Radetsky
avatar 28/04/2020 @ 19:25:24
« …Alors, l’ange ouvrit le septième sceau… ». Jean, Apocalypse 8.1
Si j’avais pu imaginer ce qui m’attendait ce matin-là chez Eléonore, c’est sûrement la référence qui me serait venue à l’esprit, en ce septième jour de mes entretiens avec Mme du Pontet…
Après avoir quitté mon hôtel comme de coutume, dans un mélange d’excitation et de perplexité, tentant d’apporter un peu d’ordre et de cohérence dans la suite pittoresque, romanesque, mais d’apparence un peu trop enjolivée de ses confidences, je fus rattrapé par une réalité bien plus prosaïque et inquiétante alors que je me rapprochais du domaine, duquel semblait provenir une colonne de fumée claire mais bien réelle et qu’on ne pouvait pas confondre avec du brouillard.
A partir de ce moment, le cap de mes émotions vira de bord et me donna l’impression d’avoir embarqué sur la Nef des Fous.
La cour du domaine, duquel des vapeurs suspectes s’échappaient encore, était occupée notamment par trois véhicules. Le premier d’un joli bleu nuit barré de deux traits argentés affichait franchement son état : « GENDARMERIE », puis une ambulance et le camion rouge des pompiers, auraient pu laisser supposer qu’un facétieux voulait donner un petit air pimpant et patriotique aux lieux, mais l’hypothèse s’évanouit tandis qu’un lieutenant de Gendarmerie s’approcha et m’interpella sur un ton inquisiteur :
- Monsieur, quel est le motif de votre présence ?
- Je suis Maître Pierre Trébuchet, notaire, et je venais, comme chaque matin, m’entretenir avec Madame du Pontet afin de régler les détails de sa succession.
- Vous m’avez dit avec Mme du Pontet ?
- Euh…oui. Elle m’a consulté par téléphone il y a une quinzaine et nos entretiens ont débuté voici une semaine à ce jour.
- La connaissiez-vous auparavant ?
- Non, son fils que j’ai connu en d’autres circonstances et avec lequel elle n’avait plus de proximité ni de contact, m’a prié de tenter un rapprochement avec elle par mon entremise.
- Bien…Mais, mon cher Maître, je crains que Mme du Pontet ne vous ait jamais demandé ni confié quoi que ce soit…
- Mais…comment est-ce possible ?? Je vous assure l’avoir rencontrée ponctuellement chaque jour, ici même !
- Pour la bonne et simple raison que Madame Lartigue du Pontet habite désormais et ce depuis presque deux ans…ailleurs.
- Comment ? Comment ? Mais où donc est-elle et avec qui me suis-je entretenu les six derniers jours ?
- La réponse à votre première question est d’une simplicité évangélique : au cimetière, dans le caveau familial…quant à votre seconde question, il est à peu près certain que nous tenons l’un des plus beaux exemples d’escroquerie et de simulation qu’il soit possible de rencontrer dans la carrière d’un gendarme.

Imaginez ma stupeur, mon égarement, mon désarroi…et ma colère ! J’avais été berné, trimballé dans des histoires fumeuses qui auraient dû me mettre la puce à l’oreille, tant les procédures liées aux successions, si elles s’accompagnaient fréquemment de confidences ou de justifications, donnaient rarement lieu à de pareils épanchements.

