Traque en deux temps de Michel Cherchi

Traque en deux temps de Michel Cherchi

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par CC.RIDER, le 1 avril 2021 (Inscrit le 31 octobre 2005, 63 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 307ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 779 

Espionnage et fantastique

En août 2018, au Nicaragua, Rob Sterling et Alex Garcia, tous deux agents de la CIA, tombent dans une embuscade. Leur guide Ramiro est abattu. Rob et Alex se réfugient dans une grotte où ils comptent défendre chèrement leur peau dans l’attente des secours. Mais un tir de roquette fait s’effondrer leur refuge sur eux. Une équipe, intervenue en hélico pour les sauver, arrive juste à temps pour les transférer en bien piteux état à l’hôpital militaire de Managua. Deux mois plus tard, Sterling se retrouve au quartier général de la CIA à Langley dans le bureau de Shaeffer, le directeur, qui lui annonce qu'Aljarith, le tueur à gages terroriste qu’il pourchasse depuis des années, vient enfin d’être abattu au Mozambique. Rob Sterling n’en croit rien. Un peu plus tard, son ami Yorell Lincoln, reporter du journal « The Independent », l’informe que différents phénomènes paranormaux se dérouleraient autour du siège de la NASA. Ils décident de se rendre sur les lieux. Ils y rencontrent le professeur Evrett, prix Nobel de physique, qui leur explique que ce dont ils ont été témoins est une sorte de fracture dans le continuum espace-temps, ce qui expliquerait la facilité avec laquelle Aljarith parvient toujours à s’échapper une fois ses crimes accomplis…
« Traque en deux temps » se présente comme un roman d’espionnage avec un important volet fantastique. Toute l’intrigue, assez simple au demeurant, repose sur le va-et-vient entre deux mondes, celui de maintenant et celui à venir, 91 ans plus tard. Pas mal apparenté aux agents secrets bien connus comme James Bond ou OSS 117, le héros est un superman chevaleresque, mais sans grande épaisseur romanesque ni véritable humanité. Quelques petites manies, quelques lubies ou quelques hobbies originaux les lui auraient procuré. Le style est simple, efficace et agréable à lire. La preuve, le livre se lit en une journée, tellement le lecteur n’a pas envie de le quitter même s'il a parfois l’impression de lire une BD ou d’être pris dans un jeu vidéo plein de péripéties et de rebondissements. Ouvrage de détente et de divertissement agréable et détendant, bien qu’entaché que quelques coquilles, anglicismes (ou américanismes) et autres erreurs grammaticales ou lexicales qui auraient dû être corrigées.

Message de la modération : AMH communication n'est pas un éditeur mais un "Conseil en relations publiques et communication"

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un agréable mélange polar - espionnage - science-fiction

7 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans) - 4 mai 2021

Un habile mélange des genres où polar, espionnage et science-fiction tissent une trame nous faisant voyager dans le temps et l'espace.
L'auteur sait distiller les rebondissements avec des personnages bien marqués.
De beaux passages d'écriture mais à d'autres moments cette derrière est parfois heurtée par, ce qu'il me semble, une rédaction pas assez travaillée.Peut-être une volonté de l'auteur pour donner un rythme soutenu . Pour ma part, cela n'a pas fonctionné.
A noter des fautes d'orthographe et de cohérences/concordances de conjugaison.
L'ensemble reste cependant positif et offre un agréable moment de lecture.

*************************************************************************

Une intrigue policière, bien menée, aux rebondissements multiples.
Un angle roman d'espionnage qui n'est pas à négliger.
Un contexte science-fiction à prendre en compte au moment de choisir cette lecture. Si on aime les relations spatio temporelle, pas de problème, confirmez votre choix. Si ce type de contexte vous hérisse, passez votre chemin.
Il n'est nullement question de fantasy ni de surnaturel mais bien de science-fiction.
Pour ma part, si science-fiction et polar font partie de ce que j'aime, je suis moins adepte de l'espionnage mais ici l'auteur a habilement mélangé les trois ingrédients pour nous proposer un récit qui soutient l'intérêt du lecteur.
Comme à l'habitude, certains diront qu'à la quatrième page, (voire même avant d'avoir ouvert le livre !) ils ont trouvé le déroulement de l'énigme. A ceux-là, je leur suggère de se pencher sur les faits divers et d'apporter leur aide pour la résolution.
Comme dans toute histoire il faut se laisser entraîner par le récit. En ce qui me concerne, si j'ai subodoré certains événements, ce n'était guère que quelques pages avant leur survenue.
J'ai pris plaisir à suivre ces personnages plutôt bien définis dans leurs comportements, aspirations, aptitudes.

Je suis d'un tout autre avis en ce qui concerne l'écriture.
Ce point n'est pas ce que je rechercher en premier ne lisant, l'écriture, à mes yeux est un support, un outil pour le narrateur. Lorsqu'elle se fait oublier, c'est pour moi le signe d'une bonne utilisation de l'outil. Lorsqu'elle est recherchée, touchante, cela ajoute un plus. Lorsqu'elle heurte la lecture, casse le rythme c'est un moins et c'est malheureusement ce que j'ai ressenti aux cours de passages.
On rencontre des fautes d'orthographe grammaticale (plusieurs "er" au lieu de "é", accord de verbe au singulier pour un sujet pluriel). Quelques erreurs de temps émaillent le récit (conditionnel au lieu de futur, passage du présent au passé, utilisation à contre emploi de la voix passive...).

A un autre endroit, c'est un changement de positionnement du personnage principal : d'acteur il devient narrateur en parlant à la troisième personne, comme si l'on avait une note de bas de page. Cela s'inscrit dans le même paragraphe.

Plusieurs autres passages de ce type parsèment les pages. Ce ne sont que quelques passages qui agacent et ne suffisent pas à condamner le roman.
J'attribuerais plutôt ces maladresses à une relecture insuffisante.
Ce qui est plus ennuyeux sont les passages relativement nombreux où l'auteur use et abuse de la troisième personne "il" donnant le sentiment d'un écrit scolaire. Est-ce un premier jet qui n'a pas été repris ? Est-ce un effet de style voulu ? Je n'ai pas accroché.
Ceci est d'autant plus agaçant que l'on a aussi de très beaux passages illustrant les qualités d'écriture de l'auteur.

En conclusion, un livre qui nous entraîne dans l'aventure mais où l'écriture inégale crée des à-coups.
Je lirais volontiers un autre ouvrage de cet auteur.

Forums: Traque en deux temps

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Traque en deux temps 1 Jason Statatam 6 avril 2021 @ 13:51

Autres discussion autour de Traque en deux temps »