Le jour se lève. L’héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005 de Stéphane Courtois

Le jour se lève. L’héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005 de Stéphane Courtois

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Unvola, le 20 août 2020 (Inscrit(e) le 18 août 2020, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 180 

Les Totalitarismes au XXème siècle !

Ce livre issu d’un colloque concernant l’étude des régimes totalitaires en Europe de l’Est, est le 3ème d’une trilogie concernant ce sujet. Le 1er s’intitulant : Quand la nuit tombe (origines et émergence des régimes totalitaires en Europe, 1900 – 1934) et le second : Une si longue nuit (l’apogée des régimes totalitaires en Europe, 1935 – 1953).

Toutes ces recherches et analyses historiques étant chapeautées par l’incontournable Stéphane Courtois (spécialiste du totalitarisme communiste), entouré de 21 grands : historiens, professeurs, politologues, chercheurs au C.N.R.S., etc..
Ces nombreuses contributions de spécialistes offrent le principal intérêt de cet ouvrage, à savoir l’étude du phénomène totalitaire, à partir d’une foultitude d’approches complémentaires.

En voici quelques exemples particulièrement passionnants :

– Les différences et similitudes entre les infâmes régimes totalitaires et autoritaires, ainsi que la notion de totalitarisme de haute et basse intensités ;

– Les raisons et l’analyse de la chute du communisme dans les pays d’Europe de l’Est entre 1989 et 1991 ;

– Une définition non exhaustive du régime totalitaire :
Un Etat parti unique qui tente de détenir le monopole de la pensée idéologique par la soumission des esprits à travers : le mensonge, la propagande, l’endoctrinement…
De plus, dans le cas du communisme cet Etat-Parti supprime la propriété privée et Etatise les moyens de production et de distribution.
L’Etat totalitaire essaye de créer une « société nouvelle » en exterminant des groupes humains entiers, en fonction d’une idéologie de classe (communisme) ou de race (nazisme), par le moyen de la terreur de masse (crimes contre l’humanité, génocides, fusillades, tortures à mort, déportations en camps de concentration, etc.) ;

– A cette courte définition, on peut y ajouter la volonté expansionniste mondiale de la conquête totalitaire, comme dans le cas du communisme à travers l’Internationale Communiste (Komintern puis Kominform) ;

– Le Pacte Germano-Soviétique de 1939, qui était un Pacte d’AMITIE entre les deux grands totalitarismes du 20ème siècle : Hitler et Staline pactisant ensemble pour anéantir une partie de la population Polonaise ;

– Dans l’exemple de l’U.R.S.S., afin de décrire l’ampleur et l’emprise totalitaire communiste, on considère qu’1 adulte sur 6, le temps d’une génération, est « passé » dans les camps de concentration du Goulag, soit au total environ 20 MILLIONS de citoyens Soviétiques innocents.

– Contrairement aux crimes du nazisme qui ont été jugés lors du Tribunal de Nuremberg en 1945 – 1946, ceux du communisme restent à ce jour impunis. Il est donc fondamental qu’un débat permanent ait lieu sur des notions primordiales telles que : le jugement, le repentir, le danger sociologique de l’amnistie et l’essentiel devoir de MEMOIRE contre le risque d’amnésie, etc..

– Depuis ces dernières décennies, un nouveau totalitarisme a émergé dans le monde, celui de l’Islamisme intégriste. Il faut espérer que nos sociétés démocratiques auront le courage politique de tout mettre en oeuvre afin de résister à l’hégémonie de ce 3ème totalitarisme…

Il ne s’agit là, que d’un bref aperçu de la très complète analyse concernant le totalitarisme.

Au final, même si l’ignoble régime nazi (environ 25 MILLIONS de civils innocents exterminés, dont 6 MILLIONS lors de la Shoah), a été jugé et condamné définitivement depuis plus de 60 ans, la vigilance reste essentielle car il existe toujours aujourd’hui, dans le monde et en France, quelques groupuscules et partis politiques pour s’en revendiquer.

En ce qui concerne le communisme, lui, toujours impuni de ses crimes (environ 100 MILLIONS de civils innocents exterminés), en ce début de 21ème siècle, est encore largement représenté à travers les tendances idéologiques : Marxisto-Lénino-Trotskiste, Stalino-Maoïste…, toutes regroupées en réalité, sous la même « bannière » d’origine : COMMUNISTE.
Ces partis politiques : le Parti Communiste Français (P.C.F.), le Nouveau Parti Anticapitaliste (N.P.A.), Lutte Ouvrière (L.O.)…, se revendiquent toujours de ces monstrueuses idéologies (de la lutte des classes et/ou de la dictature du prolétariat) et de leurs gourous criminels (Lénine, Trotski, Staline, Mao Zedong, Castro, Che Guevara, etc.), en attendant le fumeux « grand soir », prêts à « remettre le couvert » des massacres de masse, au nom de cette fanatique idéologie communiste.

Terrifiant ! Non ?

Confer également, d’autres colloques tous aussi passionnants sur le même thème, toujours sous la direction de Stéphane Courtois :
– Quand tombe la nuit : Europe 1900-1934 ;
– Les logiques totalitaires en Europe.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le jour se lève. L’héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005

    Éd. du Rocher
    ISBN : 9782268057019 ; 22,40 € ; 05/01/2006 ; 493 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le jour se lève. L’héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le jour se lève. L’héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005".