Bazaar de Stephen King

Bazaar de Stephen King
( Needful things)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Pendragon, le 20 décembre 2002 (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 53 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 18 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 198ème position).
Visites : 10 521  (depuis Novembre 2007)

... ou l'âme humaine décortiquée !

La chanson est connue, il faut de temps en temps lire un petit roman de derrière les fagots qui ne prend pas trop la tête et qui nous permet ensuite de nous replonger avec délectation dans un McCarthy ou autre. Oui, mais seulement voilà, quand on se plonge dans un King, on ne sait jamais sur quoi on va tomber…
Bazaar ! Bazaar est l’histoire de l’anéantissement d'une ville, une éradication quasi complète de sa population ou, à tout le moins, de la perte totale de son âme !
Un matin d'octobre, un nouveau commerçant vient s’installer dans la rue principale. Il vend de tout ! Et plus spécialement ce dont VOUS avez besoin ! Ses prix ne sont pas élevés, il ne vous demande que quelques dollars, jamais plus que ce que vous pouvez payer et… un petit service, une petite blague à jouer à l'un de vos voisins. Et ainsi, de fil en aiguille, il monte les uns contre les autres. Il est clair que la victime de la blague cherche à se venger, tout en soupçonnant l’un mais en se trompant d'ennemi. Et les blagues sont de moins en moins innocentes…
Bien sûr l'âme humaine est mauvaise, mais comment une population entière peut-elle s'y laisser prendre ? Leland Gaunt, tel est son nom, est un peu manipulateur, un peu hypnotiseur et un peu… pas tout à fait humain…
King nous offre ici un tableau quasi parfait des travers de l’homme, de toutes ses petites rancunes qu'il garde par-devers lui et qui finissent par ressortir, par toutes ses petites haines et jalousies, les envies non comblées, les frustrations. Tout ce qui est noir et qui pourrit notre cœur et qui ne demande qu’à ressortir à la première titillation du bon catalyseur…
Un très bon King, noir à souhait, mais tellement fin.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un Bazaar savamment construit

8 étoiles

Critique de Botchman (, Inscrit le 23 août 2009, 51 ans) - 4 janvier 2015

J'ai découvert Stephen King sur le tard mais plus je découvre son oeuvre et plus je me dis que son immense succès est mérité. Les quelques livres, certes sélectionnés, que j'ai lu de lui reviennent souvent dans mes pensées.

Bazaar ne fait pas exception. Sa construction est magistrale. Si le déroulement de l'histoire apparaît lent voire un peu long c'est pour mieux servir le récit.

Pour ceux qui hésitent, les quasiment 900 pages à lire méritent l'investissement !

le diable arrive

10 étoiles

Critique de Yoshiki (, Inscrit le 8 novembre 2011, 34 ans) - 6 mai 2012

le livre commence avec des commérages de village très drôles j'adore le petit garçon bryan qui fantasme sur sa maitresse, et plein d'autres détails assez rigolos quand soudain arrive un brocanteur qui leur offre l'objet de leur rêves en échange de services qui semblent minime pour l'acheteur mais en réalité les acheteurs vont provoquer petit à petit une atroce pagaille, qui va se transformer en émeute civile. Jubilant, machiavélique, un bon Stephen king.

Le chuchoteur fantastique...

10 étoiles

Critique de Christophe30 (Bruxelles, Inscrit le 25 janvier 2009, 48 ans) - 1 août 2011

Les premiers mots qui me viennent à l’esprit, après la lecture de ce qui est incontestablement une œuvre d’art, titrée « Bazaar » en 1991, de l’incontournable et talentueux Stephen King ; c’est colossal. Du point de vue de l’écriture sous forme de commérage de grand-mère qui se pavane en terrasse. Un quotidien mignon, trop tranquille qui suffit à anesthésier la populace sous une chaleur du Main à Castle Rock se voit subrepticement transformé par l’ouverture imminente d’un magasin de brocanteur, un coin à brol dont la façade charmante suscite la curiosité des habitants du coin… L’animation des vacances. La suite sans vouloir dévoiler comme à mon habitude le déroulement de l’intrigue, sans en apprendre une exclusivité sur le genre du maître pour les lecteurs avertis fervent admirateur du king, tend vers un chaos malignement bien agencé et sans retour possible en arrière. C’est le chuchoteur de Donato Carrisi version king avec quelques années d’avances. C’est bien ça une histoire excellente d’un chuchoteur fantastique. Un être démoniaque par l’intermédiaire de sa connaissance des désirs cachés, des caprices ou des plus profonds souvenirs douloureux ou joyeux des habitants de Castel Rock provoque un enchaînement de règlements de compte. Il jette les dés et la ville respire le mal. Le tout devient au final un vaste « meurtre en série », orchestré dans le but de raser une ville et de se nourrir des âmes qui l’occupaient.

