Le Transperceneige de Jacques Lob (Scénario), Jean-Marc Rochette (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers

Critiqué par Jean Loup, le 14 novembre 2001 (Vaulx en Velin, Inscrit le 8 novembre 2001, 50 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (39 079ème position).
Visites : 5 474  (depuis Novembre 2007)

En compagnie des glaces

L'univers de "Transperceneige" n'est pas sans évoquer celui de "La compagnie des glaces", une série de romans de science fiction post-apocalyptique. Dans un décor désolé fait d'immensités enneigées roule sans fin le Transperceneige, un train qui transporte les humains survivants à une guerre mondiale.
Dans la queue du train vivent les plus défavorisés, livrés à eux-mêmes et affamés, tandis qu'en première classe des débauchés s'adonnent au luxe et à la fornication. Mais un des misérables décide de remonter le train jusqu'à la locomotive...
Traitée en noir et blanc, cette fable livre sur plus de 100 planches la vision pessimiste d'une humanité moribonde qui continue inlassablement à se déchirer. Le scénario n'est pas d'une originalité foudroyante mais il comporte de bonnes idées et mêle intrigue politique, recherche de la vérité et découverte de l'univers du Transperceneige. Rochette a un dessin fouillé et agréable qui exploite parfaitement le noir et blanc.
Cet album est assez bon, plutôt "pas mal" que "moyen" s'il faut donner des précisions par rapport à la notation proposée ci-dessus. Je ne suis pas persuadé qu'il fasse partie de ces volumes qu'on lit et relit avec un plaisir intact, mais c'est une lecture qu'on peut recommander sans nécessairement l'avoir chez soi. Pensez aux bibliothèques qui sont de mieux en mieux fournies en BD !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le Transperceneige [Texte imprimé] [texte de] Rochette, [dessins de] Lob
    de Rochette, Jean-Marc (Illustrateur) Lob, Jacques (Scénariste)
    Casterman / Les Romans "A suivre"
    ISBN : 9782203334182 ; 43,58 € ; 28/02/1984 ; 134 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

C'est d'actualité et donc à lire ou relire !!!

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 67 ans) - 17 novembre 2013

Puisque l’ouvrage vient d’être adapté au cinéma, je profite de l’occasion pour vous inviter à découvrir la bande dessinée d’origine, sans pour autant porter de jugement sur l’œuvre cinématographique que je n’ai pas vue. Mais cette bédé m’avait tellement enchanté à sa sortie, en 1984, que je pense qu’il est temps, puisqu’elle est rééditée par les éditions Casterman, de lui redonner une seconde jeunesse… Il faut dire que c’était encore la belle époque de (A suivre), le grand magazine de bandes dessinées matures et adultes… C’était une autre époque…

Le Transperceneige est un train gigantesque de mille et un wagons sans que personne n’ait pu d’ailleurs les compter de façon précise. Lors d’une guerre effroyable, une arme a été utilisée et les conséquences sont un grand refroidissement de la planète. La mort blanche s’est répandue et a décimé la population…

Rappelons à certains que nous sommes alors encore en guerre froide Occident contre Bloc de l’Est et que la crainte de voir les armes nucléaires utilisées était bien réelle. On nous prédisait, dans ce cas ultime, une glaciation de la planète, une généralisation de cette mort blanche… d’où l’idée de l’ouvrage…

Une partie de la population, les seuls survivants, a embarqué dans ce train spécial, généralement consacré au tourisme de luxe, et, depuis son départ, il n’arrête pas de rouler, sans arrêt… Certes, cela a entrainé quelques aménagement en cours de route pour régénérer énergie et nourriture, gérer les besoins vitaux de la population embarquée… Mais nous voilà dans une grande histoire de science-fiction !

Ce train va reproduire la société avec ses classes différentes, des dirigeants et des exécutants, des riches et des pauvres, ceux qui tentent de survivre et ceux qui sont condamnés à périr… Et, dans tout cela, certains humains vont se battre pour défendre les valeurs de l’humanité, mais beaucoup de difficultés.

Cette bande dessinée est profondément humaine, elle est d’une force incroyable et montre ce dont l’homme peut être capable dans certaines circonstances… Parfois on est dans la grandeur, souvent dans la médiocrité, dans la bassesse, et on sombre de temps en temps dans le cynisme, la cruauté, la bestialité… Un huis-clos terrible dont on ne ressort pas indemne et qui peut ouvrir les portes de la désespérance ou entrouvrir le portail de la petite fille espérance, si celle de Péguy existe encore cachée au fond de nos cœurs et de nos esprits…

Une belle histoire dessinée avec talent par Jean–Marc Rochette en noir et blanc, un livre à lire pour comprendre l’histoire et apprécier, éventuellement, le travail de ceux qui l’ont adaptée au cinéma…

Forums: Le Transperceneige

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Transperceneige".