Le passeur de Lois Lowry

Le passeur de Lois Lowry

Catégorie(s) : Enfants => 10-12 ans

Critiqué par Moka, le 29 mars 2001 (Bruxelles, Inscrite le 29 mars 2001, 31 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 24 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (133ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 19 708  (depuis Novembre 2007)

Un bon livre pour enfants

Le passeur est un très bon livre pour enfants de 10 à 12 ans.
Jonas habite dans une communauté où on a eu un rapport à l'Identique, qui consiste à supprimer les mers et les montagnes et le soleil. Il y a dans cette communauté, des groupes d'âges et, à chaque décembre, c'est l'anniversaire des enfants, tous en même temps !!
À lire le plus vite possible !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un avant goût de 1984 et Cie

10 étoiles

Critique de SoB7818 (, Inscrite le 18 juin 2012, 33 ans) - 13 septembre 2012

Je l'ai lu quand j'avais 10 ans, je l'ai conseillé à ma petite soeur lorsqu'elle a eu l'âge de le lire. Depuis, tous les ans on le relit, et on se le refile.
Il s'agit d'un roman d'initiation à la science fiction, qui contient tous les éléments des grands chefs d'oeuvre de ce genre:
une société dont des traits sont poussés à l’extrême pour éviter de nouveau les grandes tragédies qu'a connu le monde (famine, guerre,...),
Un personnage attachant et courageux, Jonas, le futur passeur, et le seul à posséder le sens critique par rapport à cette société, et qui veut rendre à celle-ci ce qu'elle a perdu, c'est à dire sa beauté

Voici, tout le combat de Jonas, qui se sacrifie pour sa société.

un livre plus qu'intéressant

8 étoiles

Critique de Rytu (, Inscrit le 11 août 2012, 25 ans) - 11 août 2012

une histoire qui vaut le rapprochement . ce monde utopique décrit par lois lowry fait beaucoup réfléchir : si on veut un monde parfait il faudra faire des sacrifices auxquels on n'est pas près à se séparer . cette société supposée parfaite est triste ... le jeune Jonas s'en rend compte à mesure que l'on avance dans la lecture ainsi à la fin on peut se dire que notre société bien qu'imparfaite recèle des plaisirs vraiment immenses l'amour et ... le choix comme dirait notre jeune héros
bien que ce livre fait penser à une lecture pour jeune gens de 9 - 12 ans il est de mon avis très intéressant pour tous les âges .
même si ce monde est imparfait on y rigole bien non ?;)

Excellent :)

8 étoiles

Critique de Emma* (, Inscrite le 22 février 2012, 22 ans) - 22 février 2012

Jonas vit dans un monde où l'individualité n'existe pas, où l'amour, la haine ne sont pas ressentis par ses habitants. Voilà le monde dans lequel évolue le héros de ce roman.
A la frontière de la science-fiction, le livre nous transporte dans un univers formaté où même les couleurs sont inexistantes ! Dès que j’ai commencé à lire ce roman je me suis demandé quel attribution il va recevoir. On s'attache à Jonas et l'on se demande ce qui va advenir de lui. J’ai moins bien aimé la fin du livre qui était trop vague pour moi. Cependant je conseille très vivement ce roman car c’est une très belle histoire.

Un livre intelligent

9 étoiles

Critique de Renaudcornet (, Inscrit le 26 décembre 2011, 27 ans) - 26 décembre 2011

J'ai lu ce livre lorsque j'avais 14 ans environ et j'avais vraiment beaucoup aimé. C'est d'ailleurs-un des meilleurs livres que j'ai lu pour l'instant.
L'histoire est vraiment bien pensée et l'auteur a vu les choses intelligement. On se plonge vraiment dans l'envers du décor de tout ce qui est "pensé" et après la lecture, on voit les choses différement et tentons de comprendre la capacité à se souvenir, à pouvoir observer des choses...
Je le recommande très sincèrement !

