Il s'appelait Ptirou de Yves Sente (Scénario), Laurent Verron (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hervé28, le 7 janvier 2018 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 49 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 317ème position).
Visites : 741 

Un album nostalgique et réussi.

Avant tout, je dois préciser que j’ai abandonné la lecture des " Spirou et Fantasio" depuis quelques années. Bien sûr, je m’étais rué dès leur sortie vers les albums "Une aventure de Spirou vu par… ", mais quelle déception ! Les repreneurs, pourtant reconnus, comme Vehlmann, Frank Legall ou Yoann ou encore Fabrice Tarrin n’ont pas réussi à me convaincre. Pire, j’ai revendu toute cette collection, à deux exceptions près : le formidable " le journal d’un ingénu" d’Emile Bravo , et " le groom Vert- de- Gris " (malgré quelques maladresses) de Yann & Schwartz. Depuis, j’évite tout achat de la série " Spirou" depuis la désastreuse reprise de Morvan & Munuera (j’ai également revendu les albums de cette période) ou de ses déclinaisons.
Difficile en effet de succéder à Franquin, même si la période Fournier était plaisante, et si Tom & Janry avaient réalisé de très bons albums, sans oublier Nic & Cauvin, qui rétrospectivement, nous avaient offert des histoires correctes. Dommage que Chaland n’ait pas continué sa propre version, qui ravivait les nostalgiques des premières aventures de Spirou et Fantasio.
Nostalgie justement, c’est sur cette vague que navigue " Il s’appelait Ptirou " de Verron et Yves Sente. Tout d’abord, c’est le côté " rétro " du dessin qui m’a attiré. N’ayant pas lu les autres albums de Laurent Verron, ce fut une belle découverte.

Côté scénario, Yves Sente, si souvent décrié, notamment sur sa reprise de " Thorgal " et de certains " Blake et Mortimer ", s’en sort ici magistralement. En débutant l’histoire à la manière des . "belles histoires de l’oncle Paul", que je lisais dans ma jeunesse dans les périodiques conservés par mon père, il fait un beau cadeau aux nostalgiques du journal. Pari risqué mais pari réussi, au delà même de mes espérances.
Le scénario repose sur plusieurs intrigues sur fond de début de récession de l’année 1929, le tout pendant une traversée transatlantique. On retrouve de l’aventure, du suspense, des clins d’œil appuyés (avec Robert Velter), un début de romance le tout sur un ton mélodramatique assez inattendu pour une aventure évoquant " Spirou ".
Car cet album n’est pas une histoire de " Spirou", une de plus, mais un véritable hommage au personnage, à sa genèse, et à son créateur, Rob- Vel.
Très bel album qui me réconcilie enfin avec le personnage.

A lire d’urgence.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

J'ai beaucoup apprécié !

9 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 62 ans) - 8 janvier 2018

En fait, avec Yves Sente et Laurent Verron, tout commence comme dans Le journal Spirou quand l’Oncle Paul racontait une histoire. Cette vieille série – elle est née en 1951 – est remise au goût du jour… L’oncle Paul arrive dans sa famille pour le réveillon de Noël et il va raconter à ses trois neveux la véritable histoire de Spirou, Il s’appelait Ptirou !

L’histoire est peut-être véridique, peut-être romancée… mais qu’importe puisqu’elle explique comment Robert Velter – Rob-Vel de son nom d’auteur – a pris confiance en lui, est devenu l’assistant de l’auteur américain Martin Branner et d’où il a pris son inspiration pour créer ce fameux Spirou !

Pour cela Yves Sente et Laurent Verron nous racontent la dure vie de la jeune Juliette Sainteloi, certes filles du directeur général de la Compagnie générale transatlantique, mais orpheline de mère et cardiaque ; ils nous content aussi la cruauté du destin qui suite à une chute en plein spectacle circassien prive le jeune acrobate Ptirou de sa mère… Il ne fallait plus qu’une chose, que ces deux âmes se croisent et ce sera fait en plein Atlantique lors d’évènements tragiques…

Les deux auteurs nous livrent là une très belle histoire crédible, agréable à lire et destinée à toute la famille, à commencer par ceux qui adorent Spirou !

Forums: Il s'appelait Ptirou

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Il s'appelait Ptirou".