Pierre et Jean de Guy de Maupassant

Pierre et Jean de Guy de Maupassant

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Doudou, le 26 avril 2001 (Rennes, Inscrite le 18 mars 2001, 34 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 29 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (562ème position).
Visites : 23 438  (depuis Novembre 2007)

Une fraternité remise en cause

Pierre et Jean sont deux frères totalement différents, mais qui se supportent malgré tout. Mais le jour où Jean reçoit un héritage, Pierre commence à se poser des questions sur la nature des relations de Jean avec cet homme.
Dans ce roman basé au Havre, Maupassant traite avec subtilité des relations fraternelles et conjugales. Il met à nu le coeur de ses personnages afin de leur faire révéler leurs plus profonds secrets. Mais certaines déclarations sont malgré tout très difficiles à admettre pour certains membres de la famille.
Maupassant brosse dans ce roman relativement court le protrait d'une société de petits bourgeois qui se sont enrichis et qui vivent dans leur étroitesse d'esprit. Il aborde également le thèmede l'adultère et des demis-frères.
Ce roman se lit comme une histoire, mais aussi comme une enquête policière dans laquelle Pierre serait l'enquêteur, Madame Roland l'accusée, avec pour complice Jean.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Deux frères en confrontation

8 étoiles

Critique de Gregou (, Inscrit le 20 février 2013, 31 ans) - 10 mars 2017

Mon premier Maupassant et c'est tout bonnement sublime! Maupassant a une écriture fluide et facile, on suit cette histoire tragique avec le plus grand intérêt. Il décrit bien l'atmosphère de l'époque avec les femmes aux ombrelles dans les bateaux de luxe. J'ai découvert que Maupassant était un normand passionné de bateaux et de la navigation en mer. Que dire à part que c'est très bien.... pas grand chose c'est du très bon.

Madame l'a fait cocu, pas de quoi en faire tout un fromage.

7 étoiles

Critique de Ben75011 (Paris 11e, Inscrit le 19 février 2014, 29 ans) - 25 mars 2014

Ce livre se veut décrire une situation de détresse lorsque le secret femme au foyer vient à percer au jour : elle a fait son mari cocu (qui est un simplet au dernier degré), et elle en est tombée enceinte.
Ce qui est tout à fait étonnant dans ce livre, c'est que certains se posent plein de questions (l'un des frères), et d'autres pas du tout (le mari, l'autre frère).
L'action est gentillette, le texte un peu vieillot, les scènes sans intérêt, ce n'est pas très incisif.

Toutefois, cela reste bien écrit, c'est du Maupassant (ça ne vaut pas Bel-Ami). Cela ressemble plus à "Une Vie", en moins intéressant. Le vocabulaire est agréable.

Au 21eme siècle, on se dit qu'avec la contraception voire l'IVG, cela ne se serait pas produit...

Et pourquoi pas moi ?

7 étoiles

Critique de Dededu59 (PARIS, Inscrite le 23 décembre 2012, 31 ans) - 28 février 2014

Pierre et Jean est dans la trempe de ces romans naturalistes, qui se veulent une analyse de la nature humaine. C'est l'histoire de deux frères que tout oppose tant physiquement que d'humeur. Puis un jour, un ami de la famille, un maréchal meurt subitement. Jean le cadet hérite de la fortune de ce dernier. Pourquoi ? L'ainé de la famille d'abord jaloux se demande pourquoi lui n'a pas hérité d'une partie de l'héritage, la moitié du moins, comprenant que quelque chose lui échappe, il creuse davantage la question du ... : pourquoi son frère ?

C'est un livre dans la lignée des romans du XIXème siècle qui dépeignent une société avec des règles et des principes... et quelquefois le poids lourd de ce silence qui est imposé. Livre très bien écrit, agréable à lire bien que les descriptions soient quelquefois pesantes.