- Mais, lieutenant, qui est donc cette personne ? Et comment a-t-elle pu aussi facilement endosser ce rôle, et comment s’est-elle introduite ici ? pourquoi les pompiers, l’ambulance ?
- Maître, la chose est malheureusement facile à expliquer : Sidonie Larcher a été pendant huit ans la gouvernante et la confidente assidue de Mme du Pontet, laquelle lui accordait une confiance aveugle, tout heureuse qu’elle était d’avoir près d’elle une oreille complaisante et une présence de tous les instants. Il faut croire qu’en plus de sa fourberie et de son avidité elle a manifesté une bonne dose de mythomanie, ne craignant même pas d’être démasquée.
Quant à son intrusion, elle était à la portée de quiconque avait eu un pied dans la place, puisqu’il lui a suffi de conserver le double des clefs que sa patronne lui avait remises. Pour ce qui est de l’ambulance, elle accompagne les pompiers s’il y a suspicion de victimes. C’est le garde-chasse qui nous a prévenus lorsqu’il a vu, en faisant sa ronde hebdomadaire, de la fumée s’échapper des combles. Mais je crains que, nonobstant le fait qu’elle se soit quand même sérieusement brûlée en manipulant une lampe à pétrole dans un grenier plein de paperasses dont elle espérait sans doute tirer quelque profit, elle passe de l’hôpital à la prison, avec circonstances aggravantes car elle n’en est pas à son coup d’essai : elle a un pedigree long comme le bras et pourrait rédiger une encyclopédie de l'abus de confiance !
- Ceci dit, cher Maître, je vous prierai de passer demain matin à la Gendarmerie afin que nous puissions enregistrer votre déposition.
- Je n’y manquerai pas lieutenant, merci quand même…

A ce stade, je n’avais plus qu’à m’exclamer, comme le valet de Don Juan alors que ce dernier était englouti dans les flammes de l’enfer : « Mes gages, mes gages (enfin…mes honoraires, mes honoraires !) »

Lobe
avatar 29/04/2020 @ 09:17:50
Badaboum!

Darius

avatar 29/04/2020 @ 09:32:18
ha ha ha ha ..! Là, Radetsky, tu m'en bouches un coin... Quel retournement de situation! Et tout ce tient dans cette affaire, vu que cette Simone Larcier, l'ex gouvernnate est une affabulatrice... donc lorsque j'émettais des doutes sur la sincérité du mari d'Eleanore du Pontet, cette piste peut d'office être écartée par les suivants...

Son seul défaut, qui lui a occasionné cette mise en prison, c'est d'avoir mis le feu par inadvertance à des paperasses qu'elle triturait au grenier... sinon, qu'espérait elle de cette affaire ? çà c'est à creuser ...

super, bien joué Radetsky.. un coup de génie... Bonne chance aux autres pour la suite... cette affaire prend une toute autre tournure.. un des meilleurs retournements que j'ai lu..

Radetsky
avatar 29/04/2020 @ 10:06:59
ha ha ha ha ..! Là, Radetsky, tu m'en bouches un coin... Quel retournement de situation! Et tout ce tient dans cette affaire, vu que cette Simone Larcier, l'ex gouvernnate est une affabulatrice... donc lorsque j'émettais des doutes sur la sincérité du mari d'Eleanore du Pontet, cette piste peut d'office être écartée par les suivants...

Son seul défaut, qui lui a occasionné cette mise en prison, c'est d'avoir mis le feu par inadvertance à des paperasses qu'elle triturait au grenier... sinon, qu'espérait elle de cette affaire ? çà c'est à creuser ...

super, bien joué Radetsky.. un coup de génie... Bonne chance aux autres pour la suite... cette affaire prend une toute autre tournure.. un des meilleurs retournements que j'ai lu..

Sidonie Larcher, pas Simone Larcier ;-))).
Ceci dit, on ne peut pas demander à un ours de danser le menuet...
J'avoue être retombé dans le concret, le massif, le prosaïque, comme j'aurais pu tomber dans une piscine dont on aurait remplacé l'eau par du miel.
Maintenant, sans vouloir jouer les juges d'instruction, il va falloir sonder les tenants et aboutissants des projets de cette Sidonie...ses liens éventuels avec le bon Baptiste, ses vues personnelles sur ce grand niais de notaire sur lequel je m'attendais à chaque instant qu'elle saute, en lui roulant une pelle d'enfer. Avait-elle un un "plan B"....
Aux suivants de bosser.
Bon, elle est à l'hôpital pour le moment....avec un gendarme devant sa porte...

