Sylvain et Sylvette, Tome 9 : Le grenier de Sylvain et Sylvette - le sanglier entre en scène de Maurice Cuvilier

Sylvain et Sylvette, Tome 9 : Le grenier de Sylvain et Sylvette - le sanglier entre en scène de Maurice Cuvilier

Catégorie(s) : Enfants => 4-6 ans , Enfants => 7-9 ans , Bande dessinée => Enfants

Critiqué par JulesRomans, le 23 mai 2014 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 66 ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 172 

Cochon de sanglier!

La série "Sylvain et Sylvette" apparaît durant la Seconde Guerre mondiale, sous la plume de M. Cuvillier. Les deux jeunes héros sont aux prises avec des animaux qui veulent les manger. Donc contrairement aux albums de la série aseptisés et politiquement corrects (mais fantasmatiquement insipides) de Pesch, une part de l'esprit de ce qui a fait le succès de la série est là. De plus ici les animaux sont menacés d'être noyés ou reçoivent des coups de fusils ainsi que des coups de hache. De la forêt les deux petits héros ramènent lapins et oiseaux tués par un chasseur maladroit (il visait le loup et le renard), et ils sont très heureux de leur découverte. Toutefois ce sont le loup et le renard qui les mangeront, puisqu'ils les déroberont à Sylvain et Sylvette. Ce qui fera dire à Sylvain:

«Un potage aux herbes au lieu d'un civet!... Ce n'est pas drôle! »

Les deux premiers ennemis sont évidemment le loup et le renard et ce n'est que dans "Fripounet et Marisette, Voix de l'Ouest" qu'apparaît début 1946 le sanglier. L'arrivée du quatrième compère l'ours sera plus tardive et Pesch lui donnera un caractère ambigu. Les ruses ou les méchancetés des compères ont une fin qui renvoie à l'esprit des Pieds-Nickelés puisque Sylvain (plus que sa soeur d'ailleurs) retourne contre eux les idées du renard et du loup. Ainsi cet album débute par une méchanceté du renard qui salit les draps, mais le loup qui veut l'imiter se retrouve prisonnier d'un piège fabriqué par Sylvain. D'ailleurs une seconde raison du succès est la méchanceté des personnages, les enfants apprécient beaucoup de voir les compères réaliser certaines bêtises qu'ils ont faites ou voudraient réaliser.

L'oiseau Cui-cui tient une place très importante dans cet album puisque c'est lui qui réussit à vaincre une des attaques du sanglier contre les deux petits héros en enflammant la queue de l'agresseur. La chèvre apparaît également dans de nombreuses cases. Cet album présente donc un tournant dans les aventures de "Sylvain et Sylvette" et il se termine devant la nécessité de sortir la chèvre d'un îlot où elle s'est réfugiée, après que le sanglier l'ait projetée dans la rivière.

La mise en page est assez monotone, on a souvent trois bandes composées de trois vignettes, aucune ambiguïté d'ordre de lecture des cases ne devrait se faire jour chez les jeunes lecteurs, quelques onomatopées et symboles graphiques (aisément compréhensibles) sont présents. L'intrigue est très bien construite, les séquences s'enchaînent merveilleusement entre elles et des pauses dans l'action sont habilement introduites. L'univers de "Sylvain et Sylvette" appartient au patrimoine de la bande dessinée francophone de jeunesse et l'on sait que chez les 6/8 ans on s'arrache les albums de cette série lorsque l'on en trouve dans les bibliothèques. Face à des enfants non-lecteurs, l'adulte pourra initier à l'ordre de lecture des vignettes et inviter l'enfant à émettre des hypothèses de sens face au contenu du dessin. Il pourra, s'il va démarrer la lecture, lui faire repérer les mots Sylvain et Sylvette et l'inciter à les distinguer l'un de l'autre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sylvain et Sylvette, Tome 9 : Le grenier de Sylvain et Sylvette - le sanglier entre en scène