Les faux-fuyants de Françoise Sagan

Les faux-fuyants de Françoise Sagan

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Kreen78, le 31 janvier 2005 (Massy, Inscrite le 11 septembre 2004, 39 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (9 913ème position).
Visites : 3 443  (depuis Novembre 2007)

Françoise Sagan avait un très bon humour

Avant d'écrire "Les Faux-Fuyants" elle disait espérer réussir à faire rire ses lecteurs comme certains auteurs l'ont réussi. Et Mme Sagan s'est très bien débrouillée.

Quatre parisiens s'en vont en voiture, à la mi-juin de l'année 1940, pour rejoindre l'époux de Luce qui séjourne à Lisbonne. Ils sont 4 amis plus le chauffeur, Jean. Luce a 27 ans et a pour amant depuis 2 ans Bruno. Bruno va avoir la trentaine et est moins dynamique depuis qu'il a rencontré Luce. Leurs 2 autres amis sont Diane, une femme de la soixantaine aux boucles rousses, presques rouges, et Loïc qui apparemment est homosexuel. Malheureusement ils sont alertés par un Stuka qui vient mitrailler le pauvre Jean. La voiture en mauvais état, ils ont la chance d'être sur le chemin d'un paysan qui va les ramener et les héberger en compagnie de sa famille. Situations cocasses et rigolotes à venir!!!!!

Cette lecture m'a procurée de très bons moments qui vont devenir de très bons souvenirs. Françoise Sagan, d'un bon coup de plume, s'en est donné à coeur joie, et le lecteur est loin de le regretter!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sagan sous un autre jour

8 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 43 ans) - 10 novembre 2014

Comme beaucoup, j'ai découvert Françoise SAGAN par la lecture de ses romans les plus connus et dont les thèmes et l'effet qu'ils eurent sur les critiques de l'époque avaient fait - à juste titre - la célébrité.

Dans cet ouvrage, elle s'illustre dans d'autres registres sur lesquels on l'attend moins : la satire et l'humour.
A la fin de la lecture des faux-fuyants, il est manifeste qu'il faut dire que Madame SAGAN avait un indéniable talents d'écriture et dans ces domaines là aussi.

Un réel plaisir à lire et à rire.

Un exode épique

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 18 octobre 2007

La guerre est absurde, et l'est tout autant l'insouciance de ceux qui la fuient, comme leur hypocrisie. Quatre bourgeois bon teint se paument dans une campagne bucolique, pendant l'exode, ce qui donne lieu à des quiproquos aussi gentils qu'amusants.
Cette bulle de savon, dont je craignais pas mal, vu le cadre historique, est davanage qu'une fable humoristique, et dresse une certaine morale, voire une philosophie.
Françoise Sagan s'est choisie une jolie porte de sortie.

Du rire et des larmes

8 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans) - 31 janvier 2005

Que de souvenirs vous éveillez en moi avec ce livre ! Une lecture très ancienne qui m'avait impressionnée, mon premier Françoise Sagan d'ailleurs, acheté à sa sortie. J'avais trouvé le résumé attirant, l'histoire me semblait délassante et simple.
Si c'est effectivement le cas pour une bonne partie du récit, il y a cependant beaucoup de profondeur dans ce texte de Sagan. Bien sûr, les péripéties de nos Parisiens sont à se tordre de rire, c'était la Ferme Célébrités avant l'heure ! :) Je me souviens par exemple de cette histoire de pommes à goûter avant de faire des tartes afin de savoir si elles étaient mauvaises, j'ai souvent, ensuite, regardé mon boulanger-pâtissier d'un air suspicieux en me demandant si il faisait pareil (on peut être naïf parfois).
Mais insidieusement, de plus en plus présente, la guerre se fait remarquer et son absurdité se traduit à merveille par la fin de l'histoire, stupide si il en est (ce qui arrive, pas le choix de l'auteur, bien entendu). Je me suis sentie révoltée, j'étais en colère, ça me semblait impossible, trop bête, trop facile et pourtant, la guerre, c'était tout à fait ça.

Forums: Les faux-fuyants

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les faux-fuyants".