Le joueur des ténèbres de Louis Owens

Le joueur des ténèbres de Louis Owens
( Bone game)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bachy, le 18 janvier 2005 (Inscrit le 10 avril 2004, 56 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 756ème position).
Visites : 2 144  (depuis Novembre 2007)

Culpabilité

La découverte du corps démembré d’une jeune femme échoué sur une plage provoque un malaise profond sur Santa Cruz, petite ville de Californie. Peu à peu impliqué dans le drame, Cole McCurtain est hanté par des images dérangeantes et, plus particulièrement, par celle d’un Indien au corps peint en blanc et noir, qui, comme pour l’inviter au jeu des ténèbres, fait sauter des osselets dans sa main tendue.
Un jeu funeste et dangereux que Cole, devenu professeur d’université, devra affronter dans la réalité alors que les meurtres se répètent. Car, cherchant avec l’aide de son oncle, le vieux Luther, l’origine de cette violence extrême, il se retrouvera bientôt confronté au mystérieux « joueur des ténèbres ».
Louis Owens est Indien Choctaw par sa mère et Cherokee par son père. Avant d'enseigner la littérature à l'Université du Nouveau-Mexique, il a travaillé comme "ranger" dans l'Ouest américain. Ses romans dépeignent la beauté des paysages et une nature, source d'équilibre, qui est souvent menacée par l'homme. Il évoque également dans ses livres la difficulté de respecter les traditions et les rites lorsqu'on est Indien aujourd'hui.
L'ambition de l'auteur est d'utiliser le suspense pour affiner l'étude psychologique et la dénonciation politique. Il puise abondamment dans l'histoire et la culture amérindiennes. Le maître mot de cette histoire est « culpabilité ».
McCurtain a envers sa fille une dette d'amour, une dette sacrificielle envers son frère tué au Vietnam, une dette historique envers ses ancêtres massacrés. Ce thriller est l'histoire d'une guérison, une thérapie indienne, qui se double d'une quête de l'identité, d'un frénétique retour aux sources.
II est des livres qui sont plus que des livres : des actes engagés dans la création - de nouvelles manières de penser et d’exister, des aventures qui participent d’un mouvement dans les choses et non d’un regard sur le monde. Le livre de Owens est de ceux-là : il est écriture de sang et d’étoiles.
Son livre s’offre comme un pari pour une création qui soit opposition à l’état de choses et à la vie nivelée, atrophiée, standardisée. Une véritable éthique de la création se met ainsi en place. Le lecteur se doit dès lors d’accepter de se laisser traverser par ce qui le déstabilise, parce qui bouscule ses agencements officiels afin de donner voix et corps à ses propres mondes.
Sans appui ni en amont ni en aval, l’avancée créatrice se doit de faire monter au visible l’invisible. Est bon ce qui augmente les puissances de joie, ce qui libère les forces de la vie; doit être écarté tout ce qui bloque le mouvement, ce qui muselle, emprisonne, rigidifie et atrophie les intensités vitales. L’auteur est ce sorcier qui fait surgir des mondes insoupçonnés…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Excellent.

8 étoiles

Critique de Magicpat (, Inscrit le 14 mars 2005, 55 ans) - 14 mars 2005

Tres bon livre je vous le conseil
du meme auteur:
Le Pays des ombres encore meilleur

http://www.magicien.info





Forums: Le joueur des ténèbres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le joueur des ténèbres".