Une formidable analyse psychologique

10 étoiles

Critique de J-françois (, Inscrit le 26 mai 2005, 48 ans) - 26 janvier 2014

Pierre, que tout pousse à une légitime indignation ( mettons-nous à sa place dans son époque ), doit se taire pour éviter le scandale. Mais son humeur atrabilaire crée une gêne grandissante dans le cercle familial. Mme Rosémilly, jeune et jolie veuve courtisée par les deux frères l'observe lors d'un repas :
« Pierre soudain rencontra l’œil de Mme Rosémilly ; il était fixé sur lui, limpide et bleu, clairvoyant et dur. Et il sentit, il pénétra, il devina la pensée nette qui animait ce regard, la pensée irritée de cette petite femme à l'esprit simple et droit, car ce regard disait : «  Tu es jaloux toi. C'est honteux cela. » Il baissa la tête en se remettant à manger. »
Au fil des pages la tension monte à l'intérieur de Pierre, qui doit ravaler sa colère pour que l'ordre juste des choses puisse suivre son cours : tiendra-t-il ? Magnifique cliché en négatif de la bien-pensance bourgeoise, ce court roman aurait mérité une suite  du style Pierre et Jean « vingt ans après  ». Quel dommage que Maupassant soit mort si jeune !

Un petit chef-d'oeuvre

10 étoiles

Critique de Myrco (village de l'Orne, Inscrite le 11 juin 2011, 68 ans) - 15 décembre 2013

Voici un classique à savourer, court et accessible à tous !

Autour d'un secret de famille somme toute hélas assez banal, Maupassant compose un véritable petit bijou d'analyse psychologique et de construction dramatique.
On suit avec une précision d'entomologiste l'évolution des sentiments de Pierre, son introspection, son questionnement, cette lutte tourmentée qu'il livre avec lui-même, et sur eux, l'interférence des évènements, des comportements et des sous-entendus des uns et des autres. Tout cela nous est distillé avec un sens remarquable de la dynamique du récit, sans détail inutile.
J'ai personnellement ressenti de l'empathie pour ce personnage solitaire victime de son entourage et surtout de l'amour immature et excessif qu'il portait à sa mère.

J'ai aussi beaucoup apprécié les descriptions de cet environnement portuaire dont il (le personnage/l'auteur) savoure la beauté et qui entre parfois en résonance avec ses propres états d'âme.

Pierre et Jean

10 étoiles

Critique de Martin1 (Chavagnes-en-Paillers (Vendée), Inscrit le 2 mars 2011, - ans) - 25 août 2013

Comment foutre le bazar avant de quitter ce bas monde ? Sieur Léon Maréchal, mourant, nous donne ici un bon exemple sur la manière dont il faut s'y prendre.
Parmi vos amis, il y a une petite famille, sans grand problèmes. Deux enfants, bien différents mais heureux tout de même. Leur existence est paisible, une mère aimante. Un père qui leur apprend la pêche - sa grande passion.

Léguez toute votre fortune au fils puîné. Et pas un rond, pas une broutille, pas un quart de grain de sésame à l'aîné.

Testament généreux ? Cadeau empoisonné, plutôt. Parce que laisser deviner sournoisement cette vérité qui blesse est bien plus cruel que de l'avouer franchement et en toute loyauté.

Le roman est court, profond, simple. La fin est comme elle devait être, ni triste ni joyeuse, juste douloureuse.

Le fils préféré

8 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 30 juillet 2013

Ce court texte emprunte beaucoup à la mécanique du théâtre. Des scènes de discussion familiale avec des personnages bien campés. Le style est limpide et les dialogues relevés. J’ai aimé le petit suspense provoqué par cet héritage inattendu. La réaction de l’ainé dans cette situation et son enquête subséquente est parfaitement juste.

Comme c’est souvent le cas avec les classiques, on peut jauger l’évolution des mœurs. L’attitude des deux frères envers les femmes est typique de l’époque, c’est-à-dire carrément misogyne « …Il se pouvait en effet que la fille de la brasserie eût une mauvaise pensée, une vraie pensée de prostituée... ». Toutefois, il est amusant de constater que ceci change lorsque vient le temps de préserver la dignité de leur mère pourtant adultère !