Garance62
avatar 29/04/2020 @ 10:51:57
Ahahahahah, excellentissime sieur Radetsky !!!
Je demande néanmoins une interprétation (fine si possible, ce dont je ne doute pas un instant que tu ne pourras nous la transmettre) du verset noté en préambule.
Que de finesse mon cher !
J'ai beaucoup apprécié et aussi beaucoup ri !!

Radetsky
avatar 29/04/2020 @ 11:42:54
Ahahahahah, excellentissime sieur Radetsky !!!
Je demande néanmoins une interprétation (fine si possible, ce dont je ne doute pas un instant que tu ne pourras nous la transmettre) du verset noté en préambule. ....

Je suis heureux que tu ais apprécié...
Dans L'Apocalypse de Saint Jean, vaste tableau du sort de l'humanité et du monde, toutes les modalités du Jugement Dernier sont exposées, avec si j'ose dire les couleurs, les sons, les lumières et un art de la mise en scène que personne n'a encore atteint, "effets spéciaux" ou pas...
Dans ce processus, sept anges ouvrent successivement un sceau,, chacun exposant une scène et des protagonistes de l'histoire de l'Eglise et des croyants (je suis obligé de fortement résumer). Le septième et dernier sceau ouvre la partition des trompettes, sorte de concert dans le concert...il y en a sept pareillement, histoire de faire monter le trouillomètre à des valeurs tendant vers l'infini, au fur et à mesure que les châtiments successifs toujours plus terribles pleuvent sur le monde lorsque sonne chaque nouvelle trompette. Et ce n'est pas fini ! Restent le combat des Bêtes et maints autres amuse-bouche.
C'est terrifiant si,on abandonne une once de rationalité...
Autrement dit, notre bon naïf de notaire a vu son univers exploser et réduit à néant.

(source : Bible établie par les moines de Maredsous, publiée en 1968 par Brepols à Tournai, pages 1571 - 1598)

Radetsky
avatar 29/04/2020 @ 11:44:33
Oh ! "que tu aies"...aïe,,,, :-((

Tistou 29/04/2020 @ 15:02:32
Episode radicalement ... radical. J'avais apporté un petit retournement de situation, en y mettant la manière douce. Radetsky complète le tableau en donnant un grand coup de pied dans la fourmilière (tu n'aimes pas les fourmis, Radetsky ?). Et épisode très rythmé par ailleurs.
Bon, on se doutait bien que tout le monde n'était pas franc du collier mais maintenant c'est carrément tout le monde cache son jeu et de jeu en joue un double ou triple.
Une question notamment, d'importance ; Baptiste était-il ou non au courant de la mort de sa mère ? Et si oui alors ... ? Si non, cela signifie que ceux qui ont introduit notre notaire auprès de la soi-disant Eléanore avaient des arrière-pensées ?
Une sacrée la Sidonie, quand même. Bel aplomb et mythomanie galopante !
Paradoxalement ça à la fois simplifie les choses (on rentre dans une histoire avec intrigue, donc un ou des fils) et ça complexifie aussi un peu dans la mesure où il y a ce qu'il semble être des incohérences à expliquer ou trancher.
Débézed devrait être soulagé, on est pour l'instant sorti du trip maritime, il devrait se sentir plus à l'aise ?

Tistou 29/04/2020 @ 15:06:54
Et pour ma part voilà ce que m'évoque le préambule

https://youtu.be/MM9zavhXyjg

666 des Aphrodite's Child était quelque chose d'étonnant pour l'époque ...

Cyclo
avatar 29/04/2020 @ 15:33:16
C'est prodigieux, nous avons été victimes d'une mystification ou d'une manipulation assez étonnante. Bravo pour cette suite. Maintenant reste à savoir si le fils ou quelqu'un d'autre tire les ficelles !
On est en plein roman-feuilleton à La Gaston Leroux, je reste baba devant vos inventions !

Débézed

avatar 29/04/2020 @ 16:09:12
J'ai un peu zappé, faut que je relise tout pour essayer de mettre quelque chose au bout de la version de notre ours préféré !

