L'enfant volé de Ian McEwan

L'enfant volé de Ian McEwan
( The child in time)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Dirlandaise, le 8 janvier 2005 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 62 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 112ème position).
Visites : 2 353  (depuis Novembre 2007)

Je suis perplexe...

J'avais des attentes envers ce livre et je suis frustrée ! Pour situer l'histoire, c'est un écrivain de livres pour enfants qui s'en va faire les courses dans un supermarché près de chez lui, accompagnée de sa fille de trois ans. Un instant d'inattention et l'enfant disparaît... Elle ne sera jamais retrouvée. Suite à ce drame, le couple part à la dérive et chacun vit son deuil de son côté à sa façon. Malheureusement, l'auteur nous éloigne du sujet pour une bonne partie du livre, en introduisant une intrigue secondaire qui, sans être dénuée d'intérêt, m'a royalement agacée. Je n'aime pas être menée en bateau de la sorte sans savoir où je vais aboutir... J'étais excessivement frustrée malgré les qualités d'écriture et le talent de l'auteur. Aucune émotion n'est venue me visiter et les personnages m'ont laissée froide... Je n'ai éprouvé aucune empathie pour le personnage principal que j'ai trouvé assez terne finalement. Les personnages secondaires m'ont beaucoup plus intéressés. Bref, une belle écriture mais qui m'a laissée de glace... Et la fin est des plus banale et prévisible.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Efficace et bien ficelé.

7 étoiles

Critique de Jonath.Qc (, Inscrit le 6 juillet 2011, 38 ans) - 15 mars 2013

Ian McEwan m'était inconnu jusqu'à L'enfant volé. Loin d'être déçu, j'ai été littéralement subjugué par le début de l'histoire: la finesse du détail, l'émotion est palpable, on partage pleinement le malheur du couple. Le désarroi du personnage central est à couper le souffle.

La progression est intéressante, bien que moins spectaculaire que l'élément déclencheur, et parfois bizarre: le couple d'amis est d'ailleurs difficilement saisissable! J'ai apprécié la qualité de l'écriture et le rythme est moyennement soutenu. La fin est un peu décevante mais on en sort tout de même bien satisfait.

Les 50 premières pages valent le détour. Les autres sont loin d'être mauvaises...

l'enfant volé

8 étoiles

Critique de Alexis92 (, Inscrit le 31 mai 2008, 25 ans) - 14 juillet 2009

Contrairement à Dirlandaise, je trouve que I.McEwan a su trouver les mots justes pour cerner les émotions d'un père et d'une mère qui ne peuvent oublier le tragique enlèvement de leur fille. En effet, les portraits psychologiques sont très précis et la relation entre les deux époux est décrite avec brio. Il est vrai que l'auteur s'éloigne très rapidement du sujet principal, mais c'est à mon avis une façon subtile de montrer l'impact de cet enlèvement sur la vie de Stephen, le père. Il y a tout au long du livre des éléments qui rappellent Kate, leur fille enlevée, et qui nous aident à comprendre la douleur ressentie par la famille entière. La prose est belle et touche au coeur. Seul reproche: certains passages sont trop long et finissent par lasser. on aurait également pu espérer quelque chose de plus direct, quelque chose qui nous fasse littéralement plonger dans la douleur de Stephen.

Forums: L'enfant volé

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'enfant volé".