Zizanie

8 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 54 ans) - 5 décembre 2010

Comme bon nombre de romans de Stephen King, "Bazaar" commence en douceur. Les habitants de Castle Rock sont attirés par un nouveau magasin, le "Bazaar des rêves" qui vient d'ouvrir. Un par un, ils finissent par acheter un objet quelconque, vraiment pas cher, avec la promesse de jouer un tour à quelqu'un. Les achats réveillent les pires instincts chez les habitants : l'avidité, la superstition, l’égoïsme pour déboucher sur l'horreur et une confrontation finale explosive avec le mal. Il s'agit d'un très bon Stephen King.

Epoustouflant...

9 étoiles

Critique de Alex13 (Istres, Inscrit le 8 octobre 2008, 28 ans) - 30 mai 2009

J'ai été complètement entrainé par ce livre :

-la paranoïa des personnages entrainant la vengeance
-la fin complètement démente

Il est peut-être parfois répétitif et un peu long (à cause des messages).

Je mettrai une très bonne note.

La manipulation d'un seul homme sur toute une ville... pas mal

7 étoiles

Critique de Martin.45 (, Inscrit le 24 janvier 2009, 33 ans) - 14 février 2009

Un des Stephen King les plus déjantés : un marchand, Lelaund Gaunt, qui semble d'abord ordinaire s'amuse à demander des services bien particuliers à ses clients en échange de ses biens vendus afin de créer un véritable bordel dans la ville.

Si l'histoire met un peu de temps à démarrer avec la traditionnelle présentation des personnages un peu longuette propre à Stephen King, ça devient vraiment génial quand les habitants, manipulés par le machiavélique Lelaund Gaunt commencent à entrer en conflit sans se douter de leur manipulation. Sympathique !

moyen....

5 étoiles

Critique de Adrien34 (, Inscrit le 18 janvier 2009, 34 ans) - 18 janvier 2009

Etant moi-même fan de Stephen King, je me suis lancé dans la lecture de cet imposant roman mais le résultat n'a pas du tout été à la hauteur de mes espérances. Le rythme est vraiment lent et l'histoire et les rebondissements tardent à arriver. Malgré un sujet au premier abord intéressant, King n'arrive pas à mettre du "peps" dans cette histoire et il faudra du courage pour arriver au bout ce livre.

Bien

7 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 41 ans) - 14 janvier 2009

Pas le meilleur, mais vraiment bien, j'ai beaucoup apprécié de King-là. Ce n'est pas toujours du plus intéressant, ça s'enlise un peu dans sa seconde partie, mais ça reste cependant, selon moi, meilleur que, par exemple, "Cujo" ou "Les Tommyknockers".

Acheter pour mieux se lamenter

9 étoiles

Critique de Chéry (Québec, Inscrite le 27 août 2006, 45 ans) - 21 juin 2007

La morale de ce livre de King est la suivante : nous sommes tous sujets au capitalisme. Nous voulons tous quelque chose qui est au dessus de nos moyens et le capitalisme est là, comme tout autre parti politique, pour nous faire voir les belles parures de son existence et pour nous inciter à acheter ce quelque chose, de nous ruiner la vie.

Oui, le livre a ses longueurs, cependant, ces longueurs peuvent être semblables à la mort que peut nous apporter le désir d'avoir plus plus souvent.

La fin d'une ville

8 étoiles

Critique de Janiejones (Montmagny, Inscrite le 20 avril 2006, 38 ans) - 10 mai 2007

J'ai relu ce livre il y a quelques temps. J'aime lire et relire les romans de Stephen King, que voulez-vous. Sans être un des meilleurs de l'auteur, Bazaar recrée l'ambiance inquiétante qui règne dans le monde de S.K. Une fin apocalyptique.

Peut-être trop facile

7 étoiles

Critique de Yanice (, Inscrit le 11 septembre 2005, 38 ans) - 29 mars 2006

L'idée de départ est originale et qui plus est alléchante : une boutique où se trouvent nos désirs les plus chers mais au prix d'une violence et d'une folie préméditée par le vendeur.
Mais rien de très intéressant ne se passe tout au long du bouquin excepté la fin.
Il m'a cependant bien diverti.

Vice

9 étoiles

Critique de Sufull (Quevy-le-petit, Inscrit le 29 mai 2005, 47 ans) - 29 mai 2005

J'ai lu ce livre il y a déjà quelques années mais le vice qui est induit par Leland Gaunt représente bien les travers de la nature humaine.
Tout ce qui amène ce village à se faire la guerre par de tous petits riens est machiavélique.
Un excellent King.