Radetsky
avatar 29/04/2020 @ 17:02:54
J'ai un peu zappé, faut que je relise tout pour essayer de mettre quelque chose au bout de la version de notre ours préféré !

C'est pas compliqué : tout le monde est mort ou à l'hosto (ou en taule), à part le Baptiste....un prénom à recevoir une grosse branche sur la tête. :-D)))

Tistou 29/04/2020 @ 17:22:11
J'ai un peu zappé, faut que je relise tout pour essayer de mettre quelque chose au bout de la version de notre ours préféré !

Tu as effectivement à te reconcentrer, Débézed !

Tistou 29/04/2020 @ 17:22:37
J'ai un peu zappé, faut que je relise tout pour essayer de mettre quelque chose au bout de la version de notre ours préféré !


Tu as effectivement à te reconcentrer, Débézed !

Effectivement intérêt !

Pieronnelle

avatar 29/04/2020 @ 18:00:38
Ho là là ! Quel rebondissement ! Tout va se jouer entre Baptiste et cette charmante menteuse...je le sens. A moins que, ce notaire...
Beau feuilleton !

Marvic

avatar 29/04/2020 @ 18:37:51
Bluffée ! Je ne suis pas la seule à avoir été épatée par cet épisode qui va complètement changer le fil du récit. Et le côté policier n'est pas pour me déplaire.

Débézed

avatar 29/04/2020 @ 19:14:10
Merci Rad, tu m'as bien aidé ! J'ai ramené Lobe à Montpellier, en pays de connaissance ... ! Bon courage !

Garance62
avatar 30/04/2020 @ 10:53:15


Dans L'Apocalypse de Saint Jean, vaste tableau du sort de l'humanité et du monde, toutes les modalités du Jugement Dernier sont exposées, avec si j'ose dire les couleurs, les sons, les lumières et un art de la mise en scène que personne n'a encore atteint, "effets spéciaux" ou pas...
Dans ce processus, sept anges ouvrent successivement un sceau,, chacun exposant une scène et des protagonistes de l'histoire de l'Eglise et des croyants (je suis obligé de fortement résumer). Le septième et dernier sceau ouvre la partition des trompettes, sorte de concert dans le concert...il y en a sept pareillement, histoire de faire monter le trouillomètre à des valeurs tendant vers l'infini, au fur et à mesure que les châtiments successifs toujours plus terribles pleuvent sur le monde lorsque sonne chaque nouvelle trompette. Et ce n'est pas fini ! Restent le combat des Bêtes et maints autres amuse-bouche.
C'est terrifiant si,on abandonne une once de rationalité...
Autrement dit, notre bon naïf de notaire a vu son univers exploser et réduit à néant.

(source : Bible établie par les moines de Maredsous, publiée en 1968 par Brepols à Tournai, pages 1571 - 1598)


C'est plaisant, terme un peu inapproprié ici, de lire ton résumé, très résumé en effet. Je viens d'aller jeter un oeil (un seul) sur l'article d wikipédia, que de complexité ! Ton explication me permet donc de me faire une idée puisque j'ignorais tout de cette histoire. L'inculture permet des surprises ! :):) Merci Radetsky

Garance62
avatar 30/04/2020 @ 10:56:49

Paradoxalement ça à la fois simplifie les choses (on rentre dans une histoire avec intrigue, donc un ou des fils) et ça complexifie aussi un peu dans la mesure où il y a ce qu'il semble être des incohérences à expliquer ou trancher.


Tistou, c'est exactement ça ! :) Comme dans la vie en vrai quoi... Ici j'ai comme l'impression que chacun s'amuse à complexifier ce qui, au début, était simple, non ? :) :) :)

Magicite
avatar 04/05/2020 @ 19:58:29
lu déjà avant mais je n'avait pas prit le temps de commenter.
Joli tour de main cette mystification. Et savoureuse la citation finale.
L'ensemble est bien "théâtral" et ça va à merveille avec ta partie.

Page 1 de 2 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier