Anatomie comparée des espèces imaginaires : De Chewbacca à Totoro de Sébastien Steyer, Arnaud Rafaelian (Dessin)

Anatomie comparée des espèces imaginaires : De Chewbacca à Totoro de Sébastien Steyer, Arnaud Rafaelian (Dessin)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Scientifiques

Critiqué par Fanou03, le 30 septembre 2020 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 45 ans)
La note : 6 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 642 

A quoi servent les oreilles pointues du Docteur Spock ?

Roland Lehoucq, depuis Faire des sciences avec Star Wars, a fait beaucoup d’émules en matière de vulgarisation scientifique se basant sur la culture de l’imaginaire. Preuve en est cette Anatomie comparées des espèces imaginaires plutôt alléchant et que j’étais donc impatient de découvrir.

Jean-Sébastien Steyer, paléontologue des son état et auteur de cet ouvrage, y fait la description de dix bestioles et autres anthropomorphes issues de la culture populaire ou même de la mythologie pour nous parler classification et phylogénie ainsi que nous faire réfléchir sur les éventuelles explications physiologiques de leurs pouvoirs ou de leur mode de vie. Les espèces choisies, classées par genre (science-fiction, super-héros, fantasy, bande-dessinées), sont illustrées, avec plus ou moins de bonheur, par des crayonnés façon « carnet de naturaliste ». Il faut avouer en tout cas que ceux consacrée à Totoro et ornant la couverture du livre, sont particulièrement croustillants et jubilatoires !

Je suis moyennement enthousiasme concernant le contenu de l’ouvrage lui-même, notamment si je le compare à l’effet que m’avait fait l’opuscule de Roland Lehoucq concernant La Guerre des Étoiles. J’ai eu beaucoup de peine à savoir pourquoi. Jean-Sébastien Steyer en effet propose une approche à la fois très ludique et très précise en ce qui concerne les éléments scientifiques, ce qui avait tout pour me plaire. A la réflexion je me dis que la cause en est peut-être que les Sciences Naturelles étant un domaine que je connais mieux que la physique, je n’y ai pas appris énormément de chose finalement. J'y vois aussi une autre raison: là où Roland Lehoucq savait mener ses chroniques comme une enquête scientifique, Jean-Sébastien Steyer se contente peut-être trop d’une narration descriptive qui manque décidément d’un peu de saveur à mon goût.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Anatomie comparée des espèces imaginaires : De Chewbacca à Totoro