Saint Jean-Baptiste 31/03/2019 @ 12:34:05
. Rien ne prouve que ces femmes sont obligées de se voiler,
Une femme ne s’enlaidit jamais volontairement – sauf cas de pathologie grave.
Dans toutes les cultures et depuis la nuit des temps, les femmes ont toujours voulu paraître plus belles. Madame Neandertal portait des fanfreluches dans les cheveux, des peinturlures sur le visage et des breloques autour des bras, de la taille et du cou.
C’est dans la nature des choses, les hommes veulent montrer leur force et les femmes leur beauté.
Évidemment, libre à toi de trouver qu’une fille est d’autant plus belle qu’elle cache tout son corps jusqu’au bout des doigts et jusqu’au bout des pieds… Mais j’ai l’impression que cet avis ne sera pas très partagé.

Pieronnelle

avatar 31/03/2019 @ 13:17:38
Il n'est pas question du voile integral et tu le sais tres bien. J'ai vu en Turquie de jeunes femmes joliement habillées avec un foulard bien coordonné avec le reste de leurs habits de couleur. De toutes façons les religions sont souvent des objets d'opression bien plus puissants qu'un simple habit...Et la vraie question c'est la liberté totale de s'habiller comme on veut.. Au fait Tu confond coquetterie et beauté. . : -)

Myrco

avatar 31/03/2019 @ 19:57:20
SJB,
Je ne pense pas que la préoccupation soit d'ordre esthétique et de toute façon c'est un domaine très subjectif. Plus sérieusement, je pense que contrairement à ce que tu dis (et tu n'est pas le seul) beaucoup portent le "voile" par choix comme la revendication d'une identité culturelle et/ou religieuse. En ce sens elles affirment leur volonté de ne pas s'approprier nos codes et de ne pas s'intégrer à nos sociétés et aux valeurs qui la fondent.
Alors Piero, vouloir réduire le phénomène à la simple liberté de s'habiller comme on veut me paraît quelque peu se masquer les réalités. Je n'en dirai pas plus car je n'ai pas envie que la conversation s'envenime mais il est évident que nos positions là-dessus sont totalement opposées.

Minoritaire

avatar 31/03/2019 @ 22:42:44
Chaque fois que je suis une conversation sur "le voile", il me semble que la personne censée se trouver dessous y est remplacée par les fantasmes des uns et des autres.
Ce n'est pas parce qu'on se revendique d'une communauté qu'on en rejette les autres. Si tel était le cas, que penser de ceux qui se veulent laïques, catholiques, mathématiciens...? Individuellement, notre identité est toujours multiple. Cette façon de réduire les musulmanes à une seule identité est aussi inepte et hypocrite que d'y réduire à une autre les politiciens. Si on le fait, c'est parce que cela nous arrange.
En réalité, vous le savez bien, ce qui est en jeu (et ce qui dérange) n'est pas le sort des femmes, c'est celui de la place de l'Islam dans nos sociétés. Tout autre interprétation du débat n'est que billevesée ou escroquerie. Alors, il faudrait cesser de se cacher derrière "le sort des femmes" (ou des moutons) pour parler de la seule question qui vous importe vraiment.


Pieronnelle

avatar 31/03/2019 @ 23:30:04
SJB,
Je ne pense pas que la préoccupation soit d'ordre esthétique et de toute façon c'est un domaine très subjectif. Plus sérieusement, je pense que contrairement à ce que tu dis (et tu n'est pas le seul) beaucoup portent le "voile" par choix comme la revendication d'une identité culturelle et/ou religieuse. En ce sens elles affirment leur volonté de ne pas s'approprier nos codes et de ne pas s'intégrer à nos sociétés et aux valeurs qui la fondent.
Alors Piero, vouloir réduire le phénomène à la simple liberté de s'habiller comme on veut me paraît quelque peu se masquer les réalités. Je n'en dirai pas plus car je n'ai pas envie que la conversation s'envenime mais il est évident que nos positions là-dessus sont totalement opposées.

