L'ordre du temps de Carlo Rovelli

L'ordre du temps de Carlo Rovelli
(L'ordine del tempo)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Scientifiques

Critiqué par Cédelor, le 14 octobre 2019 (Paris, Inscrit le 5 février 2010, 49 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 010ème position).
Visites : 1 306 

Qu'est-ce que le Temps ?

Je suis tombé un jour sur un livre en présentoir, dans une médiathèque, qui m’intrigué par son titre, « L’ordre du temps ». Après un rapide coup d’œil sur la présentation en 4ème de couverture, je me dis « je le prends », alors qu’il n’était pas prévu que je prenne un livre dans cette médiathèque, ayant déjà un autre livre en cours. Mais bon, j’étais un peu dans une période d’interrogations « métaphysique », on va dire. Et ce livre, avec son thème du temps, se raccordait bien à mon état d’esprit d’alors !

L’auteur de ce livre, Carlo Rovelli, est un scientifique, un physicien, et nous propose, avec ce livre de vulgarisation, de nous faire comprendre la nature du Temps, ou plus précisément, de nous expliquer le cheminement de la compréhension humaine du temps à travers les siècles jusqu’à aujourd’hui, jusque dans les théories physiques les plus avancés. Ainsi présenté, cela m’a semblé très intéressant. Et de fait, à sa lecture, cela s’est bien relevé tel, jusqu’à un certain point.

Ce livre pose la question : qu’est-ce que le temps ? L’auteur nous présente d’abord la conception courante du temps que nous avons tous, un passé, un présent et un futur. Il s’avère que cette conception habituelle est erronée, pour ne pas dire fausse. Carlo Rovelli, avec l’apport de la science moderne nous le démontre, ce qui est troublant et m’a troublé effectivement ! Ensuite, l’auteur nous présente plusieurs scientifiques à travers les âges, dont les 3 géants, Aristote, Newton et Einstein et les avancées que chacun d’eux a impulsé dans notre conception commune du temps, et là encore on comprend et on découvre bien des choses sur le Temps !

C’est après que ça gâte un peu, quand on commence à entrer dans les théories modernes du Temps. Là, je trouve que l’auteur n’a pas été assez explicite, assez clair, n’a pas su se mettre suffisamment au niveau du lecteur moyen (dont j’en suis un représentant tout à fait respectable !) pour lui permettre de vraiment bien appréhender les évolutions et les découvertes de la physique moderne sur le Temps. Je me suis accroché, mais n’a pu m’empêcher de me sentir largué sur plusieurs passages. Quand on n’est pas soi-même scientifique, il est difficile de bien tout comprendre et de se faire une image nette de ces théories dans sa tête.

Pour finir, l’auteur dépassent ces théories actuelles et s’appuie dessus pour nous présenter ses réflexions et prospectives personnelles sur la nature du Temps, dont il dit lui-même qu’on ne peut être sûr totalement de leurs réalités, mais qu’il ne pensait pas se tromper. Pour ma part, elles me sont apparues compréhensibles et séduisantes mais je ne puis les juger ni dans un sens ni dans l’autre.

Au final, j’ai appris bien des choses qui ont fait évoluer ma vision du temps, mais n’ai pu aller au-delà d’une certaine compréhension que le livre se proposait de m’emmener. J’ai donc des connaissances supplémentaires mais rien qui bouleverse fondamentalement mon rapport personnel au temps que je vis, dans lequel je vis, et qui passe intimement. Je sais désormais que l’écoulement du temps n’est pas uniforme partout et diffère selon l’altitude, l’endroit et la vitesse de déplacement, et qu’au niveau subatomique, le temps n’existe pas, plus exactement qu’il n’a ni passé ni futur. Et pourtant, je reste le même moi, pris dans le temps de l’existence dont mon propre corps est la mesure et que mon esprit mesure !

Le Temps, un sujet difficile, bien moins simple qu’il n’y parait de prime abord, et tout à fait fascinant. Carlo Rovelli aura réussi la vulgarisation de sa première partie de son ouvrage, consacré aux découvertes du passé. Ensuite, pour la seconde partie, où on entre dans le détail de l’état actuel des connaissances, la vulgarisation se révèle un peu trop ardue. Et la conclusion est plus personnelle que scientifique. Après tout, ça reste une affaire de goût, et surtout de connaissance. L’évaluation de cet ouvrage dépend de ce qu’on vient y chercher et de son niveau personnel en science. Pour ma part, ce fut une lecture enrichissante, quoique pas totalement aboutie, et elle m’aura fait voyager dans le temps… Allez, je lui mets une bonne note !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A la porte du mystère

10 étoiles

Critique de Colen8 (, Inscrite le 9 décembre 2014, 79 ans) - 19 août 2020

Sans rien perdre de ce qui faisait l’attrait de son précédent opuscule(1) Carlo Rovelli expose ici une partie de ses recherches théoriques sur la gravité quantique. Au-delà de ses travaux et des dernières données scientifiques admises il avance ses propres spéculations sur la nature du temps, mystère immémorial qui n’a cessé d’inspirer les artistes musiciens et poètes, les philosophes et les savants.
Penser le temps comme une chose simple, uniforme, ordonnée, comme la succession immuable du passé, du présent, du futur s’est révélé faux. Le temps perçu par les sens, mesuré par les horloges est illusion en dehors du lieu où la mesure est faite. Einstein a ébranlé le puissant édifice élaboré par Newton et ses successeurs, la mécanique quantique a fait le reste.
L’espace-temps est un champ gravitationnel ni absolu, ni universel, ni fixe mais entièrement dynamique. En constante interaction avec d’autres champs, il fluctue, se tord, fragmente le temps perçu en autant de temps propres, et déforme la géométrie de l’espace. Le monde doit être compris comme un réseau d’événements entretenant des relations complexes non ordonnées tout en étant soumis à la loi de l’entropie.
Entre dans la danse le cerveau source de l’identité individuelle dont le câblage cérébral génère l’intuition, la mémoire, par conséquent la capacité d’anticipation… « Parce que le temps n’est autre qu’une fragile structure du monde, une fluctuation éphémère dans le devenir du monde qui a la caractéristique de donner origine à ce que nous sommes : des êtres faits de temps » (p. 217).
(1) Sept brèves leçons de Physique https://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/47725

Forums: L'ordre du temps

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'ordre du temps".