Adam Haderberg (Hommes qui ne savent pas être aimés) de Yasmina Reza

Adam Haderberg (Hommes qui ne savent pas être aimés) de Yasmina Reza

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Clarabel, le 15 octobre 2004 (Inscrite le 25 février 2004, 44 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 315ème position).
Visites : 3 556  (depuis Novembre 2007)

Très bon raté !

Adam Haberberg est un homme de quarante-sept ans qui vient d'apprendre qu'il souffre d'une thrombose oculaire. Assis dans un jardin animalier, face aux autruches, l'homme ressasse amèrement ses pensées : s'entremêlent ainsi son entretien avec le médecin, sa vie conjugale avec Irène (mariage raté), le fiasco de son dernier roman, etc. Et puis il croise un souvenir de jeunesse, une ancienne copine du lycée : Marie-Thérèse Lyoc, autrefois très insipide jeune fille, désormais une femme tout aussi ennuyeuse et transparente. A son grand étonnement, il accepte de la suivre chez elle pour un repas léger. Le temps de se rappeler le bon vieux temps, revoir les photos de classe, parler des amis d'autrefois. Mais alors que Marie-Thérèse babille bêtassement, Adam Haberberg, lui, part en vrille dans ses pensées. Il s'énerve, devient sarcastique, envisage de tout dévoiler à cette femme fade et presque idiote, et puis non. Il souffre en silence, tait ses loupés et ment impunément. Il prétend ce qu'il n'est pas et affiche un détestable sentiment de supériorité. Bref, Adam Haberberg est un pauvre type qui inspirerait davantage pitié que haine. Son soliloque est grinçant et touchant, frise le cynisme et le désespoir. Et tout ce court roman condense cette frustration de violence et de silence trop longtemps retenus. Yasmina Reza, auteur très reconnue au théâtre, se révèle un écrivain de grand talent, à la plume ciselée, telle un scalpel. A lire, bien évidemment.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une rencontre inopinée

8 étoiles

Critique de Garance62 (, Inscrite le 22 mars 2009, 57 ans) - 30 mars 2009

Ce roman a déjà été publié en 2003 sous le titre "Adam Haberberg".
Il est réédité aujourd'hui par Albin Michel sous le titre souhaité par l'auteure: "Hommes qui ne savent pas être aimés ".

Il faudrait être une excellente critique littéraire pour parler avec justesse de ce livre.
Je ne vais pouvoir en faire qu'une critique bien plate mais qui j'espère vous donnera tout de même envie d'aller y voir par vous-même.

Tout va mal dans la vie d'Adam Haberberg, ou en tout cas, il va si mal que rien ne peut aller bien :écrivain, son dernier ouvrage est un échec, il développe une maladie ophtalmique qui risque de lui faire perdre la vue d'un oeil, son couple part en vrille.
Et jusqu'au Jardin des Plantes, où commence le livre, son regard sur les autruches est désespéré.
Une amie des jeunes années va le rejoindre sur ce banc et lui proposer de passer la soirée en sa compagnie, chez elle.
Il va accepter

Beaucoup de thèmes sont développés avec finesse dans ce petit bouquin : le choix de vie, le destin, la relation à l'autre, l'introspection à outrance, l'impossibilité de réaction, la gangrène liée manque de communication, l'impossibilité d'investir sa vie, de la colorier, de l'aimer. S'aimer d'abord soi pour pouvoir aimer les autres. Adam Haberberg saura t-il changer de cap ?
Une écriture parfaitement maitrisée.
De la très bonne littérature contemporaine.
Pour l'écriture j'aurais mis 4.5 étoiles mais même si j'ai éclaté de rire à certains passages, l'histoire est tout de même sombre, donc ce sera quatre.

Sur Yasmina Reza :
http://republique-des-lettres.fr/10025-yasmina-rez…

j'aime beaucoup Yasmina Reza...

3 étoiles

Critique de Florie (, Inscrite le 30 mai 2004, 43 ans) - 15 octobre 2004

et ce qu'elle écrit, mais là... j'ai pas compris, j'ai pas aimé... pour moi, ce roman était une suite de dialogues, de situations... avec des noms de personnages franchement déplaisants... des noms de médicaments... on est loin de "art"...

Forums: Adam Haderberg (Hommes qui ne savent pas être aimés)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Adam Haderberg (Hommes qui ne savent pas être aimés)".