Lu à l'école

5 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 36 ans) - 9 mai 2010

J'ai dû lire ce livre à l'école et je ne me souviens que d'une chose c'est qu'il m'avait étonnée. C'était pas trop le genre de livre que je lisais. Je n'ai ni adoré ni détesté. Je l'ai lu simplement et maintenant j'ai un peu oublié l'histoire. Il n'est pas inoubliable pour moi mais il a le mérite de susciter l'intérêt et l'étonnement c'est certain.

Décevant

4 étoiles

Critique de A-Julie (Québec, Inscrite le 14 mars 2010, 27 ans) - 15 mars 2010

J'ai lu ce livre en anglais pour l'école et je trouve qu'il est beaucoup trop long et l'histoire ressemble beaucoup trop au livre "le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley.

De l'émotion

10 étoiles

Critique de Vero911 (, Inscrite le 23 janvier 2010, 34 ans) - 30 janvier 2010

J'ai lu ce livre au collège et j'ai adoré.

Jonas vit dans un monde où l'individualité n'existe pas, où l'amour, la haine ne sont pas ressentis par ses habitants. Voilà le monde dans lequel évolue Jonas, le héros de ce roman.

A la frontière de la science-fiction et de la fable philosophique, il nous transporte dans un univers formaté où même les couleurs sont inexistantes ! On s'attache à Jonas et l'on se demande ce qui va advenir de lui. La fin est à la hauteur du livre. Un beau roman qui peut rappeler 1984 (dans une moindre mesure bien sûr) à lire par les adolescents ou par les adultes, qu'importe, ce livre nous transporte.

Original ...

7 étoiles

Critique de Louloutte-23 (, Inscrite le 28 janvier 2010, 26 ans) - 28 janvier 2010

J'ai découvert ce livre grâce au cours de français et, même si le niveau de lecture est un peu bas, j'ai bien aimé l'originalité du roman.
Dans ce livre, les gens ne voient pas les couleurs, n'éprouvent pas de sentiments, ne connaissent pas les animaux, se font attribuer des enfants, un métier, un conjoint, sans avoir le choix.
Pourtant leur vie fonctionne bien mieux que la nôtre!
Mais quand on connait les joie de l'amour, de la liberté, on n'a vraiment rien à envier aux personnages du livre.

Ce livre était sympa mais ne m'a pas vraiment touchée... A part le moment où le bébé se fait "élargir", il n'y a pas de moment de tendresse ( évidemment elle n'existe pas là-bas), pas d'amour...
Si comme moi vous aimez lire pour rêver, ce livre n'est pas pour vous!

Très beau

10 étoiles

Critique de Arnaud (Andenne, Inscrit le 29 novembre 2004, 40 ans) - 8 janvier 2009

J'ai lu ce livre il y a une quinzaine d'années et je ne l'ai pas relu depuis. Ma critique s'apparentera donc plutôt au souvenir que j'ai des sentiments que m'a procuré ce livre. Je l'ai trouvé fantastique et moi qui suis plutôt attiré par les livres très concrets, celui-là avait profondément nourri mon imagination. Je n'ai pas encore d'enfant mais le temps venu, je sais que je lui offrirai ce livre...

Lectrice influencée ?

6 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 24 juin 2008

Le passeur fait partie de cette catégorie de livres dont mon opinion se modifie à force de lire des critiques et des explications sur le livre. Sur le coup, je l’ai trouvé correct, mais sans plus. Ça m’a rappelé trop de livres, trop de films, pour trouver le récit vraiment original. Ça me rappelle Les femmes de Stepford, Pleasantville, Equilibrium, THX 1138, L'âge de cristal, 1984 et ainsi de suite. J’ai adoré la finale, qui est laissée à l’interprétation, mais le restant, moyen. Suis-je influencée ? Après avoir lu quelques critiques, je trouve le livre (un peu) meilleur. En tout cas, si je ne crois pas relire le livre, je vais sûrement aller voir l’adaptation cinématographique qui est annoncée. Je viens de découvrir, en faisant des recherches, que ce roman serait le premier d’une trilogie, mais plusieurs personnes disent que les autres tomes nuisent à la finale de celui-ci, alors je ne me risquerai pas, puisque c’est le passage que j’ai le plus apprécié, par son ambiguïté.

