusionner sur la question, sauf à vivre dans un conte de fées ?

Pourtant, de crochet au menton on ne perçoit pas grand-chose, à peine une petite pichenette au coin de la joue. Le thème de la passion qui s’émousse au sein du couple, évoqué à l’envi dans la culture depuis que l’homme occidental a découvert l’amour libre, est traité ici de façon trash, avec un humour jouant sur le décalage entre le texte et l’image. Il y a bien quelques trouvailles, mais pas de quoi rire aux éclats, et n’est pas Reiser qui veut.

Cet ouvrage gadget est-il le résultat d’une soirée alcoolisée ? Ou juste un gag éditorial à ne pas prendre au sérieux ? Une idée-cadeau peut-être ? A votre amant, en guise de défi pour une Saint-Valentin originale ? A votre ennemi ou les deux en même temps ? Avec cet objet improbable, Nadine Redlich pensait-elle sérieusement lancer sa carrière dans la bande dessinée ? On peut en douter, tant cet assemblage de crobars semble anecdotique. Bref, tout cela fait beaucoup de questions…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Je te hais: Tu ne le sais pas encore, c'est tout

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Je te hais: Tu ne le sais pas encore, c'est tout".