Une lecture légère et agréable.

Pierre est Jean

9 étoiles

Critique de AmauryWatremez (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 48 ans) - 5 juin 2013

C'est une histoire très simple et banale : un homme avait une maîtresse, en mourant il lègue tout à son fils naturel sans que cela ne choque grand-monde, l'argent n'a pas d'odeur, sauf son frère qui rejette cette hypocrisie et qui sera alors contraint à se couper du reste de sa famille en partant pour les colonies exercer la médecine.

Cette histoire ne dure pas très longtemps, à peine une centaine de pages, mais elle est remarquablement écrite et c'est un de mes romans préférés. On rêverait d'atteindre une telle densité d'écriture. Je l'ai lu une quinzaine de fois depuis vingt ans et y découvre à chaque fois des choses nouvelles. Maupassant y aborde beaucoup de thèmes dont certains lui sont très personnels. Il voudrait nous faire croire que cette oeuvre est une sorte d'étude clinique de la famille bourgeoise dans sa préface mais la mère de Pierre et Jean est comme un souvenir de sa propre mère, Laure, aimée et admirée, et Pierre et Jean ne sont que les deux faces de la même personne.

Pierre est Jean, écrit d'ailleurs avec raison le préfacier de l'édition Folio. L'un est misanthrope, dysfonctionnel et incapable de s'adapter mais rejetant la fausseté des relations sociales fondées sur les idées bourgeoises, c'est un passionné qui n'hésite pas à déplaire, l'autre est bonhomme, gentil, doux, mais aussi casanier et conformiste et ne ressemble pas du tout à son père biologique, une fois, une seule, ses sentiments se révéleront, à la lisière de l'inceste car son enveloppe raisonnable cache mal sa folie en fait car la normalité où ce que l'on nomme ainsi n'est rien d'autres qu'une aliénation.

L'auteur se révèle plus qu'il ne le croit ou ne le voudrait dans ce livre extraordinaire. Il montre encore une fois que l'écriture ce n'est pas l'histoire mais le style et la faculté de rêver et fantasmer, ouvrir les portes d'autres univers mentaux

ou comment un homme est submergé par la rancoeur

8 étoiles

Critique de Junos2005 (, Inscrite le 12 mars 2013, 27 ans) - 3 juin 2013

Je ne suis pas une adepte du réalisme et autre naturalisme et Maupassant ne m'attire pas plus que ça (hormis le fabuleux Horla!) mais dans Pierre et Jean les descriptions et autres procédés sont excellents et nécessaires à l'histoire même.
L'intrigue est bonne avec le phénomène du double, de la dualité qui parvient à vous tenir en haleine jusqu'au bout même si dans le fond elle peut paraître cruelle. Si on n'aime pas Pierre et sa rancœur, on aimera Jean et son amour sans faille!
Un bon livre.

Une histoire banale

2 étoiles

Critique de Emira17 (/, Inscrite le 9 juillet 2010, 20 ans) - 6 octobre 2012

J'ai dû lire ce court livre pour le lycée et alors que je désirais vivement découvrir Maupassant avec "Bel-Ami" qui semble très apprécié, notre professeur a choisi "Pierre et Jean".
J'ai donc commencé avec un sentiment de frustration qui a, certainement, entaché le plaisir de ma lecture.
Car de plaisir il n'y a pas eu.
J'ai trouvé l'histoire très banale. Ce n'est pas le premier livre à traiter de l'adultère et des relations fraternelles et ce n'est pas le meilleur.
Il y a trop de détails inutiles et je retiendrai notamment la fameuse partie de pêche aux salicoques (les crevettes) : j'ai trouvé cela interminable !
L'intrigue "amoureuse" m'a plus fait sourire qu'autre chose et je n'ai trouvé aucune émotion dans les longs combats intérieurs de Mme Roland et dans son attitude avec son fils.
Le roman est court et j'ai mis plus d'une semaine à lire ces 150 pages ! Je ne me suis vraiment attachée à aucun des personnages, sauf peut-être à Roland, simple d'esprit et qui se satisfait de tout.
Au vu des très nombreux avis enthousiastes sur ce roman, je pense être passée complètement à côté !
Je lirai quand même autre chose de Maupassant pour ne pas rester sur le souvenir d'une lecture très décevante.