Réaliste

8 étoiles

Critique de NimReplica (Jumet, Inscrit le 24 février 2005, 44 ans) - 2 mars 2005

Ce livre est, je pense, l'illustration de la facilité avec laquelle nous pouvons nous détourner du "droit chemin" pour obtenir ce que nous voulons.

L'âme humaine y est décortiquée et utilisée par un "démon", qui n'est autre que nos propres tentations.

Si le thème est original et intéressant, je trouve l'écrit parfois trop long, mais d'un autre coté, je ne vois pas comment représenter et mettre en avant l'ensemble des quiproquos conduisant à cette apothéose finale de violence. De plus, le nombre important de personnages présents n'autorise pas l'auteur à faire l'économie de description permettant de mieux cerner leur personnalité, aussi riche que complexe d'ailleurs. Je trouve le personnage de Gaunt particulièrement intéressant car si on sait ce qu'il fait, on ne sait pas vraiment pourquoi il le fait… Quelles sont ses origines, pourquoi est-il ce qu'il est et surtout quel est sont but?

Je pense que ce livre reste intéressant et agréable à lire.

King a déjà mieux fait

4 étoiles

Critique de Fabienne (, Inscrite le 12 septembre 2004, 45 ans) - 12 septembre 2004

J'aime en général beaucoup Stephen King à la fois pour son observation de l'âme humaine, ainsi que pour la manière dont il décrit les petites villes de l'Amérique profonde.

Dans Bazaar, ces ingrédients sont bien présents. j'ai pourtant été déçue.
En effet, si le début est intéressant, on est vite lassée. Une fois qu'on a compris le mécanisme lancé par le vendeur du Bazaar (ce qui est assez rapide), il ne nous reste plus qu'à voir la sauce monter, de manière très très lente, et sans surprise.
J'ai eu du mal à aller jusqu'au bout. J'ai dû me forcer. C'est bien parce que je n'avais rien d'autre à lire à ce moment là.


Mouais...

3 étoiles

Critique de Benoit (Rouen, Inscrit le 10 mai 2004, 43 ans) - 11 mai 2004

Je suis loin de partager l'enthousiasme des autres critiques... En effet, dans ce livre, King réutilise ses vieilles recettes : toute originalité a disparu. Et le rythme est particulièrement lent dans ce roman. D'habitude, j'aime ce style mais là, faut pas pousser...
C'est vraiment un roman de Stephen King que je ne conseille pas aux autres.

Ce n'est pas un roman d'horreur...

8 étoiles

Critique de Bluewitch (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 45 ans) - 20 décembre 2002

Non, il faut voir plus loin comme dans tout roman de S.K. qui ne se contente pas de faire sortir le monstre du placard. C'est le commun des mortels qui est assailli dans ses faiblesses. C'est la simplicité et le réalisme des personnages qui leur donnent tout leur poids. A tel point que leur crédibilité à elle seule vaut parfois le détour... Au fond, les livres de S.K. sont comme un "Et si..." qui nous ramène à nos propres peurs et nos propres questions. Cet auteur distille le suspense et la fascination. Je le loue maintenant encore alors que je ne lis plus aussi souvent ses romans, mais à 16 ans, il remplissait une grande part de ma bibliothèque.
Bazaar est un roman pittoresque, finalement. On est dans un petit village américain, avec ce qu'il faut de puritanisme, de commérages, où tout le monde se connaît et où les petits secrets sont le lien qui unit les habitants. Un fait banal devient sujet d'état. Alors cette fameuse boutique ouverte par un inconnu, n'en parlons pas! Les curiosités s'animent, les ménagères lasses trouvent leur bonheur, tout comme les serveuses maniaco-dépressives, les révérends puristes, les fermières attardées, les gosses en mal d'aventure ou les maires névrosés... Et que ne feriez-vous pas pour obtenir ce dont vous avez toujours rêvé?? Surtout si le prix à payer l'est au détriment de quelqu'un d'autre... Un livre loin d'être court mais qui se dévore, à n'en pas douter!

Bazaar bazaar

8 étoiles

Critique de Féline (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 46 ans) - 20 décembre 2002

Je suis d'accord avec Pendragon,c'est un très bon king. Je ne suis pas fan de stephen King, loin s'en faut, j'ai du abandonner la plupart de ceux que j'ai commencé, à l'exception de Misery, Carrie et Bazaar. Bien qu'il aie les défauts que je reproche à la plupart des romans de l'auteur ( c'est tellement lent qu'on a l'impression qu'il ne se passe rien, mais c'est peut-être uniquement à son style d'écriture que je n'accroche pas), il m'a passionnée du début à la fin, malgré quelques longueurs. Je met 4 étoiles car même si c'est loin d'être un de mes livres préférés, il a eu le mérite de me tenir en haleine jusqu'au bout, ce qui est rare pour moi à la lecture d'un stephen king.

Forums: Bazaar

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bazaar".