C'est SJB qui rapporte tout au problème vestimentaire, ce qui est effectivement assez hypocrite car c'est l'Islam derrière tout ça. Et tu le soulignes d'autant plus Myrco, et là sans hypocrisie, puisque tu reproches à ces femmes de «ne pas s'approprier nos codes et ne pas vouloir s'intégrer à nos sociétés». Et c'est bien là le problème car c'est faux ; en Belgique , flamande de surcroît, il y a beaucoup de jeunes femmes avec foulards employées comme vendeuses ou caissières (je les cite parce qu''elles se voient mais il y en a dans d'autres professions) qui font leur travail comme les autres non voilées et ça ne choque personne ; elles s'intègrent bien car elles travaillent , leur religion ne nous regarde pas, il se trouve que ça se manifeste par un signe vestimentaire et alors ? Ce n'est pas un rejet de nos sociétés c'est l'affirmation d'une identité au sein d'une société dans laquelle ces femmes veulent vivre et s'intégrer sans renoncer à leur religion. Pour ma part je pense qu''une religion quelle qu'elle soit devrait faire partie de l'intime, parce que je suis athée, mais on ne doit pas l'imposer non plus...
Minoritaire à parfaitement raison !

Myrco

avatar 01/04/2019 @ 10:33:02
Pour ma part je pense qu''une religion quelle qu'elle soit devrait faire partie de l'intime, parce que je suis athée!
Voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord;-)

Saule

avatar 01/04/2019 @ 13:20:47
En réalité, vous le savez bien, ce qui est en jeu (et ce qui dérange) n'est pas le sort des femmes, c'est celui de la place de l'Islam dans nos sociétés. Tout autre interprétation du débat n'est que billevesée ou escroquerie. Alors, il faudrait cesser de se cacher derrière "le sort des femmes" (ou des moutons) pour parler de la seule question qui vous importe vraiment.

Tout à fait, et ce faisant c'est reconnaitre qu'il y a un problème lié à l'intégration des populations musulmanes, surtout dans le contexte géopolitique actuel (terrorisme) et social (exclusion sociale, chomage des jeunes). C'est clair que dans le contexte actuel, croiser en rue des femmes entièrement voilée provoque un sentiment de rejet chez les autochtones. Je crois que ce qui est contre-productif c'est de nier le problème lié à l'intégration ou d'en rejeter la responsabilité uniquement sur les populations musulmanes ou non-musulmanes.

Par ailleur etre athée ne veut pas dire (ne devrait pas) etre sectaire en refusant aux autres le fait de montrer leur appartenance religieuse, ou en niant le droit à chacun de défendre ses convictions religieuses (dans la limite de la loi bien sur). Et là on frole continuellement la limite, par exemple que penser d'une patiente qui refuse de se faire ausculter par un médecin homme ou d'enfants qui ne peuvent pas manger à la cantine si on y sert du porc ? Il n'y a pas de réponses simples à un problème complexe...

Pieronnelle

avatar 01/04/2019 @ 13:22:13
Pour ma part je pense qu''une religion quelle qu'elle soit devrait faire partie de l'intime, parce que je suis athée!

Voilà au moins un point sur lequel nous sommes d'accord;-)

Et oui mais en tant qu'athée et laïque je suis tolérante avec toutes les religions dès lors qu'aucune ne l'impose aux autres. Ces femmes voilées ne m'imposent rien, soit elles se l'imposent à elles-mêmes par respect pour leur religion, soit on leur impose et il leur appartient de refuser et on sait qu''elles peuvent le faire ; comme les femmes ont eu le courage de braver l'interdit chrétien en revendiquant le droit de contraception et d'avortement. Chaque religion a son oppression, certains et certaines la pratiquent d'une façon rigoriste ,d'autres moins. C'est le fanatisme qui est condamnable. On se focalise sur le voile parce que ça se voit c'est tout et franchement il y a bien d'autres choses à combattre (il se passe une sorte de croisade chrétienne en Hongrie et Pologne qui fait froid dans le dos...)