Le passeur est un bon suspense dystopique, cependant ça manque de profondeur. A lire à tout âge, mais je crois que c’est plus pour les adolescents.

S'ouvrir vers le monde

10 étoiles

Critique de Lemask (La Roche sur Yon, Inscrit le 14 avril 2008, 36 ans) - 15 avril 2008

Voila un livre plein de question sur le monde et sur nous même dans ce monde.

Pour les personnes qui ont apprécié l'Alchimiste de Paulo Coelho, je leur conseil fortement ce livre. Qui à l'image du livre de Coelho nous projette au travers d'une histoire simple mais néanmoins exceptionnelle, vers la re-considération de chacun de nos actes.

Ni un livre pour enfant, ni un roman philosophique, mais seulement une très belle histoire.

magnifique

10 étoiles

Critique de Ooorange (, Inscrite le 16 août 2005, 28 ans) - 11 novembre 2006

Dès qu'on entre dans le livre, on ne peut plus en sortir. Quel attribution aura Jonas? Et l'auteur prend bien son temps pour nous donner la réponse à cette question qui nous ronge, tout en faisant attention à ce qu'on ne s'embête pas en attendant de savoir. C'est écrit très clairement, même si je regrette un peu qu'il soit si vite lu.

Ce livre m'a permis de réfléchir au monde qui m'entourait, de me demander si finalement, il n'était pas magnifique. Oui, on a le choix, et on peut se tromper, mais il y a cette diversité, cette richesse, cette beauté qui n'existent pas dans le monde de Jonas. Bien sûr, dans son monde, tout est contrôlé pour atteindre la perfection. pas de chômage, pas de vols, pas de morts. Mais faut-il vraiment se priver de tous les bonheurs de notre vie pour parvenir à cela? Et ces bonheurs ne valent-ils pas qu'on souffre de temps en temps?

C'est un livre qui m'a beaucoup marqué, et que je conseille très vivement.

Un autre "Meilleur des mondes"

8 étoiles

Critique de Shayne (Sambreville, Inscrit le 2 octobre 2005, 38 ans) - 7 octobre 2006

Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un bouquin pour ados de cette qualité scénaristique.

On pourrait dire que, paradoxalement, "Le Passeur" met en scène l'aboutissement de la pensée de "1984". En effet, alors que les derniers chapitres du roman d'Orwell laissaient entrevoir les perspectives d'un totalitarisme absolu (ex : abolition future de l'orgasme, amour fou pour Big Brother,...), le monde du Passeur est depuis le début du récit totalement dépourvu de substance, de sentiments, d'apparence ultra-pacifique et donc sans le moindre risque de révolte ; l'objectif suprême de Big Brother.

Un livre qui, finalement ne dit qu'une chose, mais la dit si bien : "Méfiez-vous des sociétés idéales!"


Un monde idéal?

8 étoiles

Critique de Marinette (laon, Inscrite le 1 juillet 2004, 40 ans) - 7 juillet 2006


J’avais beaucoup entendu parler de ce livre en bien. Mes attentes furent totalement satisfaites. C’est un merveilleux roman qui par le biais de la description d’une autre civilisation totalement différente à la notre nous permet de mieux réfléchir à ce que nous vivons en tant qu’être humain dans une société. Qu’est ce que le bonheur, les couleurs, la mort…
Moment de lecture très fort en émotion.

réflexion d'une adulte

10 étoiles

Critique de Amange_2 (, Inscrite le 31 juillet 2005, 36 ans) - 8 avril 2006

ce livre est arrivé dans notre bibliothèque parce que mon frère devait le lire pour l'école. Moi qui dévore tous les livres qui me passent sous la main je me faisais donc le plaisir de commencer ce livre dont je n'avais jamais entendu parler.
j'ai donc commencé ce livre en me disant que c'était un livre pour jeunes adolescents et n'ayant pour le moment à lire que des grands classiques je me dis que ce livre va me reposer.
A ma grande surprise je me suis accrochée à ce livre et je l'ai terminé en trois jours.
je l'ai relu calmement une semaine après et me suis rendue compte que ce "petit livre pour jeunes " me faisait plus réfléchir que certains grands classiques!
Je pense que ce livre est devenu pour moi un des incontournables de mon étagère et qu'il a trouvé sa place à côté de Balzac et de Paulo Coelho. C'est donc un de ces nombreux livres que je vous recommande chaudement.

