Les marionnettes de l'ombre de Orson Scott Card

Les marionnettes de l'ombre de Orson Scott Card
( Shadow puppets)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Jeparo, le 8 mai 2004 (Bruxelles, Inscrit le 26 mars 2004, 54 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (46 720ème position).
Visites : 2 576  (depuis Novembre 2007)

Et de sept...

Ce qui est vraiment admirable chez Orson Scott Card, c'est la manière dont ses très longs dialogues sont construits. Il fait un ouvrage de maçon : brique par brique, il y édifie ses raisonnements souvent complexes, ce qui est le cas cette fois encore puisqu'il aborde à nouveau le sujet de la tactique guerrière (entre autres).
Ses "marionnettes"sont, après les quatre Ender, le troisième volet de la saga qui conte l'histoire de Bean, l'ombre d'Ender. Réutilisant plusieurs enfants de l'école de guerre, Card imagine que l'hégémon délivre Achille, le psychopathe le plus dangereux et le plus intelligent de la planète, des mains des Chinois pour l'amener au Brésil à ses côtés et le surveiller de très près. C'est sans compter qu'Achille l'a peut-être déjà piégé avant même de le rejoindre. Toutes les figures connues de la saga en subiront les conséquences : n'auront plus qu'à fuir Bean et Petra, désormais en couple (leur future progéniture en éprouvette bientôt kidnappée), les parents d'Ender, l'hégémon lui-même...
Nous ne sommes pas là devant le meilleur Card dont l'imagination nous a autrefois bien plus enflammés : je pense aux trois premiers Ender, à la saga d'Alvin le faiseur ou encore à la Terre des Origines. Même si ses intrigues nous embarquent dans des arguties pointues, elles sont en même temps un peu lassantes par leur côté "je te piège-tu me pièges- qui de nous deux sera le plus parano?"
On annonce que dans un petit mois paraîtra le VIème tome de la saga Alvin en français : Card ne m'a jamais déçu dans cette saga-là. Attendons voir...
Et pour ceux qui n'ont jamais lu de S-F ou ne l'ont jamais appréciée, allez (re)faire un test avec la Stratégie Ender (le tout premier de la série) : fouillé, intelligent à souhait (la correspondance politique m'avait soufflé) et LE coup de théâtre final le plus étourdissant qu'il m'ait été donné de lire. J'en ai converti plus d'un (et plus d'une) à la science-fiction grâce à ce roman. La Voix des Morts, la suite, vous racontera le plus beau meurtre de la littérature S-F, je n'en dis pas plus...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Aïe aïe aïe

4 étoiles

Critique de Enn0 (, Inscrit le 14 août 2009, 46 ans) - 30 septembre 2009

J'ai acheté ce tome plus par automatisme que par envie. Il faut dire que les deux premiers tomes de ce spin-off du cyle d'Ender ne m'avaient pas emballé, mais comme j'aime cet auteur au delà du raisonnable, je me suis lancé.
J'aurais mieux fait de m'abstenir car je n'ai pas pu le terminer tellement il m'a été impossible de rentrer dans cette histoire. Aucun élément accrocheur, aucune nouvelle piste ou nouvelle direction donnée à l'histoire. Malgré des dialogues toujours aussi bien écrits, et des personnages que j'ai pu apprécié (la stratégie Ender), aucune envie de continuer. Le retour du retour d'Achille, la pseudo romance de Petra et Bean, l'insupportable Peter dont on se demande comment il a pu influencer qui que ce soit dans le passé. Cette histoire d'enfants géniaux ne prend plus.

Le prochain Orson Scott Card sera acheté après lecture des critiques en ce qui me concerne !

Voilà donc, pas vraiment une critique car je n'ai lu que 100 pages, mais je voulais vous faire part de mon immense déception.

Forums: Les marionnettes de l'ombre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les marionnettes de l'ombre".