Saule

avatar 01/04/2019 @ 14:06:58
Il ne faut pas oublier que les athées sont tout autant religieux (au sens large) que les autres. Bien sur ils ne croient pas aux miracles de Jésus ni à la résurection de la chairm mais notre humanisme actuel n'est jamais qu'une religion hédoniste et centrée sur l'individualisme (le "Je" est Dieu, le Bien est ce qui est bon pour moi). Si on décrete que l'avortement est légal ou que l'euthanasie est légal, on peut considérer ça comme un précepte religieux. Et on doit garder en tete que cela n'a rien d'universel, que c'est le reflet de notre époque actuelle. Pour prendre un exemple, on peut très bien imaginer une société plus collective dans laquelle la natalité est nécessaire à la survie de la société et qui du coup interdirait l'avortement (sous couvert d'une religion, pour rendre le précepte inviolable..).

Saint Jean-Baptiste 01/04/2019 @ 18:36:53
Il n'est pas question du voile integral et tu le sais tres bien. J'ai vu en Turquie de jeunes femmes joliement habillées avec un foulard

Et la vraie question c'est la liberté totale de s'habiller comme on veut..
@Pieronnelle
Il n’est pas question de voile intégrale, il n’est pas question de foulard non plus.
La discussion a commencé à propos de l’article de Annie Ermaux sur le hijab de course vendu par Décathlon.

Pour rappel, les sportives des théocraties islamiques sont interdites de participation aux épreuves sportives, en particulier aux jeux olympiques, si elles refusent de porter cet accoutrement religieux.
Si une de ces sportives est catholique, bouddhiste ou athée, elle n’a pas la liberté de refuser ce déguisement islamique – et ce hijab est imposé par les hommes de ces théocraties.

Comme tu le dis très bien "la liberté c'est de s'habiller comme on veut"
Alors, qu’au nom de la liberté des femmes, les féministes, en particulier la féministe Annie Ermaux, approuvent ces interdits est absolument incompréhensible !

Saint Jean-Baptiste 01/04/2019 @ 19:25:31
SJB,
Je ne pense pas que la préoccupation soit d'ordre esthétique
@Myrco
Il ne s’agit pas de préoccupation d’ordre esthétique, c’est vrai.
Mais je pense, par exemple, au burkini islamique. Il n’est pas question de dire qu’une fille est plus belle en bikini ou en burkini (je ne m’y connais pas, je ne regarde même pas les concours de miss... que dirait ma belle-mère !), mais c’est une question de liberté.

Par ailleurs, je suis tout à fait d’accord avec toi : le port du voile, ou de tout déguisement islamique – qu’il soit imposé ou pas – est le signe d’une volonté de ne pas s’intégrer et de refuser notre manière de vivre. Et c’est regrettable parce que les ségrégations sont toujours sources de conflits.

Je pense que les religions ont toujours été des sujets de disputes et de discordes.
Je me souviens que dans l’atelier où j’ai travaillé, il y avait un règlement d’atelier – qui datait des années 1900 – dont le premier article disait « il est interdit de parler de religion sous peine de renvoi immédiat ».

Les religions sont affaires personnelles et dans une société laïque, il vaut mieux ne pas l’afficher en se mettant un voile sur la tête ou un chapelet autour du cou. Ça me paraît une question de bon sens.
Mais nous savons tous que certains ne veulent à aucun prix la concorde. C’est leur liberté mais de là à les encourager…

Minoritaire

avatar 01/04/2019 @ 21:51:06
Les religions sont affaires personnelles et dans une société laïque, il vaut mieux ne pas l’afficher en se mettant un voile sur la tête ou un chapelet autour du cou.
Tiens, voilà le champion de la lutte contre l'égalitarisme qui vire sa cuti ! Hop, tous pareils !
Mais nous savons tous que certains ne veulent à aucun prix la concorde. C’est leur liberté mais de là à les encourager…
Tu parles ici de ceux qui, dans une scandalite bien de chez nous, ont transformé en affaire d'Etat une opportunité mercantile ?