un monde effrayant

9 étoiles

Critique de Morganedetoi (, Inscrite le 8 septembre 2005, 33 ans) - 10 septembre 2005

J'ai adoré ce livre , tellement que je l'ai lu plusieurs fois!!Le monde utopique que décrit l'auteur est assez effrayant!!En effet les sentiments sont bannis de cette communauté, tout est sous contrôle. Mais en devenant "le passeur", il va être le seul à se souvenir de comment était le monde avant lorsque il existait encore des sentiments, des couleurs et surtout la liberté!Jonas va être le premier à se révolter contre ce monde et à se mettre en quête de la liberté!!
Un livre très bon et qui fait réflechir. A lire donc à tout les âges!

un monde idéal

10 étoiles

Critique de Fnette (, Inscrite le 2 juillet 2005, 37 ans) - 2 juillet 2005

Le passeur conte la vie de Jonas, 12 ans, vivant dans une communauté idéale. Tout y est contrôlé, parfaitement organisé, prévu... Ainsi le futur métier des enfants de la communauté est-il choisi par le conseil, d'après des observations poussées. Nul n'a le choix, mais le conseil ne se trompe jamais et il les connait mieux qu'ils ne se connaissent eux-même. Quel endroit merveilleux, plus de doutes ou d'angoisses, il suffit de se laisser porter par la communauté unie et forte. Mais cet "idéal" a un prix, et Jonas peu à peu va comprendre qu'il existe ailleurs un nouveau mot: LIBERTE
Je conseille ce livre aux enfants, bien sûr mais aussi à toutes et à tous ceux qui doutent d'eux. Aux personnes qui ont peur de faire des choix et qui préféreraient que leur liberté d'action et de réflexion soit régie par quelques instances supérieures...
Voir la couleur des fleurs ou faire une course de luge valent bien ça ,non?

Pas que pour les enfants!!

10 étoiles

Critique de Kicilou (Vernon, Inscrite le 31 juillet 2004, 38 ans) - 7 avril 2005

Pas d'accord avec Moka! Ce n'est pas seulement un livre pour enfants, il peut être lu par un très large public.

Jonas va avoir douze ans et il est anxieux car, dans sa communauté, c'est l'âge où les sages vous donnent votre attribution : désignent le travail qui vous sera assigné pour le restant de votre vie. Ces sages ne se trompent quasiment jamais, le travail proposé, choisi après des années d'observation du comportement des enfants dans leurs heures de bénévolats dans les différentes institutions de la communauté, correspond toujours parfaitement aux goût de l'enfant qui rentre alors dans l'âge adulte.
Mais Jonas ne sait pas ce qu'il aime, ne sait pas ce qu'il veut faire, ne sait pas du tout quel métier pourrait bien lui plaire. Alors il angoisse et ce n'est pas le partage des sentiments avec l'ensemble de sa famille, à la fin de la journée, ni celui des rêves au début qui arrive à le rassurer.
Et ses craintes sont fondées : la cérémonie des 12 ans ne se passera pas du tout comme d'habitude cette année...

Les enfants sont répartis en tranches d'âges (les 1 ans, les 2 ans...) et chaque changement de tranche d'âge correspond à un petit bouleversement de la vie : les 9 ans, par exemple, reçoivent leur vélo, seul moyen de locomotion dans la communauté.
Dans cette communauté, les anciens vivent à l'écart, dans la maison des anciens où l'on s'occupe bien d'eux et, quand ils ont atteint un certain âge, ils sont élargis lors d'une belle fête qui est toujours un grand moment de bonheur pour tout le monde...

Dans la communauté, tout se passe toujours bien, la vie est sans ennui. Mais Jonas, de par sa nouvelle attribution, va découvrir que cette vie bien rangée n'est peut-être pas le seul type de vie possible.


