Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot

Compartiment tueurs de Sébastien Japrisot

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sallygap, le 28 mars 2005 (Inscrite le 18 mai 2004, 40 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 345ème position).
Visites : 3 933  (depuis Novembre 2007)

"C'est comme ça que ça commence"

Après une nuit en train, une jeune femme est retrouvée morte, étranglée, dans un compartiment couchette. Les policiers dirigent naturellement leurs recherches sur les autres passagers, essayant de les retrouver… Le problème c’est qu’ils se font aussi tuer les uns après les autres…
Comment dire plus sans trop en dévoiler ? C’est toujours périlleux comme exercice. On saisit vite que les autres voyageurs vont être supprimés aussi, un par un, chapitre par chapitre (et puis le quatrième de couverture nous le dit de toute façon !) et c’est ce qui rend la construction originale. Alternant avec les recherches des policiers, l’auteur change de personnage à chaque chapitre, on s’attend logiquement à ce que le dernier soit le coupable, mais…
« Compartiment tueurs » est le premier policier de Sébastien Japrisot, il date de 1962 ; j’ai trouvé que pour un essai, il était plutôt réussi. C’est un bon petit polar. Le cadre est très « à la française », Paris, ses gares, bistrots et troquets, les flics en équipe et en échec, avec leur pardessus et leurs chapeaux, bref, une certaine ambiance que j’ai bien aimée. Le style aussi est intéressant, c’est un peu parlé, avec des phrases brèves, courtes, percutantes…cette forme donne un rythme à l’ensemble.
Personnellement je me suis fait avoir pour le dénouement, la chute a très bien fonctionné (mais je suis un peu naïve, du genre qui ne devine jamais le coupable, alors…) Cependant je crois vraiment que tous les ingrédients du genre sont réunis pour que ça marche, et on se laisse prendre dans l’histoire, on enquête… et on avale ce polar sans le lâcher.
C’est une lecture rapide, prenante, l’intrigue fonctionne, la construction est originale. En résumé, un bon policier.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un ciné-roman

8 étoiles

Critique de Jonjon21 (, Inscrit le 30 août 2005, 33 ans) - 6 mars 2006

Le style de Japrisot, qui s’apparente beaucoup à celui employé pour des scénarios de film, nous entraîne dans une course contre la montre, à la vitesse du Phocéen, c’est-à-dire à toute vapeur sans escale jusqu’à destination. Dès le premier chapitre, le lecteur plonge dans un univers noir, sombre, glauque et terriblement angoissant. Pierre, inspecteur à la gare de Lyon, découvre le cadavre d’une femme dans l’un des compartiments du train, étranglée, apprend-on bien vite, dans une position incongrue, premier signe d’une violence qui ne cessera plus par la suite de s’intensifier. Ce premier meurtre ne nous est pas explicitement raconté ; ce n’est que par les analyses et les hypothèses des enquêteurs que l’on pourra en tracer à gros traits le déroulement. D’ailleurs, le rythme de ce chapitre y est un peu plus lent que dans les suivants. En effet, Japrisot nous présente une « narration » des dialogues plutôt que de nous offrir les répliques elles-mêmes précédées des tirets conventionnels. L’effet obtenu d’un tel procédé surprend. Nous avons l’impression, me semble-t-il, de se retrouver à un petit resto, un midi, alors qu’un bon ami, entre deux gorgées de café, nous raconte un film qu’il a vu récemment en employant des formules du genre : « X a dit tel truc de telle façon ». Donc, le style peut déranger au départ, mais l'histoire est si prenante qu'on parvient quand même à trouver un certain plaisir à lire le roman. Un bon polar!

Forums: Compartiment tueurs

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Compartiment tueurs".