L'amour au coeur de Lee Kyeong-hye, Han Yu-min (Dessin)

L'amour au coeur de Lee Kyeong-hye, Han Yu-min (Dessin)

Catégorie(s) : Enfants => 7-9 ans

Critiqué par Shelton, le 5 septembre 2009 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 68 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 4 309 

Un très beau conte coréen

Décidément, Hélène Charbonnier et sa collection de littérature coréenne pour la jeunesse, le fameux label Chan-Ok, me réjouissent le cœur presque à chaque fois que j’ouvre un ouvrage venant de cette Asie si lointaine par les kilomètres et si proche par les thèmes abordés…
Cette fois, c’est le thème de l’amour plus fort que la différence, ce thème qui donna naissance, chez nous, à la princesse grenouille. Là, exotisme oblige, ce sera le prince serpent.

Tout commence de façon classique. Une femme engendre un serpent après avoir mangé un œuf trouvé dans la nature. Ce serpent, son enfant, fait peur à beaucoup tandis qu’une fille du Premier ministre ose dire « Quel beau serpent ! ». Lorsque le serpent sera en âge de se marier, c’est cette jeune femme qui osera dire « Moi, il me plait. ».

Vous aurez compris que la nuit de noce permettra au serpent de se séparer de sa peau de serpent pour devenir un beau prince charmant. Mais si l’histoire cessait là ce serait si classique que l’on ne pourrait pas s’en contenter…

Il y aura donc une suite, encore plus forte que cette première partie. La jeune mariée, amoureuse et heureuse, connaitra, après une petite erreur, une épreuve colossale qu’elle devra dépasser pour retrouver son amour et sa sérénité. Cette épreuve lui donne la possibilité de démontrer aux yeux de tous, des dieux en particulier, qu’elle est vraiment amoureuse, qu’elle l’est totalement… et qu’elle est très persévérante, aussi…

Mais quand son bien aimé sera de nouveau à portée de bisous, il faudra, que, lui aussi, il soit mis à l’épreuve et qu’il puisse faire le bon choix. Mais, en Corée, le choix repose visiblement plus sur les qualités de la femme que la sagesse de l’homme. Heureusement, la femme douce et aimante sera à la hauteur des attentes et des épreuves…

Tout finira donc bien dans ce conte coréen. « l’amour au cœur, la jeune mariée gagna ainsi l’épreuve. La jeune mariée et le jeune homme vécurent avec tendresse et dignité, sans plus jamais se quitter, et toujours avec la bienveillance des cieux ».

Il est d’ailleurs original et pertinent de constater que les contes et histoires de Corée ne se terminent que fort rarement, du moins dans celles que j’ai déjà lues, par le traditionnel « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » ! En même temps, dans le cas présent, ils étaient déjà mariés depuis quelques temps…

Si le conte de Lee Kyeong-hye est d’une grande qualité, d’un bel humanisme et d’une poésie certaine, les illustrations de Han Yu-min n’ont rien à envier et ce sont bien elles qui ont attiré mon œil en tout premier…

Cette collection Perles du ciel porte bien son nom et je ne peux que vous dire avec douceur que les livres pour enfants sont aussi des instants de bonheur qu’il faut savoir capter…

Bonne lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: L'amour au coeur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'amour au coeur".