Une réflexion profonde sur la vie, la société, le genre humain... Traité avec justesse, ce sujet intéressera petits et grands, chacun trouvera matière à réflexion dans ce très beau roman, un incontournable de la littérature qu'il est réducteur d'appeler "jeunesse".

Un little

9 étoiles

Critique de Toundra (Paris, Inscrite le 16 février 2005, 30 ans) - 5 mars 2005

Quand je l'ai lu, j'ai trouvé ce livre excellent : même maintenant, j'en garde un très bon souvenir...!
Je pense que c'est un livre qui peut permettre aux plus jeunes de se plonger dans l'univers science fiction et d'accéder ensuite à des livres plus compliqués sur le même sujet (1984, Le meilleur des mondes)
Sinon, rien à redire sur l'histoire et l'écriture ; bien qu'une petite centaine de pages pour creuser plus le sujet ne serait pas pour me déplaire... ;-)

Excellent !

10 étoiles

Critique de Crazyboy (, Inscrit le 2 mars 2005, 32 ans) - 2 mars 2005

Comme la plus part des personnes ici, j'ai lu ce livre à l'age de 15 ans, il m'a redonné l'envie de lire, Lois Lowry nous fait redécouvrir ici la vie d'un "village" privé des plaisirs réels de la vie et nous expose à la découverte du monde réel en plusieurs étapes. Ces étapes nous permettent, à nous lecteurs, de redécouvrir les aspects fantastique et à la fois réels du monde dans lequel nous vivons. L'étiquette de livre pour enfants est bien sûr à délaisser comme l'a si bien dit kim!
LIVRE A LIRE A TOUT PRIX !!

Sans couleurs, néanmoins avec plein d'émotions

10 étoiles

Critique de Coffee_swan (, Inscrite le 2 novembre 2004, 31 ans) - 10 février 2005

Le roman "Le Passeur", de Lois Lowry, raconte l'histoire d'un jeune garçon, Jonas, vivant dans un monde où tout est contrôlé, des souvenirs jusqu'au collations. Jonas est spécial. On l'a choisi pour conserver tous les souvenirs, toute l'histoire de sa ville. Il découvre alors les couleurs et les émotions que le monde émerge. "Le Passeur" est une histoire très touchante qui va plaire autant le grand-père de 65 ans, que la jeune préadolescente de 12 ans. Le livre est court et facile à lire. Lois Lowry a su mettre en valeur des sentiments quelquefois oubliés avec un style très léger, cependant rempli de sens.

c'est vrai

9 étoiles

Critique de Kim (Limay, Inscrite le 16 juin 2004, 36 ans) - 23 juin 2004

je suis tout à fait d' accord avec zoom .Ce livre m'a marqué quand je l'ai lu (à 15 ans) et je pense qu'on ne devrait pas lui coller l'étiquette "livre pour enfants".

pour plus grands que ça

8 étoiles

Critique de Zoom (Bruxelles, Inscrite le 18 juillet 2001, 67 ans) - 19 septembre 2001

Edité dans une collection pour enfants (jeunes ado), j'ai lu ce livre pour faire plaisir à mon fils, qui m’en disait tant de bien. Un monde à la big brother s’y étale, où tout est sous contrôle dans une impression de liberté intelligemment pensée. A chaque âge, les enfants passent un cap, honorés publiquement. A 12 ans , selon leurs goûts et leurs capacités, un rôle leur est attribué dans la société, immuable. Tel est l'âge que va avoir le héros du livre, qui attend, plein d'angoisse, de savoir quel sera son attribution dans la communauté. Chaque famille reçoit 2 enfants, conçus par des femmes dont le rôle est d'enfanter. Certaines personnes inadaptées au système y sont " élargies " sans que l’on comprenne bien ce que cela cache.
Avec un style clair et simple, et un scénario captivant, c'est un livre qui traite de la liberté de l’homme et qui vaut la peine d'être lu par les ado et même les adultes.

Forums: Le passeur

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  une fin ambigüe 10 Kim 8 juillet 2006 @ 16:03

Autres discussion autour de Le passeur »