Pierre et Jean

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 3 mai 2012

J'ai vraiment aimé la lecture de ce roman de Maupassant. On dirait un croisement entre Balzac et Zola. Tout au long du livre, je ressenti beaucoup de compassion envers Pierre, le frère qui n'a pas reçu l'héritage. Cet héritage maudit viendra complètement changer sa vie et celle de sa famille.

Ce livre était mon premier de Maupassant et il m'a donné le goût d'explorer plus les autres oeuvres de ce talentueux auteur.

inversion des rôles

5 étoiles

Critique de Judas (, Inscrite le 7 février 2012, 23 ans) - 7 février 2012

En lisant le livre, je ne me suis pas mise à l'époque de l'auteur, pour moi; la réaction de Pierre était parfaitement injustifiée, renier sa famille de telle sorte à en être expulsé, à cause d'un péché que sa mère avait commise, pour moi, c'était clair, un frère, malgré qu'il ne soit pas du même père, reste un frère, j'ai oublié le fait que, à cette époque, l'adultère était presque comme un crime, avoir une maîtresse ou un amant portait atteinte à votre réputation et votre entourage; que socialement et religieusement c'était très mal vu. Je ne dis pas par là que, avoir des relations hors mariage est tendance de nos jours, mais juste qu'on ne regarde pas ça avec un oeil accusateur. Et ce qui m'a étonnée aussi, c'est que les rôles de Pierre et Jean se sont inversés, au début certes ils avaient des points en commun, comme le fait qu'ils soient intéressés par Mlle Rosémilly, et l'amour pour leur mère, mais on se rend compte, au cours de la lecture, que leur comportement étaient différent, leur manière, et ainsi que le choix de leurs métiers, médecin et avocat . Mais quand Jean a reçu l’héritage; le double jeu a commencé, leurs rôles se sont inversés; Pierre le docteur, qui a enquêté sur les origines de cet héritage; il a porté sur sa mère un oeil accusateur, tout à fait justifié (pour cette époque) et il s'éloigne d'elle pour la faire punir de ce délicieux péché; Mais par contre, Jean, l'enfant aimé, l'enfant né d'un amour interdit; a pris soin de sa mère, l'a dorloté, l’a entourée d'amour, Et la manière dont Pierre lui a annoncé la vérité sur sa naissance, a au contraire renforcé tout l'amour qu'il avait pour sa chère mère; Pour qu'à la fin, Pierre, l'enfant légitime partira dans un bateau, où il est docteur à bord, il est ainsi éloigné de sa famille et rejeté, seul, sans mère, ni père, ni frère, sans amour, alors que Jean, l'enfant né d'un adultère, enfant du péché de la passion, un bâtard pour son époque, est resté à côté de mère, et épousera Mlle rosémilly. Sans oublier que le thème "eau " est assez présent dans le roman, les humeurs des personnages biens sont décrites, les paysages, notamment les mers, sont transmises d'une manière directe, les dates et le temps sont cités à chaque étape, ainsi que les lieux, tout cela rend le roman encore plus réaliste.

Maupassant : j'aime et j'apprécie

8 étoiles

Critique de Henri Cachia (LILLE, Inscrit le 22 octobre 2008, 55 ans) - 6 juin 2011

Bien sûr, il y a la jalousie, et au delà le déshonneur d'un fils adultérin et l'injustice qui frappe de plein fouet Pierre, à qui un « inconnu » refuse la moitié d'un héritage, dont la totalité va à Jean.
Cet héritage, tombé d'on ne sait où tout d'abord, donne naissance à cette injustice qui va torturer Pierre jusqu'à mener une « enquête » flagrante de vérité.
Maupassant, dans ses descriptions, même de mobilier, de rideau et autres objets de décoration, sait les charger de psychologie, à un point tel, qu'on entre dans la souffrance de Pierre, sans en avoir l'air.
Que dire de la scène finale... Une mise en scène, digne de la première partie de la trilogie marseillaise : « Marius »...
Les larmes ne sont pas loin...

Excellent

10 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 42 ans) - 23 février 2011

Quel talent !

A lire... fait partie des classiques à ne pas manquer !!

Intriguant...

8 étoiles

Critique de Harfang (Paris, Inscrit le 2 novembre 2009, 24 ans) - 25 juin 2010

Cela fait environ une semaine que je viens de terminer ce livre et je continue pourtant à y penser, comme une sorte de cauchemar qui ne vous quitte plus. Ce livre m'a charmé. Les personnages ont tous une psychologie bien spécifique qui se révèle au fil des pages, l'intrigue est convenue mais traitée avec un narrateur extradiégétique que j'ai trouvé cruel, froid et terriblement objectif. Cela a contribué à me tenir en haleine et à me questionner sans arrêt sur les raisons de s'attacher davantage à narrer la vie de Pierre, qui serait de prime abord le plus détestable, plutôt que sur la vie des autres personnages. Mais il s'agit là d'une impression personnelle. C'est un bon roman, fluide, aisé à comprendre mais toutefois orné de belles descriptions. Dès l'incipit, qui pourrait constituer une analyse à lui tout seul du roman, nous sommes pris dans le flot intarissable de ces phrases et de ses aventures qui se succèdent sans discontinuer.

Drame familial

9 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 31 ans) - 26 août 2009

J'avais gardé un souvenir mitigé de Maupassant après avoir lu "Boule de Suif et autres nouvelles" mais il s'est effacé à la lecture de ce "Pierre et Jean".

L'auteur y dépeint un drame familial d'une tristesse touchante où la psychologie des personnages (celle de Pierre notamment) est remarquablement retranscrite et trouble le lecteur.
J'ai été sincèrement bouleversé lors de certains moments de détresse et j'ai trouvé dans ce livre un sentiment de véracité.

Une bonne surprise!

Trop détaillé...

5 étoiles

Critique de Lilip (, Inscrite le 22 juillet 2009, 25 ans) - 22 juillet 2009

Ce livre comporte une bonne histoire et est assez intéressant dans son ensemble .

Seulement il y a des tas et des tas de détails inutiles ! Comme si l'auteur cherchait plus la quantité et à faire des pages qu'autre chose ..

C'est vraiment dommage car cela plombe le livre et le rend désagréable... On n'a qu'une envie, c'est de le terminer en sautant tout ces passages inutiles !

J'ai tout de même fait l'effort de le lire en entier et non en diagonale et à la fin du livre mon opinion est toujours la même : ces détails ne servent à rien si ce n'est alourdir la lecture.

Dommage.

Excellent malgré trop de détails inutiles

9 étoiles

Critique de Ryas147 (, Inscrit le 9 juin 2008, 26 ans) - 9 juin 2008

J'ai vraiment bien apprécié ce livre mais seulement une chose que j'ai détesté, c'était tout les détails inutiles; par exemple lorsque Madame Roland et son mari et Pierre visitent l'appartement de Jean, Maupassant nous décrit mais vraiment tout: couleur des rideaux, les objets, les tableaux...
A part ce seul reproche, j'ai vraiment apprécié la lecture de ce livre!

Pas beaucoup fan

6 étoiles

Critique de Nouillade (, Inscrite le 13 mars 2008, 26 ans) - 14 mars 2008

Décidément, je préfère les nouvelles fantastiques de Maupassant plutôt que ses romans réalistes.

J'ai trouvé Pierre et jean long, fade, trop psychologique, s'attachant à décrire tous les détails d'une manière parfaite. Bien sûr, c'est le propre du naturalisme.

J'ai dû le lire pour le lycée en seconde. Ce ne fut pas vraiment un moment très plaisant. Cependant ce n'est sûrement pas un mauvais livre. Mais je n'ai pas trouvé l'intérêt à lire une histoire plutôt banale, longue, ... Normale quoi. On a assez à faire avec notre propre vie, pourquoi s'embêter avec celle des autres, encore plus ennuyeuse ?

... Voilà. Je préfère ses nouvelles, je le redis. tant pis.

Quelle pénétration !

10 étoiles

Critique de JEANLEBLEU (Orange, Inscrit le 6 mars 2005, 49 ans) - 13 novembre 2007

Je suis sorti de ce livre bluffé (une fois de plus !) par Maupassant !

Quel écrivain !
Une pénétration psychologique insensée. Le lecteur assiste à toute l'évolution de l'intrigue à travers Pierre dont toutes les réactions sont incroyablement bien décrites. On vit avec Pierre dans son âme et sa chair (que l'on partage ou pas sa vision de la vie).
Et que dire du style !
Que de moments d'anthologie :
La scène de pêche du début ! Les pages sur la plage de Trouville (un grand morceau d'impressionnisme littéraire) !
Les scènes de repas ! La partie de pêche aux crustacés dans les rochers ! ...

Un roman qui, en plus de l'immense plaisir de lecture immédiat ne cesse d'avoir des résonances en moi (Quelle morale à tout ça ? Quel supplément de compréhension de l'âme humaine ce roman m'a-t-il apporté ? ...)

Un grand maître...

Une histoire d'aujourd'hui

8 étoiles

Critique de Oxymore (Nantes, Inscrit le 25 mars 2005, 45 ans) - 31 mars 2005

Pierre et Jean pourraient être contemporains; tout va bien dans cette famille normande. Deux fils aimés de leur mère, une douce amitié entre 2 frères et puis cet héritage qui arrive et qui bouleverse les rapports. Pourquoi lui ? C'est ce que ce livre va nous apprendre, mais c'est aussi l'exploration des sentiments profonds confrontés à l'injustice que subit ce frère. Un bon livre qui nous interpelle; comment aurions-nous réagi ? Aimons nous vraiment à tout prix ?

Ce charme un peu surrané

6 étoiles

Critique de Cuné (, Inscrite le 16 février 2004, 50 ans) - 12 février 2005

Il me semble que Maupassant est un auteur qu'on aime beaucoup à la fin de l'adolescence. En tout cas ce fût mon cas, j'ai beaucoup lu cet auteur à cette époque là, je n'ai pourtant pas de souvenir de Pierre et Jean.

Le Havre, 2 frères, que tout oppose, qui ne se ressemblent en rien. Une mère aimée, un père effacé et pataud, un des frères qui hérite d'un ami de la famille, et le drame se met en place. Pourquoi celui-ci plutôt que l'autre, comment pardonner une fois qu'on a compris, pourquoi tant de haine, comment la refréner....

Certes les dialogues ont vieilli, mais je suis toujours étonnée de la fluidité de lecture de Maupassant. Un petit roman, ou une grande nouvelle, à multiples tiroirs, où l'on peut interpréter de différentes façons les éléments annexes (psychanalyse, psychologie, point de vue romanesque etc...)

J'ai eu plus de mal avec la misogynie de Pierre, que forcément on impute à Maupassant :

" L'amour de l'homme et de la femme est un pacte volontaire où celui qui faiblit n'est coupable que de perfidie: mais quand la femme est devenue mère, son devoir a grandi puisque la nature lui confie une race. Si elle succombe alors, elle est lâche, indigne et infâme."

Mais l'homme lui.... Ben voyons.

Pour ce roman, Maupassant a écrit une préface, en forme d'essai, intitulée "le roman" dans laquelle il déclare :
" L'homme qui pense seulement à amuser son public par des moyens déjà connus, écrit avec confiance, dans la candeur de sa médiocrité, des oeuvres destinées à la foule ignorante et désoeuvrée."

Misogyne et condescendant. Ca fait beaucoup....

Une dramatisation

9 étoiles

Critique de Un lycéen (, Inscrit le 6 janvier 2005, 32 ans) - 8 janvier 2005

Dans ce livre de Maupassant, les personnages sont médiocres. Il n'y a pas de héros. Le roman est construit comme un roman policier. Il y a une enquête, et aussi une analyse psychologique entre Pierre et sa mère. L'histoire avance grâce aux soupçons et à la certitude. Maupassant pénètre dans ses personnages, mais ne donne aucun jugement. On a une tragédie classique. Les dialogues sont très importants dans les moments de crise. Maupassant est là pour dramatiser l'action.
Cet ouvrage est très bien et je vous le recommande !

Un peu court...

5 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 1 août 2004

C'est le premier roman de Maupassant qui ne m'a pas vraiment emballée. En fait, ce petit roman étant très court on sait tout de suite de quoi il en retourne... alors qu'on aurait préféré attendre un peu, faire languir le lecteur, faire traîner le suspense. Mais avec les suppositions de Pierre on découvre rapidement le pot aux roses.
Quoi qu'il en soit, il reste quand même un bon livre où toute la psychologie des personnages est très intéressante.

Une terrible enquête....

5 étoiles

Critique de Ondatra (Tours, Inscrite le 8 juillet 2002, 36 ans) - 18 septembre 2002

Ce roman de Maupassant a quelque chose de tout à fait naturel dans son titre mais il va se révéler être tout autrement, car au fil du texte, on va s'apercevoir que ces deux frères ont pour seul et unique point commun leur nom de famille et ils ne se ressemblent en rien, ce qui va faire naître des soupçons chez Pierre. Ce roman nous plonge au coeur d'un drame familial où jusqu'à présent, la règle était le silence, mais peu à peu la vérité va prendre le pas sur le mensonge jusqu'à détruire certains protagonistes.... Mais cela n'empêche en rien de souligner le talent de Maupassant dans cette oeuvre ô combien naturelle!!!

Pierre qui pleure et Jean qui rit

8 étoiles

Critique de Lucien (, Inscrit le 13 mars 2001, 62 ans) - 16 décembre 2001

C'est vrai : avec "Pierre et Jean", Maupassant a réussi un bon roman. Par plusieurs aspects, comme la thématique obsessionnelle de l'eau; l'abandon du fils maudit qu'une mère rejette à la mer alors qu'elle donne en quelque sorte naissance une seconde fois à l'autre, l'aimé - fils de l'amour; le côté quasi biblique de l'opposition entre Pierre (pourquoi pas Judas) et Jean (le bon fils, le "chouchou" aussi); les éléments symboliques foisonnants, comme la pêche, la longue-vue, les petits tableaux en abyme... Mais, n'en déplaise à Petoman... qu'est-ce que les dialogues ont vieilli! Comment ne pas rire de bon coeur en lisant cette invraisemblable conversation entre la mère éplorée et son fils Jean qui vient de découvrir la vérité sur sa naissance! Nous nageons dans le mélodrame! Où est le "réalisme" dans cette scène?
Ne boudons pourtant pas notre plaisir et accordons quatre étoiles à ce livre si bien construit.

une merveille

10 étoiles

Critique de Pétoman (Tournai, Inscrit le 12 mars 2001, 42 ans) - 11 mai 2001

Pierre et Jean, c'est un chef d'oeuvre et il écrit pour être compris de tous. Maupassant détestait les intellectuels et ceux qui montrent à tout va leur savoir...c'est pour ça qu'on l'aime...pas vrai Jules????

Un excellent livre

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 30 avril 2001

Mais qu'est-ce qui n'est pas bon chez Maupassant ? Cela doit bien exister, mais tout ce que j'ai lu de lui m'a emballé !

Forums: Pierre et Jean

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Pierre et Jean".