Et tant que j'y suis, il y a deux mots sur ces forums qui reviennent régulièrement et qui me sortent par le trou du... Ce sont "intégration" et "communautarisme".
Le premier laisse supposer que ladite "intégration" ne devrait se faire que dans un sens : c'est à "eux" de s'intégrer; il n'appartiendrait aucunement à nos sociétés de faire le chemin dans l'autre sens, de "les" intégrer.
Le deuxième fait l'impasse sur notre communautarisme à nous. Celui qui refuse un emploi, un appartement, une place dans une école primaire... sur base d'un faciès, d'un accent, d'un nom, d'un quartier d'origine...
   Si j'étais dans la cour de récré, je pourrais demander qui a commencé. Ça nous mènerait où?

Saint Jean-Baptiste 02/04/2019 @ 11:42:01
La "scandalite", Minoritaire, si tu veux parler de Décathlon, personne ici ne lui a reproché de vendre ce qui s’achète.

Pour l’égalitarisme, passons ! il s’agit d’autre chose que de religion.

Pour l’intégration, je pense qu’il faut faire la part des choses. Il existe en Belgique et dans les pays d’Europe un nombre incalculable d’associations comme on n’en voit nulle part ailleurs dans le monde : plateforme des réfugiés, écoles des devoirs, écoles de langue, action vivre ensemble, femmes solidaires, animateurs de rue, AID quart monde… sans compter les Unicef, Oxfam Solidarité, Caritas international… On en finirait pas d’énumérer tout ce qui est mis en place pour l’accueil des populations et pour favoriser l’intégration.
Ajoute à ça que toutes les écoles, toutes les universités, tous les mouvements de jeunesse, tous les métiers sont ouverts à tous sans discrimination.
Il reste bien entendu des réticences regrettables mais elles sont bien partagées.

Quant au « communautarisme », c’est un mot qui est mis à la mode depuis l’arrivée d’une nouvelle population qui, pour la première fois dans l’histoire de l’Europe, refuse de s’intégrer.

Septularisen

avatar 03/04/2019 @ 22:17:33

Le Prix Landerneau Album Jeunesse 2019 des Espaces Culturels E.Leclerc à été remis hier à l'album: "Nous avons rendez-vous" de Marie DORLÉANS aux éditions Seuil Jeunesse.

Septularisen

avatar 04/04/2019 @ 10:05:31
La liste des candidats (proposés par les bibliothèques participantes) à l'International Dublin Literary Award (IMPAC) 2019 vient d'être rendue publique. Elle peut être consultée ici:

http://dublinliteraryaward.ie/news/…

La liste des finalistes sera publiée le 4 avril 2019 et le prix sera décerné le 12 juin 2019.


La liste des 10 finalistes vient donc d'être publiée, elle est visible ici : https://www.dublinliteraryaward.ie/

Sont donc sélectionnés cette année :

«Une histoire des loups» (History of Wolves) d’Emily FRIDLUND ; ici sur CL : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/51619

«Midwinter Break» (Vacances d’hiver?) de Bermard MacLAVERTY ; ici : https://amazon.fr/Midwinter-Break-Bernard-MacLaver…

«A Boy in Winter» (Un garçon en hiver ?) de Rachel SEIFFERT ; ici : https://amazon.fr/Boy-Winter-Rachel-Seiffert/dp/…

«Home Fire» (Maison Feu ?) de Kamila SHAMSIE ; ici : https://amazon.fr/Home-Fire-Kamila-Shamsie/dp/…

«Réservoir 13» de Jon McGREGOR ; ici : https://amazon.fr/gp/product/…

«Exit West» (Exit West) de Mohsin HAMID ; ici sur CL
http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/53806

«Boussole» (Compass) de Mathias ÉNARD ; Ici sur CL : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/46288

«Idaho» (Idaho) d’Emily RUSKOVICH ; ici sur CL :
http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/53606

C’est d’ailleurs le seul livre retenu dans cette sélection qui a été traduit en anglais d’une langue étrangère (ici le français).

«Conversations with Friends» (Conversation avec des amis ?) de Sally ROONEY ; ici :
https://amazon.fr/gp/offer-listing/…=

«Lincoln au Bardo» (Lincoln in the Bardo) de George SAUNDERS ; ici : https://amazon.fr/Lincoln-au-Bardo-George-Saunders…

Septularisen

avatar 04/04/2019 @ 10:17:21

Très étonnante cette sélection, tous les grands favoris ayant "disparu".

Je pense que Jon Mc GREGOR qui a déjà gagné le prix il y a quelques années, et George SAUNDERS qui a gagné le Man Booker Prize 2017 avec ce même livre ne devraient pas être les lauréats.

Parmi les autres, difficile de dire qui va l'emporter, mais je vais "tenter l'aventure" avec «Exit West»de Mohsin HAMID.

Ici sur CL : http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/53806




Saule

avatar 04/04/2019 @ 13:59:31
Si le roman qui l'emporte est traduit 25000 va au traducteur et 75000 à l'auteur lis-je sur leur site, c'est super je trouve.

Sinon je ne connais pas les livres de la short list, je me sens un peu bête!

Septularisen

avatar 04/04/2019 @ 16:22:30
Si le roman qui l'emporte est traduit 25000 va au traducteur et 75000 à l'auteur lis-je sur leur site, c'est super je trouve.


Oui, c'est reconnaître le rôle essentiel du traducteur!

Sinon je ne connais pas les livres de la short list, je me sens un peu bête!


Behn non pourquoi? On ne peut pas tout connaître!...
Certains ont déjà des critiques sur CL, on peut toujours les lire pour les découvrir...

SpaceCadet

avatar 05/04/2019 @ 05:43:25
Comme les juges de ce prix changent tous les ans, il est difficile de dire qui ils auront tendance à choisir. Cela dit, pour ce prix en particulier, je trouve que la liste préliminaire est intéressante à regarder parce que bien qu'elle soit très axée sur le marché/lectorat anglophone, elle reflète en quelque sorte le ressenti d'un nombre relativement large de bibliothécaires. On peut dire en tout cas que Mathias Enard est un auteur apprécié car son nom et ses livres sont souvent cités parmi les lecteurs anglophones.



SpaceCadet

avatar 10/04/2019 @ 12:42:23
Bonjour. Eh bien, il semble que la liste des finalistes pour le prix Man International Booker 2019 (annoncée hier je crois) laisse encore une chance pour la francophonie de remporter le prix avec 'Les années' de Annie Ernaux.

Voici donc l'état des lieux avant l'annonce du grand gagnant le 21 mai prochain:

(Auteur (Langue/Pays), Traducteur anglais, Titre anglais (Editeur)/Titre français/Fiche CL ou éditeur)


.Jokha al-Harthi (Arabe /Oman), Marilyn Booth, Celestial Bodies (Sandstone Press Ltd)

.Annie Ernaux (Français / France), Alison L. Strayer, The Years (Fitzcarraldo Editions)/Les années

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vauteur/1151

.Marion Poschmann (Allemand / Allemagne), Jen Calleja, The Pine Islands (Profile Books, Serpent’s Tail)/L'île aux pins

https://editions-stock.fr/livres/la-cosmopolite/…

.Olga Tokarczuk (Polonais / Pologne), Antonia Lloyd-Jones, Drive Your Plow Over The Bones Of The Dead (Fitzcarraldo Editions)/Sur les ossements des morts

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vauteur/33460

.Juan Gabriel Vásquez (Espagnol Castillan/Colombie), Anne McLean, The Shape Of The Ruins (Quercus, MacLehose Press)/Le corps des ruines

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vauteur/16677

.Alia Trabucco Zeran (Espagnol Castillan/Chili), Sophie Hughes, The Remainder (And Other Stories)

Début Précédente Page 8 de 10 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier